Connect with us

À la Une

JO Tokyo 2020 – Taekwondo : Naomie Katoka disqualifiée pour surpoids ou grossesse ?

Published

on

Coup de théâtre à Tokyo !
Les organisateurs des Jeux Olympiques ont disqualifié l’athlète congolaise de Taekwondo, Naomie Katoka. La raison qui était jusque-là inconnue, la direction de communication du comité olympique du Congo ( COC) vient de donner des précisions sur ce cas.

En effet, selon Dickson Yala, le chargé de communication du COC, Naomie Katoka a été écarté sans recours pour raison de surpoids. La congolaise a ajouté 300 grammes de plus que les kilos prévus soit 67 kilos.

“…Retenons qu’une histoire de poids est à l’origine de la disqualification de l’athlète congolaise. Elle a fait 67,300 kg sur la balance pour une catégorie de 67kg et l’organisation l’a écartée sans aucun recours possible”, a-t-il écrit.

Cependant, dans les milieux sportifs, plusieurs voix indiquent que Naomie Katoka serait simplement enceinte. ” Une grossesse qui serait en stade embryonnaire et dont les signes apparents ne sont pas encore visibles…”, indique-t-on.

Notons que la RDC n’a jamais gagné une médaille olympique depuis sa première participation et pour ces jeux qui se déroulent à Tokyo au Japon, le pays de Junior Ilunga Makabu, champion du monde en boxe (WBC) participe avec 7 athlètes. Deux boxeurs sur 7 ont été déjà éliminés et la troisième elimination est la disqualification de Naomie Katoka.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Abolition du système LMD en RDC : Fausse alerte !

Published

on

Le système d’enseignement Licence-Master-Doctorat (LMD) n’est pas annulé en République Démocratique du Congo, contrairement aux rumeurs distillées sur les réseaux sociaux depuis la soirée du dimanche 23 juin 2024.

Ceci ressort d’un communiqué signé dans la soirée de ce lundi 24 juin 2024 par Marie-Thérèse Sombo Ayanne Safi Mukuna, ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU).

Le communiqué officiel note plutôt qu’au cours de la séance plénière d’investiture du gouvernement, le programme présenté et défendu, en son pillier 4, axe stratégique 4.2.1, prévoit la poursuite de la mise en place d’un système éducatif performant, inclusif et équitable, dont l’une des actions identifiées porte sur l’évaluation de la mise en œuvre du programme LMD.

Ce faisant, son Excellence, madame la ministre de l’ESU a prévu dans sa feuille de Route une évaluation à mi-parcours de cette réforme dont la fin du premier cycle interviendra la fin de cette année académique“, lit-on dans ce communiqué.

Le même communiqué précise que le calendrier de ces assises sera publié dans les jours qui suivent pour éclairer les acteurs de l’ESU, de la communauté universitaire que des partenaires concernés et du public intéressé.

Rappelons que la réforme LMD qui est le substitut du système PADEM, a été instauré et mis en application dans les établissements tant Publics que privés en 2021 sur ordre du ministère honoraire de l’ESU, Muhindo Nzangi Butondo, désormais ministre du Développement rural en RDC.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte