Connect with us

À la Une

Kasaï : le député Castro Kambulu en guerre contre la taxe de 200.000 FC imposée aux piroguiers

Published

on

La taxe de 200.000 FC imposée par la Direction générale des impôts (DGI) aux piroguiers qui assurent la traversée de la population à la rivière Kasaï est suspendue par le ministre provincial des Finances, François Tshitambala Tshitenge.

L’annulation de cette décision est le résultat du plaidoyer mené par le député provincial Castro Ntumba Kambulu, élu du territoire de Tshikapa.

Se réjouissant de cette décision,  les responsables des pirogues n’ont pas hésité de réitérer leur confiance à cet élu du peuple, successeur de son père à l’Assemblée provinciale du Kasaï pour son implication ayant abouti à ce bon résultat.

Le docteur Castro Kambulu, pour sa part, a précisé que la population, victime de cette  catastrophe, était asphyxiée par cette taxe. De ce fait, il appelé la population à la vigilance face aux agents véreux tout en remerciant le gouvernement. « Disons merci au gouvernement provincial d’avoir mis en pratique notre suggestion. Naturellement, quand on est victime d’une catastrophe, on attend des autres l’assistance, mais j’ai comme l’impression qu’en lieu et place de l’assistance, la population est asphyxiée par l’instauration de la taxe de la DGI. Si jamais, il y a un agent véreux qui s’adonnerait à percevoir cette taxe, je demande aux responsables de pirogues et à la population de ne pas payer », a-t-il averti.

Pendant ce temps, la population subit des conséquences d’une catastrophe naturelle due à l’écroulement du pont Kasaï.

Il convient  de noter que la semaine passée, les responsables des pirogues avaient refusé d’effectuer la traversée à cause de la taxe de 200.000 FC exigée par la DGI, centres d’impôts de Tshikapa.

Clementus Lusamba Lua Mbombo à Tshikapa Congo profond.net