Connect with us

Société

Ituri : inondation à Mahagi, Djugu et Irumu

Published

on

Plusieurs localités situées le long du lac Albert dans les territoires de Mahagi, Djugu et Irumu ont été inondées, suite à une pluie diluvienne qui s’est abattuea sur ces contrées de la province de l’Ituri.

Les eaux ont causé des dégâts énormes sur place, en detruisant les champs, les habitations, les maisons de commerce et des infrastructures.

Au total, trois territoires sont touchés. À Mahagi, 38 camps de pêches sont inondés, entre autres, Kolkoto, Terabolo, Ndovu, Kisinja, Wikidi I et II, Nyagisi, Caritas, Ubongwa, Adu, Aruko, Awey, Kakokwa… À Djugu, 42 camps de pêches sont dévastés, notamment, Mpigwa, Nzonzo, Galima, Musekere, Nyamonda, Muganga I et II, Kormojo, Idjo, Kamtasi, Nyasoro, Gobu… et à Irumu, 15 camps de pêches dont Ndrigi, Lako, Kasenyi Port, Muhumba, Katho, Muchanga, Kiiza, Talimwana, Tagba, Nyamavi, Malonga, Koga, Nyanza, Matete, Rukwqnzi”, a-t-on fait savoir.

In globo, 95 camps de pêche sont sous les eaux, poussant les pêcheurs à vivre sans abris. Ces derniers ne savent pas où accoster leurs pirogues.

Plusieurs cas d’inondation ont été signalés au début de ce mois de juin sur le lac, à la frontière entre la RDC et l’Ouganda. Ceci fait suite aux fortes pluies diluviennes enregistrées dans la région.

Thierry Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Société

Haut-Katanga : Les délestages encore loin d’être une solution aux coupures intempestives du courant à Kasumbalesa

Published

on

La ville de Kasumbalesa, dans la province du Haut-Katanga, fait face aux coupures intempestives du courant électrique. Une situation qui inquiète plusieurs ménages et maisons commerciales au risque d’endommager leurs appareils électroménagers.

Pour résoudre cette problématique, la Société nationale d’électricité a instauré le programme de délestage chaque jour pour éviter la surcharge.
Une Commission de suivi a été même instituée pour faire respecter ce programme qui constitue, selon le chef de la Commission Louis Lenge, une solution palliative aux coupures intempestives en attendant des solutions durables.

Malgré toutes ces mesures, le constat sur terrain révèle que la suite des coupures du courant électrique est loin de prendre fin. Difficile de faire une heure sans coupure, surtout le soir. Quelque fois, c’est une coupure générale même le jour du courant. ” Nous vivons en permanence avec le risque d’endommager nos matériels. Que la Snel puisse prendre cette question au sérieux, car chaque mois nous payons les factures du courant “, déclare un consommateur du courant.

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte