Connect with us

Société

Kananga/Covid-19 : des enfants vulnérables du centre Kankala sensibilisés sur des mesures barrières

Published

on

Des enfants vulnérables et orphelins du centre d’encadrement et de réinsertion “Marie, mère de l’espérance” de Kamayi ont été sensibilisés mardi 02 juin par la députée nationale Elysabeth Mbombo, élue de la circonscription électorale de Kazumba.

Au cours de cette séance de sensibilisation, Elysabeth Mbombo a expliqué aux enfants vulnérables de ce centre comment se protéger contre la Covid19. ” Le respect des mesures barrières tel qu’edicté va nous épargner de cette maladie. Il faut se laver régulièrement les mains, éviter de saluer les gens en leurs serrant les mains. Si voulez tousser, faites le dans votre coude…”, a expliqué Elysabeth Mbombo.

Pour réconforter ces enfants dont pour la plupart ont perdu de parents dans le conflit Kamuina Nsapu, la députée nationale a fait un don en vivres et non vivres.
” Je vous ai aussi apporté une petite aide. Je sais que vous avez beaucoup de besoins, je suis là et je reviendrais encore. Je vous ai apporté un sac du riz, du sel, du sucre, un bidon d’huile de palme, un sac de farine de maïs et manioc…, Juste pour vous montrez notre amour envers vous”, a-t-elle martelé.

Soeur Adolphine Tshibola, responsable du centre d’encadrement et de réinsertion “Marie, mère de l’espérance”, n’a pas caché sa joie face à ce geste. ” Nous vous remercions doublement, honorable, d’abord pour cette sensibilisation et cet appui. Nous lançons un message aux autres personnes de bonne volonté de suivre les pas de la députée”.

Bien avant cette séance, la Fondation Docteur Elysabeth Mbombo( Fodem) a sensibilisé aussi des gardiens de la société Securitas Congo sur les respects de geste barrière contre le coronavirus.

MUABILAYI/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Société

Bavure policière : Un jeune homme abattu inoncemment ce matin à Kisenso

Published

on

Un jeune homme d’une trentaine d’années vient d’être abattu par un policier, à cause de son téléphone, le matin de ce mardi 27 février 2024, dans le quartier Libération à Kisenso.

Selon les témoignages recueillis par la rédaction de CONGOPROFOND.NET, sur place au lieu du drame, l’incident s’est produit aux alentours de 4h30′. L’infortuné, un maçon bien identifié dans le milieu, se rendait au travail et chemin faisant, il va rencontrer un groupe de policiers qui l’ont interpellé. Après leurs échanges, ces policiers voulaient lui arracher son téléphone, chose qu’il ne va pas tolérer. Du coup, l’un des policiers lui a tiré une balle, causant donc son décès.

Son corps sans vie est resté au sol jusqu’aux petites heures du matin. Ce n’est que vers 9h que la police, après avoir constaté le fait, l’a levé pour l’acheminer à la morgue de l’hôpital de référence de Kisenso, communément appelé d’Etat et ce, en présence de sa famille.

Signalons que cet événement malheureux s’est produit non loin d’un poste de police. Furieuse, la population venue en masse, voulait s’en prendre à ce poste car, estime-t-elle, le policier auteur de ce drame est de là.

Le malheur ne venant jamais seul et vu le soulèvement de la population, la police présente, pour dissuader la foule, a fait usage d’arme à feu. Deux personnes étaient atteintes de balles, l’une à la poitrine et l’autre à la main.

Selon certaines sources, elles seraient acheminées à l’hôpital de Camp Kokolo et le garçon touché à la poitrine serait aussi décédé.

Le Bourgmestre de la commune de Kisenso, Godé Atswel, est descendu sur lieu pour s’enquérir de la situation et remettre de l’ordre.

Notons que cet incident a laissé perplexes les habitants de ce coin de la capitale, qui font déjà face au banditisme humain, appelé Kuluna.

Il revient aux autorités de mener des enquêtes pour appréhender, juger et sanctionner l’auteur de cet acte ignoble et ses complices. Que juste soit faite.

Jules KISEMA KINKATU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte