Connect with us

À la Une

Kasumbalesa : Anaclet Kabeya apaise la tension entre deux factions de l’UDPS

Published

on

On a observé une vive tension à Kasumbalesa dans la province du Haut Katanga, entre deux factions du parti politique Union pour la démocratie et le progrès social (Udps)/Fédération de Kasumbalesa. L’une se réclame appartenir à la base Bilanga d’Issac Tshiswaka en detention à la prison de Kasapa à Lubumbashi ; et elle s’est attaquée à l’autre frange de la Fédération dirigée par Gabriel Tshimanga. Les pro-Tshiswaka s’opposent à la gestion du parti par Gabriel Tshimanga et sollicitent également la libération de leur leader.

L’altercation entre les deux tendances de la Fédération de l’Udps/Kasumbalesa a fait des victimes de part et d’autre, dont des blessés. Mais le mardi 15 juin 2021, le calme est revenu, grâce à l’intervention de la Police.

Saisi par les deux parties, le député national Anaclet Kabeya a joué au sappeur pompier, en invitant les uns et les autres à soutenir, dans la paix et l’unité, la seule vision du Président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, chacun, dans les limites de ses responsabilités.

“C’est avec regret et amertume que nous avons appris le comportement barbare et déshonorant affiché par certains de nos combattants, ayant causé des blessés. Nous condamnons avec la dernière énergie cette façon de faire, nous demandons aux uns et aux autres de faire la paix, pour le bien-être de notre peuple qui attend beaucoup de nous. Nous avons besoin de votre soutien pour la réussite du quinquennat du Président de la République démocratique du Congo, que les Instigateurs de cette crise soient mis en nu. Le Président de la République se bat jours et nuits pour le bien du peuple, soutenons tous sa vision”, a déclaré Anaclet Kabeya joint au téléphone.

Pour lui, l’heure ne pas à la division, chacun doit fédérer ses forces pour la réussite du premier quinquennat du Président de la République, au lieu de faire des polémiques sans avantages, a-t-il conclu.

Joseph Malaba/Congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Abolition du système LMD en RDC : Fausse alerte !

Published

on

Le système d’enseignement Licence-Master-Doctorat (LMD) n’est pas annulé en République Démocratique du Congo, contrairement aux rumeurs distillées sur les réseaux sociaux depuis la soirée du dimanche 23 juin 2024.

Ceci ressort d’un communiqué signé dans la soirée de ce lundi 24 juin 2024 par Marie-Thérèse Sombo Ayanne Safi Mukuna, ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU).

Le communiqué officiel note plutôt qu’au cours de la séance plénière d’investiture du gouvernement, le programme présenté et défendu, en son pillier 4, axe stratégique 4.2.1, prévoit la poursuite de la mise en place d’un système éducatif performant, inclusif et équitable, dont l’une des actions identifiées porte sur l’évaluation de la mise en œuvre du programme LMD.

Ce faisant, son Excellence, madame la ministre de l’ESU a prévu dans sa feuille de Route une évaluation à mi-parcours de cette réforme dont la fin du premier cycle interviendra la fin de cette année académique“, lit-on dans ce communiqué.

Le même communiqué précise que le calendrier de ces assises sera publié dans les jours qui suivent pour éclairer les acteurs de l’ESU, de la communauté universitaire que des partenaires concernés et du public intéressé.

Rappelons que la réforme LMD qui est le substitut du système PADEM, a été instauré et mis en application dans les établissements tant Publics que privés en 2021 sur ordre du ministère honoraire de l’ESU, Muhindo Nzangi Butondo, désormais ministre du Développement rural en RDC.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte