Connect with us

À la Une

Kasaï : une motion de censure contre le gouverneur PIEME pour megestion et détournements

Published

on

À l’issue d’une plénière tenue ce lundi 02 novembre 2020, centrée sur l’élection d’un membre du bureau de l’Assemblée provinciale du Kasaï, un groupe de députés provinciaux, a déposé une motion de censure contre le gouverneur DIEUDONNÉ PIEME TUTUKOT.

Dans un document adressé au bureau de l’Assemblée provinciale, les 8 signataires reprochent au gouverneur PIEME de megestion et détournement de deniers publics.

Plusieurs autres faits sont mis à charge du numéro 1 provincial et de son gouvernement, dont le détournement de 2.000.000 USD destinés à la construction d’un immeuble jumelé devant abriter le gouvernement provincial et l’Assemblée provinciale. e ces élus lui impute aussi le détournement de 150.000 USD destinés à la lutte contre la COVID19. Un fond reçu du gouvernement central. Pieme est aussi accusé du détournement et de la minorisation des recettes de la province par un protocole d’accord avec la société BRABATA, sans l’autorisation préalable de l’organe budgétaire et l’affectation des recettes de cette société dans un compte privé sans l’autorisation de l’organe délibérant de la province. À cela, ils ajoutent le détournement des recettes d’autorisation de massage des produits vivriers dont la province n’a aucune trace.

Ils dénoncent par ailleurs l’absence de transparence des recettes de différents péages de la province par le refus de transmettre les rapports mensuels d’activités des recettes locales et des autre informations à l’autorité budgétaire .

Ils relèvent le fait, pour PIEME, d’avoir signé un contrat avec l’agent Flash pour la numérisation des données relatives aux recettes provinciales sans l’accord de l’organe délibérant; le refus d’appliquer des résolutions de la première institution de la province.

Les députés reprochent également au gouverneur la destruction du CLUB BISENGO ayant entraîné la perte en vie humaine de leurs électeurs et mettant ainsi en difficulté le fonctionnement de certains services de l’État de la province œuvrant depuis plusieurs années dans ce bâtiment; le détournement des fonds alloués aux entités territoriales décentralisées (ETD) par le gouvernement central sous le prétexte fallacieux d’acquisition des véhicules utilitaires qui serviront au désenclavement et à la réfection des voies de desserte agricole.

Ces élus invitent donc le bureau de l’Assemblée provinciale du Kasaï de notifier la présente motion de censure au gouverneur PIEME pour débat et vote conformément au la loi.

 » Nous, députés provinciaux, signataires de cette motion de censure, conscients de notre responsabilité dans l’amélioration des conditions de vie de toute la population Kasaienne par une gestion efficiente et transparente de notre province, sommes perturbés et préoccupés par les conditions dégradantes et deshumanisantes de notre peuple par le gouverneur PIEME. Ces conditions plongeant notre population dans la pauvreté et la misère généralisée, sont une source d’inspiration d’indignité humaine et qu’il ya lieu de remédier cette situation en prenant une décision stricte et courageuse », écrivent les signataires.

Il sied de noter qu’une autre motion a été déposée par le député Mposhampa Ferdinand portant sur les 11 mois d’arriérés de salaires des agents du gouvernorat, la non assistance de la population de Kele après effondrement du pont Kasai, le non démarrage de travaux des deux routes d’intérêt provincial dites corridor nord et sud. Cette motion était pour les uns l’étouffement de celle de censure contre ce gouverneur jugé, par les uns, incompétent dans la gestion du Kasaï et compétent dans le secteur minier.

Clementus Lusamba Lua Mbombo à Tshikapa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

PPC Barnet RDC dément la rumeur de rachat par une autre cimenterie congolaise

Published

on

PPC Barnet souhaite apporter un démenti fort et clair aux rumeurs de marché qui circulent concernant un éventuel rachat de l’entreprise par Nyumba ya AKIBA/ marque CIMKO.

PPC Barnet procède à cette mise au point sans équivoque et qui doit ne laisser la place à aucun doute : Il n’existe aucune discussion avec d’autres entités. De plus, un changement dans la structure de propriété de PPC Barnet n’est pas à l’ordre du jour.

La stratégie de développement de PPC Barnet en RDC, au lendemain de la publication de résultats positif, reste inchangée. Ainsi, PPC Barnet RDC souhaite rassurer ses clients, partenaires et collaborateurs et assume son ambition d’être leader des matériaux de construction dans le pays, depuis le commencement de sa production en 2017.

La direction générale de PPC Barnet et son conseil d’administration, ainsi que ses actionnaires congolais démentent formellement cette rumeur, qui ne sert qu’à déstabiliser le marché de la construction.

PPCB continuera sa production, il n’existe aucun risque de rupture de stock. PPC Barnet affiche des résultats positifs et encourageants sur le premier semestre 2022 et continuera d’acheminer son ciment dans l’ensemble des régions du pays, au plus près de la demande, afin de contribuer au développement économique national.

PPC BARNET est une usine intégrée de production de ciment, disposant d’un outil de production de dernière génération avec une capacité de 1,2 million de tonnes de ciment par an. L’entreprise représente un investissement de 300 millions de dollars et produit du ciment de qualité supérieure sous la marque Surecem (32.5) et le Surcast (42.5). Il emploie 179 salariés avec quatre bureaux commerciaux à Mbuji Mayi, Kisangani, Mbandaka et Gemena et des représentations à travers ses revendeurs. PPC BARNET est au cœur du développement des infrastructures en RDC et rend le ciment accessible à un prix abordable sur le territoire national.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising