Connect with us

À la Une

Haut-Lomami : J.-C. Masangu pour la traduction  en justice de toutes les personnes malveillantes impliquées dans les violences de Malemba-Nkulu 

Published

on

Notable du Haut-Lomami et ancien gouverneur de la Banque Centrale du Congo, l’Economiste Jean-Claude Masangu vient d’élever sa voix pour condamner avec la dernière énergie les violences survenues récemment dans le territoire de Malemba Nkulu. Face aux médias, ce vendredi 17 novembre, au siège de son parti ECO ( Engagement pour le Congo), cette personnalité politique a exhorté les Congolais à préserver notre unité chèrement acquise.
Tout en demandant aux autorités d’appréhender et de traduire  en justice “toutes les personnes malveillantes impliquées dans ces violences”, Jean-Claude Masangu invite ses frères et sœurs du territoire de MALEMBA NKULU, à ne pas céder à la distraction et au déchirement en ce moment où la RDC amorce le dernier virage de l’organisation de son quatrième cycle électoral.
Ci-dessous l’intégralité de sa communication 
Message du Président National du parti politique Engagement pour le Congo, ECO, sur la situation sécuritaire dans le territoire de MALEMBA NKULU, province du HAUT-LOMAMI 

La situation qui prévaut actuellement dans le territoire de MALEMBA NKULU où il est fait état d’atrocités inhumaines et choquantes commises par des congolais contre leurs frères et sœurs congolais, une situation abondamment relayée par les réseaux sociaux et qui me préoccupe très fortement. Ainsi, c’est avec la dernière énergie que je condamne toutes ces violences d’où qu’elles viennent et que j’appelle à l’apaisement tout en présentant mes condoléances les plus attristées à toutes les familles éprouvées et en priant pour elles.
 En effet, ces pauvres familles éprouvées ont vu la vie de leurs proches être déshumanisées et chosifiées. Et certaines de ces vies ont été enlevées sauvagement et brutalement par des criminels et autres personnes malveillantes cherchant à semer le chaos et diviser des communautés appelées à vivre ensemble en harmonie et en paix. Ceux-ci doivent être appréhendés et traduits en justice. Etant tous Congolais, occupant un même espace, partageant une même histoire et aspirant tous à un avenir prospère, préservons notre unité chèrement acquise car ce qui nous unit dans la diversité est plus fort que ce qui nous divise.
Et, il n’y a pas de développement sans paix ! Le Congo, notre beau et grand pays souffre déjà par ci par là de plusieurs conflits communautaires, notamment dans le Nord-Kivu, le Sud-Kivu, le Maï-Ndombe et le Kwango. N’y ajoutons plus d’autres.
 Chers frères et sœurs du territoire de MALEMBA NKULU, l’heure n’est plus à la distraction et au déchirement en ce moment où notre pays, la République Démocratique du Congo, amorce le dernier virage de l’organisation de son quatrième cycle électoral. Vous allez bientôt choisir vos dirigeants et représentants. Faites les bons choix pour que ceux que vous allez choisir demain puissent décider pour vous et avec vous.

Que vive à jamais l’unité des filles et fils du Congo ; Que vive la paix et la communion d’esprit entre toutes les communautés congolaises vivant dans le territoire de MALEMBA NKULU.
Fait à Kinshasa, le 17 novembre 2023 
Pour le Parti Politique Engagement pour le Congo, ECO 
Jean-Claude MASANGU MULONGO Président National    

There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kin, Goma et L’shi accueillent le 14ème Congrès de l’Union des Architectes d’Afrique en fin juin 2025

Published

on

Plus de 1500 délégués, provenant de tous les coins du continent noir, sont attendus dans 3 villes de la RDC ( Kinshasa, Goma et Lubumbashi), vers la fin du mois de juin de l’année prochaine, afin de prendre part au 14ème Congrès de l’Union des Architectes de l’Afrique autour du thème :«la résilience des villes africaines dans les zones industrielles et sismiques ».

Le lancement officiel de la campagne de ce 14ème Congrès a bel et bien eu lieu ce jeudi 24 mai depuis l’hôtel Hilton de Kinshasa.

Une journée riche en programme qui a permis aux participants ainsi qu’aux journalistes présents de s’imprégner des contours de cette édition 2025 qui se déroulera sur 3 villes congolaises.

Ce congrès sera une occasion en or pour présenter le potentiel inestimable de la RDC au monde comme le souligne l’architecte Fiyou Ndondoboni, président de l’Ordre national des architectes ( ONA). « La tenue de ces rencontres dans mon pays constitue un événement diplomatique majeur, contribuant non seulement à son rayonnement international mais aussi s’intégrant harmonieusement dans les efforts menés par le Président de la république Félix Tshisekedi Tshilombo sur le plan diplomatique », a-t-il appuyé.

Le président de l’union des architectes d’Afrique, l’architecte Donatien Kasseyet-Kalume, est, quant à lui, revenu sur le constat amère de la situation de l’architecte congolais qui est souvent oublié, voire pas considéré. « La présidence se rend chaque année aux différentes Conférences des Parties
(COP) sans architecte ni urbaniste pour discuter de l’avenir de notre nation en termes d’Environnement et d’environnement bâti(…). Le Premier Ministre, chef du Gouvernement, n’a jamais convoqué les architectes congolais lors des consultations qu’il organise à l’échelle de la Nation. Le ministère de l’Urbanisme, notre ministère de tutelle, a signé récemment un contrat de construction de 100.000 cités intégrées à ériger sur le territoire national, avec un groupe kenyan, certes, mais pas congolais… Y avait-il un impératif ? Si notre ministre de tutelle ne croit pas en nous, qui le fera ?”, s’est-il interrogé.

Aux partenaires multilatéraux de la RDC, l’architecte a interrogé : ” Oserions-nous vous demander le rôle réservé à l’architecte congolais dans le cadre de l’exécution de vos programmes d’aide ou de partenariat ?”.

Enfin, à ses consœurs et confrères architectes congolais, Donatien Kasseyet-Kalume a adressé son interpellation : ” Sommes-nous suffisamment organisés, préparés, outillés pour prendre la charge de notre rôle de conseil ?».

Représentant du Premier ministre, le ministre de l’Aménagement du Territoire de la République Démocratique du Congo, a fait savoir son espoir de voir les questions architecturales qui gangrènent la société congolaise trouver les réponses nécessaires. « Je suis certain que ce congrès va poser les prémices et les fondamentaux pour l’édition 2025. Je souhaite également que cela soit une occasion d’échange avec les partenaires sur les questions essentielles comme les opérations minières et les projets de développement de nos pays africains…»

A noter que ce lancement officiel de plus d’un an en avance a été voulu pour préparer ensemble une célébration réussie de cet événement mais également l’occasion de lancer l’appel à contribution au niveau du continent sur les thématiques choisies pour une matérialisation tangible du concept de coopération Sud-Sud tant souhaitée.

Dorcas Ntumba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte