Connect with us

Actualité

Internet : « Gabix » en première ligne du combat pour un point d’échange en Afrique centrale

Published

on

En séjour à Kinshasa, les représentants de Gabix (Gabon Internet eXchange) ont échangé, le vendredi 10 mai 2019 à l’hôtel Venus, avec des opérateurs télécoms de la RDC. Objectif: engager des partenariats afin de de trouver un commun accord entre points d’échange interconnexion en vue de faciliter le trafic Internet directement entre leurs différents réseaux grâce à des accords mutuels.
D’un point de vue technique, convient-il de souligner, un point d’échange internet est une infrastructure physique (un ensemble d’équipements réseau) permettant à différents fournisseurs de services Internet (FSI) de s’y connecter. Gabix est ainsi né de la volonté des autorités gabonaises de réduire les coûts d’utilisation des capacités internationales pour faire transiter le trafic Internet local. En clair, avant l’arrivée du point d’échange, les messages Internet échangés entre les réseaux d’opérateurs étaient commutés à travers des réseaux tiers au-delà des frontières nationales.


Le secrétaire exécutif de Gabix, M. Landry NDOUMBOU LINGOMBE a renseigné à CONGOPROFOND.NET que Gabix est le premier point d’échange internet du Gabon, né de la volonté du gouvernement gabonais et accompagnant le projet de l’Union Africaine qui vise à permettre aux africains de partager et de garder les contenus interconnectés uniquement dans l’espace continental en créant une interconnexion continentale.
Pour KOUMA Cyriaque Didier, PCA de Gabix, l’intérêt est de créer des relations et des synergies entre les points d’échange afin de conserver le trafic interconnexion de l’Afrique centrale avec comme impact socio-économique réel, la baisse du coût de la connexion.

KAPTUE KONGA Willy et NDOUMBOU LINGOMBE Landry Mexent, deux experts de Gabix

Il convient de noter que l’équipe conduite par Kouma Cyriaque Didier a entrepris la même démarche dans plusieurs autres pays africains notamment le Burundi, le Cameroun et actuellement la RDC. Le périple va se poursuivre prochainement en Guinée Equatoriale.

À noter que c’est depuis 2014 que Gabix œuvre au Gabon, facilitant le trafic Internet local entre 12 opérateurs de services internet gabonais. Ce groupe a été mis en place pour gérer et mettre en oeuvres les activités du point d’échange internet du Gabon.

Jean-Eude’s Miense/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Actualité

Maï-Ndombe : La division provinciale de la santé dotée de deux ambulances grâce au lobing du député national Anicet Babanga !

Published

on

By

 

Le ministre national de la santé, Hygiène et prévention, a procédé en début de cette semaine, à la remise officielle des ambulances à quelques divisions provinciales de la santé, à travers le pays.

C’est au total 10 provinces qui ont bénéficié de ces angins roulants, parmi lesquelles figure la division provinciale de la santé de la province du Maï-Ndombe, qui vient d’être dotée de deux ambulances.

En provenance de Lubumbashi où il est allé participer à un atelier de formation, le chef de Division provinciale de la santé du Maï-Ndombe, le docteur Bekonda, a fait savoir à la rédaction de CONGOPROFOND. NET que :  » la division provinciale de la santé du Maï-Ndombe a été dotée de deux ambulances.
Cette dotation a été réalisée grâce à l’esprit managérial du député national Anicet Babanga, qui a tout fait pour que le Maï-Ndombe gagne ces véhicules « .

A la question de savoir si ces deux ambulances seront toutes deux réservées à la ville d’inongo, il répond :  »
Cela dépend de l’autorité provinciale qui va faire la distribution, mais je pense que deux ambulances pour la ville d’inongo seule, c’est trop « .

 » Il faut qu’une autre soit envoyée dans d’autres territoires « , a-t-il souligné.

De son côté, le député Anicet Babanga se dit satisfait de l’obtention de ces véhicules.

« Ce n’était pas facile pour moi de gagner ces matériels roulants, au profit de notre province.
J’ai fait des tours et des tours au Ministère de la santé, afin que nous poussions récupérer ces véhicules. Avec les stratégies que nous avions mises en place, voilà aujourd’hui ces ambulances seront envoyées à destination de notre province « , a-t-il déclaré.

Et d’ajouter :  » Comme j’avais dit lors de mon passage à Inongo, au mois de mars dernier, la ville d’inongo sera bénéficiaire d’une ambulance, c’est la chose qui est faite.
Pour moi, la façon dont la population transportait les corps sans vie aux épaules, me faisait pitié vraiment. C’est la raison de mes démarches sur les deux ambulances nous octroyées. L’une sera réservée pour la ville d’inongo. D’ailleurs, j’assisterai à la cérémonie de la remise de ce matériel roulant au médecin directeur « .

Les démarches sont en cours pour que ces engins roulants puissent arriver à Inongo dans un futur proche, soit avant le mois de décembre, nous renseigne la même source.

Armand Minimio depuis Inongo/CONGOPROFOND.NET.


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising