Connect with us

À la Une

Kasumbalesa : Anaclet Kabeya apaise la tension entre deux factions de l’UDPS

Published

on

On a observé une vive tension à Kasumbalesa dans la province du Haut Katanga, entre deux factions du parti politique Union pour la démocratie et le progrès social (Udps)/Fédération de Kasumbalesa. L’une se réclame appartenir à la base Bilanga d’Issac Tshiswaka en detention à la prison de Kasapa à Lubumbashi ; et elle s’est attaquée à l’autre frange de la Fédération dirigée par Gabriel Tshimanga. Les pro-Tshiswaka s’opposent à la gestion du parti par Gabriel Tshimanga et sollicitent également la libération de leur leader.

L’altercation entre les deux tendances de la Fédération de l’Udps/Kasumbalesa a fait des victimes de part et d’autre, dont des blessés. Mais le mardi 15 juin 2021, le calme est revenu, grâce à l’intervention de la Police.

Saisi par les deux parties, le député national Anaclet Kabeya a joué au sappeur pompier, en invitant les uns et les autres à soutenir, dans la paix et l’unité, la seule vision du Président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, chacun, dans les limites de ses responsabilités.

“C’est avec regret et amertume que nous avons appris le comportement barbare et déshonorant affiché par certains de nos combattants, ayant causé des blessés. Nous condamnons avec la dernière énergie cette façon de faire, nous demandons aux uns et aux autres de faire la paix, pour le bien-être de notre peuple qui attend beaucoup de nous. Nous avons besoin de votre soutien pour la réussite du quinquennat du Président de la République démocratique du Congo, que les Instigateurs de cette crise soient mis en nu. Le Président de la République se bat jours et nuits pour le bien du peuple, soutenons tous sa vision”, a déclaré Anaclet Kabeya joint au téléphone.

Pour lui, l’heure ne pas à la division, chacun doit fédérer ses forces pour la réussite du premier quinquennat du Président de la République, au lieu de faire des polémiques sans avantages, a-t-il conclu.

Joseph Malaba/Congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some

À la Une

L’UNC Stéphane Mashukano formel : « Kagamé est en perte de vitesse et va vers sa chute !»

Published

on

Digérant mal les propos du président de la République rwandaise, Paul Kagamé, qui se considère victime de la guerre dans l’Est de la RDC, Heri Mashukano Stéphane, secrétaire interfédéral du parti politique Union pour la nation congolaise (UNC) au Nord-Kivu et coordonnateur de l’Union Sacrée dans la même province, est monté au créneau ce mercredi qualifiant cette sortie médiatique de “raté”. Il souligne même que le président Kagame a manqué l’occasion de se taire pour une fois de plus.

« C’est une nouvelle sortie ratée de la part de Kagame. Il a manqué la chance de se racheter, mais du moins il ne peut plus se racheter par ce qu’un léopard mourra toujours dans sa peau… Je ne sais pas si Monsieur Kagame pense que le monde tourne autour de lui. Je l’ai souvent dit que Hitler était arrogant, mais il avait fini dans l’acide. Monsieur Kagame doit éviter de terrasser le monstre de peur qu’il ne se réveille et qu’il lui demande des comptes », explique-t-il.

Heri Mashukano Stephane rappelle au président Rwandais que la RDC n’est pas « une sorte de chasse gardée pour lui ».

A l’en croire, le Rwanda, ou mieux son président ne fait pas peur aux Congolais. « Tout ce qu’il fait, souligne-t-il, c’est faire peur à soit même et à sa politique d’occupation ».

Pour cet acteur politique du Nord-Kivu, le président Kagame doit comprendre que tenter de déplacer les bornes est une malédiction. « Heureusement pour nous il tente, mais il n’y parviendra pas et nous sommes tous mobilisés pour faire échec à son projet machiavélique », souligne Heri Mashukano Stephane.

Dans la foulée, Heri Mashukano Stéphane renseigne que Kagame est un homme en perte de vitesse. Selon lui, il y eut un temps Kagame était le coq de la région des Grands Lacs, mais actuellement il n’a plus ses capacités. « A un certain moment il se prenait pour l’homme fort de la région. Mais aujourd’hui, il est en train d’y laisser ses plumes ; ce n’est plus le même Kagame , c’est un monsieur en perte de vitesse quand vous voyez ce qui se passe autour de lui et même dans son pays tout est claire Kagame va vers sa chute ! », lâche l’interfédéral de l’UNC au Nord-Kivu.

Pour rappel, sur demande de l’Union Africaine, une rencontre entre le président Congolais Felix Antoine Tshisekedi et son homologue Rwandais est prévue ce mercredi à Lusaka en Angola. Déjà, cette rencontre alimente le débat sur la toile coté congolais, plusieurs groupes et mouvements recommandent au président de la République de ne pas signer un quelconque accord avec le Rwanda au sujet de la situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Franck Kaky/CONGOPROND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising