Connect with us

Actualité

Kananga : la FEC/Kasaï Central en assemblée élective ce vendredi 23 avril

Published

on

 

La Fédération des Entreprises du Congo, regroupement du Kasaï Central, organise le vendredi 23 avril 2021, à Kananga, l’assemblée provinciale ordinaire et élective. A l’issue de laquelle un nouveau comité sera mis en place pour un mandat de 3 ans. Cette précision a été donnée par le président sortant, Jean Assaka, au cours d’un échange avec la presse ce dimanche à son bureau.

“Nous organisons en date du 23 avril notre assemblée provinciale et élective. Les conditions de participation et d’éligibilité sont les suivantes : être membre de la FEC en règle de cotisation depuis au moins 3 ans, s’acquitter des cotisations de 3 derniers exercices, être d’une bonne moralité, avoir une expérience approuvée dans les affaires, avoir une résidence en province. Les candidats doivent s’adresser au président provincial du conseil. Une autre condition, c’est qu’il faut avoir dirigé un organe de la FEC durant 3 ans”, a expliqué Assaka Tshiombe.

Le président du conseil provincial par intérim en a profité pour annoncer l’arrivée dans quelques jours du président national du conseil d’administration de la FEC, Albert Yuma, pour deux missions spécifiques. ” Depuis que la FEC a existé au Kasaï Central, nous n’avons jamais accueilli le président national. Nous avons l’honneur de vous annoncer son arrivée à Kananga en marge de la tenue de notre Assemblée. Il pourra jeter les jalons de la création de la classe moyenne appelée classe des nouveaux riches en province, mais aussi inaugurer et équiper le bureau du regroupement provincial de la FEC réhabilité avec son appui financier. En dehors des rencontres qu’il va avoir avec des opérateur économiques des différentes catégories, Albert Yuma, déclenchera le mécanisme devant aboutir à la création d’une représentation consulaire angolaise sous la responsabilité de la FEC”, martèle-t-il.

Rappelons que les travaux de réfection du regroupement de la FEC Kasaï Central sont effectifs depuis quelques jours. Ces travaux sont financés entièrement par le président national de la FEC.

Jeff MBUYI/CONGOPROGOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

L’UNC Stéphane Mashukano formel : « Kagamé est en perte de vitesse et va vers sa chute !»

Published

on

Digérant mal les propos du président de la République rwandaise, Paul Kagamé, qui se considère victime de la guerre dans l’Est de la RDC, Heri Mashukano Stéphane, secrétaire interfédéral du parti politique Union pour la nation congolaise (UNC) au Nord-Kivu et coordonnateur de l’Union Sacrée dans la même province, est monté au créneau ce mercredi qualifiant cette sortie médiatique de “raté”. Il souligne même que le président Kagame a manqué l’occasion de se taire pour une fois de plus.

« C’est une nouvelle sortie ratée de la part de Kagame. Il a manqué la chance de se racheter, mais du moins il ne peut plus se racheter par ce qu’un léopard mourra toujours dans sa peau… Je ne sais pas si Monsieur Kagame pense que le monde tourne autour de lui. Je l’ai souvent dit que Hitler était arrogant, mais il avait fini dans l’acide. Monsieur Kagame doit éviter de terrasser le monstre de peur qu’il ne se réveille et qu’il lui demande des comptes », explique-t-il.

Heri Mashukano Stephane rappelle au président Rwandais que la RDC n’est pas « une sorte de chasse gardée pour lui ».

A l’en croire, le Rwanda, ou mieux son président ne fait pas peur aux Congolais. « Tout ce qu’il fait, souligne-t-il, c’est faire peur à soit même et à sa politique d’occupation ».

Pour cet acteur politique du Nord-Kivu, le président Kagame doit comprendre que tenter de déplacer les bornes est une malédiction. « Heureusement pour nous il tente, mais il n’y parviendra pas et nous sommes tous mobilisés pour faire échec à son projet machiavélique », souligne Heri Mashukano Stephane.

Dans la foulée, Heri Mashukano Stéphane renseigne que Kagame est un homme en perte de vitesse. Selon lui, il y eut un temps Kagame était le coq de la région des Grands Lacs, mais actuellement il n’a plus ses capacités. « A un certain moment il se prenait pour l’homme fort de la région. Mais aujourd’hui, il est en train d’y laisser ses plumes ; ce n’est plus le même Kagame , c’est un monsieur en perte de vitesse quand vous voyez ce qui se passe autour de lui et même dans son pays tout est claire Kagame va vers sa chute ! », lâche l’interfédéral de l’UNC au Nord-Kivu.

Pour rappel, sur demande de l’Union Africaine, une rencontre entre le président Congolais Felix Antoine Tshisekedi et son homologue Rwandais est prévue ce mercredi à Lusaka en Angola. Déjà, cette rencontre alimente le débat sur la toile coté congolais, plusieurs groupes et mouvements recommandent au président de la République de ne pas signer un quelconque accord avec le Rwanda au sujet de la situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Franck Kaky/CONGOPROND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising