Connect with us

Actualité

Internet en RDC : « Il sera impossible d’exécuter le Plan national du numérique avec la taxation actuelle » (Deo Vuadi)

Published

on

Se penchant sur la question de l’internet en République démocratique du Congo, monsieur Deo Vuadi, expert en télécommunications a prouvé avec preuves palpables que l’application du Plan national du numérique proposé par la présidence sera impossible avec la taxation actuelle .

Tout en louant l’initiative du chef de l’État pour son plan national du numérique, cet expert en télécoms a tenu à démontrer que malgré l’idée qu’il considère de géniale, elle reste en même temps insuffisante.

« C’est bien beau d’avoir un plan national sur le numérique, mais cela n’est pas suffisant. L’idée elle est géniale et nous l’applaudissons, c’est une belle initiative du Président de la République parce que le besoin de la numérisation du pays est réel mais à cela, il faudra que l’on puisse voir de façon objective le blocage qu’il y a aujourd’hui pour permettre à ce qu’internet puisse être d’accès facile pour chaque Congolais de partout et selon sa bourse » s’est il exprimé et d’ajouter « il y a tellement de taxes qu’à ce stade c’est tellement difficile de pouvoir dire que tout ce qui pourrait ressortir de cet atelier puisse être applicable, il faudrait d’abord commencer par briser les barrières ensuite on peut se permettre de dire qu’on a un Plan national du numérique à exécuter ».

l’Internet étant l’un des facteurs favorisant la croissance économique et sociale d’un pays, Deo Vuadi a expliqué que la taxe d’accises de 10% (hormis les 30% d’impôts sur le bénéfice et les 16% de TVA) appliquée sur le numérique serait un mobile de blocage solide pour le lancement de la RDC malgré la bonne volonté du Président Félix Tshisekedi, taxe qu’il considère comme un excès de zèle ou simplement une volonté de la part des décideurs de nuire à la population puisque cette taxe ne s’applique que sur les produits qui sont nuisibles pour la santé tels que le tabac et tout consort pour bloquer la consommation de ces produits.

Pour booster l’écosystème numérique, cet expert en télécoms a suggéré aux participants à ce colloque de se pencher sur la question de cette taxe, en demandant la suspension de cette taxe, soit demander à la DGDA de sursoir son exécution après repartir au parlement pour demander la suppression ou la revisitation du code des accises n°18/002 du 13 mars 2019 afin que l’Internet ne puisse plus être classé dans le rang des produits nuisibles pour la santé.
Il a martelé sur le fait que s’ils veulent réussir la numérisation du pays, il faudra réellement se pencher sur la question de cette taxe surtout dans un pays comme le nôtre où l’accès à Internet est un luxe pour plusieurs, seulement 8% de notre population est connecté sur la 3G et 6% sur la 4G.

Fustigeant le mobile derrière et se gardant de critiquer la DGDA d’avoir monoeuvré pour que cette loi passe, la décision n’est pas bonne dit-il. Il a émis le vœu de voir cette taxe éliminée et l’Internet rayé de la liste des produits soumis au droit d’accises.

Notons ici, qu’en 2018, l’Association mondiale des sociétés de télécommunications (GSMA) avait mené une étude et prouvé que si on retire cette taxe là, il y aura une explosion de l’utilisation de l’Internet, ça va accélérer le rythme du numérique dans un pays où la connectivité reste l’une de plus faibles au monde.

Rappelons que sous l’initiative du chef de l’État Félix Tshisekedi, il a été convoqué l’atelier de validation du Plan national du numérique du 3 au 5 septembre au Pullman hôtel à Kinshasa.


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la Une

Présidentielle 2023 : François Muamba, coordonnateur des équipes de campagne de Félix Tshisekedi 

Published

on

Au cours d’un point de presse tenu ce mercredi 27 septembre au Fleuve hôtel de Kinshasa, François Muamba Tshishimbi, actuellement Coordonnateur du Conseil Présidentiel de veille Stratégique (CPVS), a annoncé la mise en place des équipes de campagne présidentielle de Félix Tshisekedi, candidat à sa propre succession à l’élection présidentielle de décembre prochain. Y ont pris part à la tribune, quelques personnalités de cette  » Équipe forte », notamment Dr Kabanda(Ministre près le président de la République), Pr Eberande Kolongele ( ministre du Numerique), Augustin Kabuya ( Secrétaire général de l’UDPS), André Wameso ( Conseiller économique du chef de l’Etat), ainsi que le Pr Taylor Lubanga( Présidence de la République).

A cette occasion, François Muamba a révélé que le Président Félix Tshisekedi a confié la Coordination des équipes de sa future campagne à son Groupe de Réflexion et d’Action (dit Equipe Forte), dont font partie les représentants qui l’ont accompagnés à ce rendez-vous avec la presse.

A en croire l’ancien Coordonnateur du Mécanisme National de Suivi de l’Accord Cadre d’Addis-Abeba (MNS), les équipes de campagne du Président seront déployées progressivement dans l’ensemble du pays au niveau des 11 régions, 26 provinces, 145 territoires et 36 villes.

Tout en rappelant la détermination de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo
qui, dès sa prise de fonction en tant que 5
ème Président de la RDC, avait pris
l’engagement de consolider notre jeune démocratie encore fragile, en faisant
notamment du respect des cycles électoraux une exigence, le Coordonateur de l' »Équipe forte » a confirmé son engagement pour des élections inclusives, transparentes et crédibles.

Outre l’annonce des équipes de campagne, François Muamba a fait noter la
réalisation de l’engagement de Félix Tshisekedi de créer les conditions pour que l’année 2023 soit essentiellement une année électorale, avec l’organisation
dans notre pays des scrutins multiples à tous les niveaux, sur la base du calendrier, conforme aux prescrits pertinents de notre Constitution, publié par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), le 26 novembre 2022.

Enfin, il a fait une annonce du bilan de Félix-AntoineTshisekedi, qui
touche à des réalisations palpables dans tous les secteurs de la vie nationale :
Économique, Financier et Sectoriel, Social et Culturel, Défense, Diplomatique et
Sécuritaire ainsi que de sa vision pour l’avenir de la Nation.  » Le Président Félix
Antoine Tshisekedi Tshilombo qui va bientôt devenir Candidat à sa propre
succession est prêt à en discuter avec ses compatriotes dès l’ouverture officielle
de la campagne électorale », a conclu François Muamba.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET 


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

K-WA Advertising