Connect with us

À la Une

Kick Boxing : le championnat de Kinshasa s’ouvre ce samedi

Published

on

Au cours d’une conférence de presse tenue cet avant-midi du mercredi 11 décembre, dans la salle de gymnase de Yron Gym sur le boulevard du 30 juin, l’Entente de Kinshasa de Kick Boxing Full Contact et Affinitaires a annoncé le début de la 6e édition du championnat provincial pour ce week-end.

En présence du champion du monde de King Boxing, le Congolais Danyo Ilunga, le président de cette entente de Kinshasa, l’ancien pratiquant de la discipline, Me David Tshimanga, a révélé les dates de l’organisation de cette édition, soit du 14 au 15 décembre prochain, à la place 7e rue Limete.

Plus de 30 athlètes sont attendus pour cette discipline d’arts martiaux.

“Nous l’organisons à cette période parce que nous voulons que les athlètes puissent bien passer les festivités de fin d’année, surtout pour les champions. C’est avec nos moyens propres de l’Entente et l’aide de notre fédération et par souci d’encadrer la jeunesse, que nous le faisons. Outre les médailles, les athlètes auront aussi le brevet de participation”, a dit, David Tshimanga.

Il a également fait appel aux amoureux des arts martiaux de venir assister puisque ça sera à plein air. Il assure que la sécurité des personnes et de leurs biens sera effective.

De son côté, le champion du monde Danyo Ilunga n’a pas manqué de révéler au grand jour ses projets. “Il y a un projet que je tiens à réaliser. Celui d’ouvrir une école des sports localement ici au pays. Y mettre les matériels nécessaires pour entretenir toutes sortes d’arts martiaux ici pays. J’ai déjà eu la salle, je dois rentrer en Europe pour fournir les matériels », dit-il avant de confirmer sa présence lors de cette édition du championnat provincial de Kinshasa.

Danyo estime que la RDC regorge des talents purs qui manquent seulement les matériels adéquats pour faire mieux que lui. D’où l’importance de son projet.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Tshisekedi-Kagame: Rencontre de “vérité” ce mercredi à Luanda !

Published

on

La situation sécuritaire à l’Est de la République démocratique du Congo sera au centre d’un mini -sommet tripartite convoqué ce mercredi 6 juillet 2022 à Luanda en Angola, rapporte la cellule de presse Présidentielle.

Initiée par le président Angolais Joâo Lourenco, cette réunion mettra en face le président Félix Tshisekedi et son homologue du Rwanda.

En froid depuis le regain de violences à l’Est de la RDC et l’appui avéré du Rwanda au M23, les deux chefs d’État ne se sont plus retrouvés en tête-à-tête.

C’est pour participer à cette rencontre voulue “de vérité” que le président de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est arrivé depuis ce mardi 5 juillet en fin de journée à Luanda en Angola.

 

Paul Kagame accueille Félix Tshisekedi au poste-frontière de Rubavu, au Rwanda, le 25 juin 2021.
Paul Kagame accueille Félix Tshisekedi au poste-frontière de Rubavu, au Rwanda, le 25 juin 2021

Les présidents congolais et rwandais se retrouveront donc à Luanda, en Angola, mercredi 6 juillet 2022, aux côtés du président angolais Joao Lourenço, désigné médiateur par l’Union africaine dans la crise qui oppose les deux pays. Depuis des mois, Kinshasa accuse Kigali de soutenir le groupe rebelle M23, en pleine résurgence dans l’est de la RDC. Un soutien nié par les Rwandais.

La rencontre devrait commencer par un face-à-face, à la mi-journée, entre Félix Tshisekedi et Paul Kagame, en présence du président angolais Joao Lourenço. S’ensuivra une bilatérale élargie avec les délégations des deux parties. Selon une bonne source, le président congolais arrivera avec des membres du ministère des Affaires étrangères, de l’armée, de l’immigration et des renseignements. Des équipes sont d’ailleurs déjà à Luanda depuis plusieurs jours pour préparer le terrain.

Clarification demandée

Selon un bon connaisseur du dossier, la partie congolaise exigera une chose : que le Rwanda clarifie ses liens avec le M23 et mette fin à son soutien. « Les preuves s’accumulent. Il faut que cela cesse et que Kigali tienne un langage de vérité », indique un représentant du Congo, rapporte RFI. Kinshasa affirme même avoir présenté des preuves au médiateur angolais.

Le président Joâo Lourenco a été désigné par l’Union Africaine comme médiateur, en vue de renouer le dialogue entre les deux parties et faire baisser la tension au sein de la sous-région.

Le président de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est accompagné du ministre des affaires étrangères Christophe Lutundula et de son mandataire spécial Serge Tshibangu.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising