Connect with us

À la Une

Ituri : risque de suspension de tous les projets en cours (Gouvernement provincial)

Published

on

C’est depuis le 13 avril 2021 que 33 députés provinciaux de l’Ituri sur 41 présents ont voté une motion de censure contre le gouvernement provincial, lui reprochant de mauvaise gouvernance, affairisme, gestion calamiteuse et opaque de la province. Ayant demandé la démission dans un court délai de l’exécutif provincial et son gouvernement, les pétitionnaires ne cessent de multiplier des actions visant à obtenir son départ effectif.

Plus tard dans la soirée de ce mardi 20 avril 2021, des affiches sur lesquelles on pouvait lire : la paix et la sécurité en Ituri ont besoin des hommes d’Etat et non des affairistes sanguinaires! L’Union sacrée de la nation/province de l’Ituri exige le départ définitif de Jean Bamanisa! Bamanisa tuer n’est pas bon, voler n’est pas bon! Petite suisse iko wapi ? (Où es la petite Suisse promise? )…, ont fait le tour des réseaux sociaux.

Reconnaissant démissionnaire son gouvernement, Jean Bamanisa appelle cependant les membres de son gouvernement à vaquer librement à leurs activités jusqu’à la remise et reprise avec le nouveau gouvernement installé par l’assemblée provinciale et investi par le chef de l’Etat.

Alors que plusieurs projets sont en cours dans plusieurs secteurs, la crise actuelle semble constituer un blocage pour leurs exécutions.

Revenant sur cette situation, le ministre provincial des Infrastructures, travaux publics et reconstruction menace de suspendre les travaux de réhabilitation des différents axes routiers dans tous les territoires de la province car, dit-il, : « On ne peut pas inviter le partenaire dans un tel environnement ou l’incertitude plane encore. Pour les projets qui sont en cours, je pense que je peux me permettre d’annoncer à la population que la semaine qui vient, nous allons évaluer la situation et éventuellement arrêter certains travaux car j’ai pu entendre de la bouche de certains députés provinciaux que la priorité n’était pas les routes mais plutôt la motion ».

Chrisante UCIRCAN BULE dénonce, par ailleurs, le comportement d’autres couches qui menacent d’appeler la population à l’incivisme fiscal. « C’est qui n’est pas citoyen! « , conclut-il.

Verite JOHNSON/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Transition écologique et du développement durable : Marie-Pascale Malanda et l’ACTEDD ouvrent le débat public national ce vendredi 30 septembre

Published

on

L’Agence congolaise de la transition écologique et du développement durable (ACTEDD) annonce la tenue, le 30 septembre 2022 à Kinshasa/Gombe, de sa première conférence de presse.

Cette rencontre avec les chevaliers de la plume et du micro sera consacrée à la transition énergétique et au positionnement de la République démocratique du Congo dans cet enjeu planétaire.

A en croire sa coordinatrice Marie-Pascale Malanda, pour ce premier rendez-vous avec la presse, l’objectif poursuivi par ACTEDD est la mise à niveau des médias sur les enjeux énergétiques et climatiques, lesquels ont une dynamique internationale forte pour un « Pays-Solution» comme le nôtre.  » Voilà pourquoi, ACTEDD veut lancer et conduire le débat public national sur des questions aussi fondamentales en commençant par la mobilisation des médias, compte tenu de leur rôle crucial dans la diffusion de l’information et du renforcement des connaissances », a-t-elle martelé.

Pour rappel, l’Agence Congolaise de la Transition Ecologique et du Developpement Durable ( A.C.T.E.D.D) est un service spécialisé de la Présidence de la République mise en place par l’ordonnance n° 20/013 du 28 février 2020.

Elle a pour mission de concevoir, de coordonner et d’implémenter les politiques publiques nationales relatives à la transition écologique en République Démocratique du Congo. Elle est chargée d’étudier, d’analyser et évaluer toutes les questions qui lui sont soumises par le Président de la République en rapport avec la transition écologique et le développement durable. L’Agence comprend le Comité de pilotage et la Coordination.

Ses membres sont nommés par odronnances n° 20/021 du 06 avril 2020.

Il s’agit de :

1. Madame Marie-Pascal MALANDA DIATUKA, Coordonnateur
2. Monsieur Jean de Dieu MINENGU MAYULU, Cordonnateur Adjoint

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising