Connect with us

Actualité

Kasaï : violences communautaires à Bakuakenge, 7 morts et plusieurs blessés (Bilan Officiel)

Published

on

À l’issue de la réunion tenue dans la soirée de ce mercredi 05 août 2020 entre les deux administrateurs de territoires de Mueka (Kasaï) et Ndemba (Kasaï central) à Bakuakenge, un bilan officiel des affrontements communautaires dans cette localité disputée entre ces deux provinces a été livré. Il s’agit de 7 personnes tuées, 17 autres blessées, et des dégâts matériels importants, notamment l’incendie des villages, contrairement au bilan donné mardi matin.

À en croire Franck Pongo, administrateur de Mweka, il y a eu six morts chez les Kuba de Mweka dont trois tués ce mercredi 5 août dans le village Mwanga Makolo, à 15 Km de Bakuakenge suite à une attaque des personnes armées venues du village de Bakua Tamba, du côté Demba (Kasaï Central). 

“Une personne a perdu la vie dans le camp du groupement de Bena Milombe. Plusieurs villages ont été incendiés et les populations sont en brousse”, explique Franck Pongo.

Plusieurs villages sont actuellement désertés par leurs habitants.

L’administrateur de Mweka précise que lui et son collègue de Demba ont lancé des messages radiodiffusés pour demander à la population de regagner leurs villages.

Une équipe de la Monusco est arrivée également à Bakuakenge pour faire une évaluation de la situation.

Pendant ce temps, la résidence du sénateur Evariste Boshab partiellement incendiée, signale un activiste de la société civile.

« Des individus sont arrivés dans la nuit de mardi et ont cassé la fenêtre de la chambre à coucher de la résidence de l’honorable Boshab. Ils ont aspergé de l’essence et ont mis le feu. Le lit et d’autres effets ont pris feu. Ils ont aussi essayé de casser du côté de la cuisine mais sans succès”, dit cet activiste.

Entre-temps, des équipes de l’auditorat militaire de Kananga sont à pieds d’œuvre à Bakuakenge et s’apprêtent à auditionner certains protagonistes à l’instar des chefs coutumiers Charles Mutombo de Bena Milombe, Nkashama de Bakua Mbuyi côté Kasaï Central er Hubert Woto du groupement Bolempo (Mweka) au Kasaï. Doivent aussi être entendus, les deux responsables locaux de la police.

Pour rappel, à l’origine le conflit de Bakuakenge portait sur les disputes des champs entre les populations de Bakua Tamba (Kasaï Central) et Mwanga Makoko (Kasaï). Puis est venu se greffer le conflit des limites entre les deux provinces avec ses effets sur la cohabitation entre les populations Kuba de Mweka et les Lubaphones de Demba.

Clementus Lusamba Lua Mbombo/CONGOPROFOND.NET (Tshikapa)