mbet

Connect with us

À la Une

Jeux de la Francophonie: un pillage des fonds publics en gestation à l’instar des “100 jours” !

Published

on

Me Jonathan Eloho, avocat et activiste congolais, va bientôt initier une pétition contre la tenue des jeux de la Francophonie à Kinshasa en 2022.

L’initiateur du mouvement ” Debout Kongolais” demande la rétractation par la RDC de l’organisation de ces Jeux ” budgétivores” avec comme principales raisons : Le contexte sanitaire avec la flambée des cas et des morts dus à la COVID19, flambée qui risque fortement d’être accentuée avec les Jeux ; le contexte sécuritaire avec la guerre à l’est du pays dont la déclaration de l’état de siège est la principale conséquence ; le contexte le contexte humanitaire avec les déplacements de population à Goma suite à l’éruption volcanique du mois dernier ; le contexte économique avec un faible budget global mais un coût financier important pour les jeux à savoir plus de 130 millions de budget à charge du trésor public.

Cet activiste rappelle que le New Brunswick, État canadien, s’était déjà rétracté en son temps, le Maroc à bien annuler la CAN 2015 pour cause d’Ebola, etc. ” Pourquoi pour des raisons similaires et un contexte plus difficile la RDC ne ferait pas la même marche ? Est-ce une volonté manifeste de piller l’état, à l’instar des 100 jours ?”, s’interroge-t-il.

Plus que déterminé dans sa démarche, Me Jonathan Eloho envisage de fédérer autour de cette question plusieurs mouvements associatifs et partis politiques avec comme objectif de les convaincre de participer à la collecte des signatures qui débutera, sauf imprévu, ce 15 juillet. “L’objectif final étant d’éviter au peuple et à son Président Antoine Félix Tshisekedi un phénomène 100 jours bis”, a-t-il prévenu.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

RDC : Le paradoxe Katumbi sur la guerre du M23 !

Published

on

Réagissant sur les affrontements actuels entre les FARDC et les rebelles du M23, le Président du parti Ensemble pour la République, Moïse Katumbi écrit ceci sur son compte twitter:

“Jamais la guerre n’apporte de solution. Face à la nouvelle épreuve que nous traversons, soyons tous unis. Tout mon soutien va aux #FARDC qui se battent avec courage face aux #M23 ! Le sort des milliers de nos compatriotes en détresse doit être notre toute première préoccupation.”

Un tweet qui a suscité plusieurs réactions en défaveur du candidat à l’élection Présidentielle de 2023.

Plusieurs internautes ont indiqué les incohérences contenues dans ce tweet:

D’un coté, l’ancien Gouverneur du Katanga déplore le fait que la guerre n’apporte pas des solutions. De l’autre, il encourage les FARDC à continuer la guerre contre les M23.

Si la guerre n’apporte pas la solution, Pourquoi continuez à se battre alors?

Et dire que Moïse Katumbi ne cite pas nommément le Rwanda comme soutien aux M23 n’arrange pas les choses pour celui qui vient de se réconcilier avec Joseph Kabila, son ancien ennemi.

Il est aussi un fait que Moïse Katumbi n’a jamais encouragé les consultations de Nairobi qui avaient pour but de rechercher la paix avec les groupes armés opérant à l’Est de notre pays.

À l’heure où tous les Congolais devraient parler d’une même voix pour soutenir ce énième combat contre le Rwanda et ses suppôts, les propos de Moïse Katumbi sonnent comme un aveu d’échec et de découragement…

Ce tweet aurait pu être évité !

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising

K-WA Advertising