Connect with us

À la Une

Kasaï central : le DP de l’ Office des routes rejette les allégations de détournement

Published

on

Le directeur provincial de l’Office des routes du Kasaï central rejette toutes les accusations de détournement des fonds alloués à la lutte antiérosive portées contre lui.

Dans un entretien exclusif avec congoprofond.net, John Musans a indiqué que les fonds alloués à ces travaux ont été utilisés à bon escient. ” Cette habitude de détourner, non ! Nous avons toujours envoyé des rapports de chantier à Kinshasa avec toutes les données possibles, quantité et tout ça. Je ne sais pas, on va détourner pourquoi? J’ai dit aux travailleurs qui ne touchaient que leurs salaires pas des primes, sauf les journaliers, je leur ai dit qu’il faut attendre les autres projets, s’il faut vous payer une prime. Parce que là c’est un acompte qu’on a eu. Comment on peut détourner un acompte? C’est ça le problème ! C’était juste de l’argent pour des travaux. Nous avons demandé 280.000$, on nous a envoyé 80.000$. Nous attendons une autre partie d’argent. Nous avons gardé un peu d’argent pour les sauvegardes de Bena Mande 1 et 2. C’était prévu pour deux ravins, nous avons stoppé 3 ravins. On devrait plutôt nous encourager !”, s’exclame Jhon Musans.

Les fonds envoyés par le Fonds national d’entretien routier( FONER) consistait à sauvegarder la nationale numéro 1 menacée de coupure entre le rond-point Notre-Dame et la rivière Lulua. “La direction générale voudrait qu’on commence avec Bena Mande 1 et Bena Mukangala. Le gouverneur m’a appelé pour pour qu’on ajoute Tubuluku. Nous avons fait des calculs, on a trouvé que c’est possible. Parce que Tubuluku ne posait pas trop de problème. C’était un problème de disfonctionnement de canalisation d’eau. Nous devrions refaire, boucher les caniveaux. Étant donné que c’était des travaux de sauvegarde, nous avons accepté d’y aller avec les trois ravins. Le cahier de charge était d’arrêter les érosions. C’est ce que nous avons fait”, a conclu Jhon Musans.

La réaction du Directeur provincial de l’Office des routes vient couper court aux informations qui circulent sur les réseaux sociaux faisant état d’un probable détournement des fonds alloués aux travaux de lutte anti érosive à Kananga.

MUABILAYI/CONGOPROFOND.NET