Connect with us

À la Une

« Kamuina Nsapu » : plus d’une centaine de mineurs, dont une dizaine de filles, dans les rangs de la milice Simon Mbawu Nkanka

Published

on

 

Simon Mbawu Nkanka, le redoutable chef milice qui a été le premier à ouvrir les hostilités contre le pouvoir public sous le label de Kamuena Nsapu à Tshikapa en decembre 2016s, s’est rendu le lundi 26 mai aux autorités locales.

L’homme a été accueilli avec ses hommes de la localité de Kasala à plus ou moins 10 km à l’Est de la ville de Tshikapa par les autorités provinciales.

En signe de l’arrêt des hostilités, Simon Mbawu a remis une arme de guerre neuve au gouverneur Dieudonné Piem Tutokot. Ce dernier a souhaité la bienvenue dans la vie sociale au chef Mbawu avant de lui promettre la prise en charge dans la possibilité de la province.

Il a, par ailleurs, donné mission à Simon Mbawu d’encourager les autres miliciens qui traineraient encore en brousse d’en sortir.

Des structures d’encadrement et de protection des enfants ont constaté, avec regret, la présence, dans les rangs de Mbawu, des mineurs, par centaine, parmi lesquels des jeunes filles dont l’âge varie entre 9 à 15 ans. Toutes détenaient des armes de guerre.

Ce mardi, en début d’après midi, un autre groupe d’hommes de Mbawu a fait son entrée dans la ville. Ils sont reçus à l’État Major des Forces armées pour une identification.

Notons qu’une source sécuritaire a lâché que Mbawu se serait rendu avec plus ou moins 62 hommes. Un chiffre qui n’inspire pas confiance au regard des atrocités commises par ses hommes. Autant, les armes déposées ne reflètent pas l’ampleur des atrocités commises.

Quant aux enfants mineurs, ils sont immédiatement remis aux structures d’encadrement pour être placés dans des centres de transit et d’orientation pour la prise en charge sociopsychologique avant tout regroupement familial.

BATID/ONG, Bureau d’appui technique aux initiatives de développement, est opérationnel, en collaboration avec TPO, pour la récupération des enfants.

Laurent Lukengu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la Une

Réhabilitation de la Fikin : La société turque Milvet suspend les travaux et exige un espace de 6 hectares avec option de rachat avant signature du contrat

Published

on

Les travaux de réhabilitation de la Foire internationale de Kinshasa (Fikin) sont stoppés. Raison, des divergences persistantes entre la société turque Milvet et la partie congolaise représentée par le comité de gestion de ce site touristique.

Selon nos fins limiers, la société turque Milvet commise pour ces travaux va au-delà de ce qui était convenu. En effet, les confidences du NOUVEAUMEDIA.CD affirment que cette entreprise de construction exige aux gestionnaires de la Fikin un campement d’une étendue de 6 hectares.

En clair, les Turcs veulent disposer d’un espace allant de l’espace Plazza jusqu’à l’esplanade de la Fikin pour une occupation d’une durée de 10 ans. Non seulement le timing fixé pour la réalisation des travaux est trop élastique, la société Milvet compte racheté ledit espace au cas où la réhabilitation de la Fikin allait au-delà du temps fixé.

Interrogés, certains fonctionnaires de la Fikin qui se sont confiés au média en ligne kinois déclarent que les Turcs seraient disposé de payer 60.000 dollars américains le mois pour location des 6 hectares devant abriter leur quartier général.

La firme turque Milvet avait pourtant débuté les travaux de réhabilitation de la Fikin. Le site était même vidé de ses occupants, débits de boissons… à certains endroits. L’entreprise de construction affectée a procédé au remblayage du terrain. Les containers de la firme turque Milvet avec les matériaux de construction ont été visibles à la Fikin.

Le projet de réhabilitation de la Fikin prévoit, entre autres, un centre d’exposition, un parc d’attractions, un centre commercial, un parc d’attractions, un centre de conférence, un centre commercial et un hôtel.

Il est également prévu la construction d’un aréna multifonctionnel de 20 mille places assises qui comprendra un centre d’exposition de près de 21 milles mètres carrés.

Le centre d’exposition prendra 8% de la superficie totale de la Fikin. Le parc d’attractions sera érigé sur un espace de 15 à 16% de la superficie, en dehors d’autres installations notamment l’hôtel, la salle de banquets et la salle de congrès susceptible d’accueillir des conférences et des séminaires internationaux.

Hornella MANSANGA/NOUVEAUMEDIA.CD


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising