Connect with us

À la Une

Indépendance de la RDC : 59 ans après, une évaluation économique s’impose (Tribune de Kangulu Lobo Daddy)

Published

on

59 ans après l’indépendance, l’évaluation ne devrait pas qu’être politique mais aussi et surtout économique.
Quelle est la part du Congolais dans l’économie nationale? Combien de congolais ou d’entreprises congolaise sont forts économiquement?

On ne peut être indépendant si notre économie en déliquescence reste tenue par 5 familles fortes des étrangers. Un secteur bancaire complètement entre les mains des étrangers, le secteur des biens et services à 90% tenus par les étrangers et un secteur informel qui évolue de manière vertigineuse.

Un pays ne peut se développer s’il ne crée ses propres riches en termes d’hommes forts et d’entreprise locale et nationale fortes.

Nous devons être capable de créer une émulation sur le plan local, le marché local doit être inondé par les locaux afin de pouvoir prétendre être à même de concurrencer les pays voisins et le monde dans ce rendez-vous du donner et du recevoir…

En 59 ans, nous avons ruiné tous nos grands entrepreneurs par qui le véritable développement pouvait venir. Il est temps de réfléchir et d’attribuer les marchés aux entrepreneurs locaux consciencieux et respectueux des lois et règles établies.

Je rêve de voir qu’à la commémoration de nos 60 ans d’indépendance en 2020 ce paris soit gagné, pour ça j’en appelle au développement d’une synergie entre les entrepreneurs secteurs par secteur et à l’Etat de soutenir la dynamique des entrepreneurs locaux a travers ses organes (Ministère de PME, FPI,…). J’en appelle aussi a la création d’un fond souverain.
Il est temps de penser à une concurrence loyale et gagnant gagnant.

KANGULU LOBO Daddy
Entrepreneur
Managing Partner AHC Logistics Sarl

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

%d blogueurs aiment cette page :