Connect with us

Société

Kananga : les victimes de graves violations de droits de l’Homme invitées à briser le silence

Published

on

Le Bureau Conjoint de Nations Unies aux droits de l’Homme (BCNUDH) organise, depuis le début de la semaine, des sessions de sensibilisation en faveur des victimes des graves violations dans les sites de Nganza, Mulombodi et Ntambwe-Saint Bernard. Ces sensibilisations portent sur le travail de mémoire.

Pour le coordonnateur du BCNUDH/Kasaï, Elvis Saint Faure Banga, il est question durant ces sensibilisations de pousser les victimes à écrire leur propre histoire à léguer aux générations futures. « La justice transitionnelle, c’est une justice qui intervient après une période de conflit qui cherche entre autres but d’établir la cohésion sociale et à permettre aux gens de vivre de nouveau ensemble. Le travail de mémoire vous permettra de garder des souvenirs sur un passé, certes douloureux mais à la longue, ça va permettre d’aller vers la réconciliation», explique-t-il.

Le coordonnateur des victimes du Grand Kasaï présent à ces séances interpelle le gouvernement de la République d’ériger un mausolée dans la commune de Nganza en mémoire de ceux qui ont péri pendant les évènements de triste mémoire.
« Nous avons pensé pour honorer toutes ses victimes qu’un mausolée digne de son nom soit érigé au niveau du rond-point Nganza. Ce mausolée portera des mentions significatives pour que les uns et les autres puissent tirer des leçons. Donc c’est un appel que nous lançons au gouvernement.», insiste-t-il.

Le BCNUDH envisage également des sensibilisations à Tshimbulu, dans le territoire de Dibaya et Tshisuku dans le territoire de Kazumba.

Jeff Mbuyi/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

Actualité

Kinshasa : Tous les expatriés invités à s’identifier du 5 au 15 juillet

Published

on

Tous les étrangers ou expatriés résidant à Kinshasa sont invités partir de ce 5 juillet 2022, à s’identifier.

C’est ce que l’on peut lire dans un communiqué du Gouverneur Gentiny Ngobila qui indique que cette mesure est conforme à la constitution de la République démocratique du Congo.

Cette opération d’identification de tous les étrangers de Kinshasa sera accompagnée par la délivrance de la carte de résidence pour étrangers.

Tous les expatriés vivant à Kinshasa sauf les membres du corps diplomatique et les fonctionnaires internationaux y compris leurs familles, sont donc invités à se présenter dans les 10 jours à dater du 5 juillet 2022, à la commission provinciale de supervision de la délivrance de la carte de résidence pour étrangers dont le siège est situé au N°76 de l’avenue de la Justice, Immeuble Hamadan au 2ème étage, concession de l’église du Christ au Congo dans la commune de la Gombe.

“La ville prévient en outre, qu’est passible d’une amende équivalent à 50% du montant à acquitter en sus principal, l’étranger qui n’aura pas obtenu sa carte de résidence dans le délai requis et ce, sans préjudices des des sanctions prévues par la législation en matière de la police des étrangers”, dit le gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka dans un communiqué qu’il a signé et dont une copie est parvenue à notre redaction.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising