Connect with us

À la Une

Ibenge : “J’ai quitté sans pression. Omari m’a proposé d’autres postes…”

Published

on

Jean Florent Ibenge vient de quitter officiellement le staff technique des Léopards de la RDC. Il a annoncé son départ après sa rencontre de ce mercredi 07 août 2019 avec le président de la Fédération Congolaise de Football Association( FECOFA), Constant Omari Selemani.

A sa sortie de la salle, Ibenge a remercié tous ses collaborateurs en souhaitant bon vent au prochain coach de la RDC. “Merci à tous mes collaborateurs de l’AS V.Club qui m’ont permis d’arriver à l’équipe nationale. Merci à tous mes collaborateurs de l’équipe nationale, merci aux joueurs, merci au public et à la presse. Bon vent a mon successeur. Je lui souhaite tout le meilleur, j’espère qu’il va amener l’équipe nationale plus loin…”, a dit Florent Ibenge

A la question de savoir si sa démission est le fruit d’une quelconque pression, Florent Ibenge a répondu que c’est un effet volontaire. “Il y a aucune pression, je le fais volontiers. Et je le fais comme c’était prévu. A la première réunion il y a 5 ans, j’avais dit que je ne vais pas rester longtemps et je fais 5 ans. Dès le départ, beaucoup des gens savaient que c’était ma dernière CAN (Égypte 2019) quel que soit le résultat. C’est sans pression, mais avec beaucoup de collaboration. Et le président de la fédération ma proposé d’autres postes. Je vais voir. Le plus important, c’est la RDC”, a-t-il conclu.

Florent Ibenge (57 ans), avait succédé à Claude Le Roy en août 2014 à la tête de la RD Congo.

Avec lui, la RDC s’est classée troisième du plus grand tournoi africain en 2015, puis a atteint les quarts de finale deux ans plus tard avant d’être éliminée en 8e de finale à la dernière CAN (Égypte 2019). Le poste du sélectionneur reste jusque-là vacant. Le directeur technique national, Christian N’Sengi Biembe a été chargé de trouver un entraîneur expatrié et expérimenté.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kaniama Kasese : 200 volontaires de Kasumbalesa en route pour le Centre de formation “Félix Tshisekedi”

Published

on

Après ceux de Kinshasa, Mbuji-Mayi et Lubumbashi, c’est au tour de quelques jeunes de Kasumbalesa de se voir doter de la tenue bleue et jaune, symbole du Service National, fièrement portée par les “Bâtisseurs” de la République. Parmi ces jeunes, 60 % sont des volontaires désireux de servir la nation à travers cette structure étatique. Ils seront soumis à une formation paramilitaire, laquelle sera suivie d’un apprentissage des métiers au sein du Centre de formation “Félix Tshisekedi” à Kaniama Kasese.

C’est dans une ambiance des chants, des cantiques de remerciements aux autorités que chacun de ces jeunes volontaires a reçu des tenues bleues et jaunes, symbole du service national, et ont embarqué pour Kaniama Kasese en vue d’un séjour qui vise une transformation civique.

Ces volontaires viennent donc tordre le coup aux rumeurs qui laissaient croire que leurs prédécesseurs, récemment transférés à Kaniama Kasese, ont été victimes de l’arbitraire et seraient sous le coup de la torture.

Éduqués aux métiers, ces jeunes seront envoyés à travers le pays afin de contribuer au développement de la nation en cultivant, en construisant des écoles et des hôpitaux après leur temps de rééducation et de formation à Kaniama Kasese.

De son côté, le général major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, commandant du Service National, rassure que tout est fait selon les instructions du Président de la République, c’est-à-dire celles relatives au respect des droits de l’homme.

Ces nouveaux pensionnaires du centre de formation et d’encadrement Félix Antoine Tshisekedi rejoignent une autre vague de Lubumbashi pour Kaniama Kasese. À leur arrivée, ces nouveaux locataires du Centre d’Instruction et de Formation Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo seront soumis à des formations élémentaires sur le civisme, la maçonnerie, l’électricité, la mécanique automobile. Ces formations seront sanctionnées par des brevets.

Il sied de rappeler que ces nouveaux pensionnaires venus du Haut-Katanga et de Kasumbalesa rejoignent les groupes qui sont déjà arrivés de Kinshasa et du Kasaï oriental. L’objectif de cette fusion est de consolider l’unité et la cohésion nationale, mission capitale du Service National, qui est directement liée à la présidence de la République.

Monica Bubanji/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte