Connect with us

À la Une

Haut-Katanga: le territoire de Pweto coupé du reste de la province !

Published

on

Suite à la panne de la principale barge, depuis quelques semaines, qui servait à la traversée sur la rivière Luvua, le territoire de Pweto est coupé du reste de la province du Haut-Katanga. Quant à la route nationale numéro 5, en état de délabrement très avancé, elle est pratiquement impraticable. Pourtant, le gouverneur Jacques Kyabula, lors de son passage à Pweto, avait promis sa réhabilitation, voire de jetter un pont sur la rivière Luvua pour faciliter le passage des camions et passagers Aucune de ces promesses n’est tenue jusqu’à ce jour !

La population de Pweto exprime sa désolation et se sent oubliée par son gouvernement provincial.

Signalons qu’une entreprise est entrain d’exploiter les minerais dans ce coin du pays sans aucune trace d’impact social positif alors que la redevance minière est payée.

La population de Pweto demande aux autorités provinciale de trouver une solution rapide pour que ce territoire se reconnecte au reste de sa province.

Situé au nord-est du Katanga, jusqu’il y a deux décennies, l’agriculture et surtout la pêche étaient les principales activités des habitants du territoire de Pweto. Les noms des poissons comme Pale, Makobo, Ntembwa et Kisense sont célèbres dans tout le grand Katanga, voire à des milliers de kilomètres, à Kinshasa dans la capitale. La surexploitation au pire moment des années Mobutu a conduit à une diminution plus que sensible de la faune halieutique et à la disparition des plusieurs espèces.

A l’avènement de l’AFDL, en 1997, Anvil Mining Congo reprend à son compte l’ancienne Mine de Dikulushi et des années plus tard, le site de Kapulo, à Pweto.

Olivier MWAPE/ Congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some

À la Une

L’UNC Stéphane Mashukano formel : « Kagamé est en perte de vitesse et va vers sa chute !»

Published

on

Digérant mal les propos du président de la République rwandaise, Paul Kagamé, qui se considère victime de la guerre dans l’Est de la RDC, Heri Mashukano Stéphane, secrétaire interfédéral du parti politique Union pour la nation congolaise (UNC) au Nord-Kivu et coordonnateur de l’Union Sacrée dans la même province, est monté au créneau ce mercredi qualifiant cette sortie médiatique de “raté”. Il souligne même que le président Kagame a manqué l’occasion de se taire pour une fois de plus.

« C’est une nouvelle sortie ratée de la part de Kagame. Il a manqué la chance de se racheter, mais du moins il ne peut plus se racheter par ce qu’un léopard mourra toujours dans sa peau… Je ne sais pas si Monsieur Kagame pense que le monde tourne autour de lui. Je l’ai souvent dit que Hitler était arrogant, mais il avait fini dans l’acide. Monsieur Kagame doit éviter de terrasser le monstre de peur qu’il ne se réveille et qu’il lui demande des comptes », explique-t-il.

Heri Mashukano Stephane rappelle au président Rwandais que la RDC n’est pas « une sorte de chasse gardée pour lui ».

A l’en croire, le Rwanda, ou mieux son président ne fait pas peur aux Congolais. « Tout ce qu’il fait, souligne-t-il, c’est faire peur à soit même et à sa politique d’occupation ».

Pour cet acteur politique du Nord-Kivu, le président Kagame doit comprendre que tenter de déplacer les bornes est une malédiction. « Heureusement pour nous il tente, mais il n’y parviendra pas et nous sommes tous mobilisés pour faire échec à son projet machiavélique », souligne Heri Mashukano Stephane.

Dans la foulée, Heri Mashukano Stéphane renseigne que Kagame est un homme en perte de vitesse. Selon lui, il y eut un temps Kagame était le coq de la région des Grands Lacs, mais actuellement il n’a plus ses capacités. « A un certain moment il se prenait pour l’homme fort de la région. Mais aujourd’hui, il est en train d’y laisser ses plumes ; ce n’est plus le même Kagame , c’est un monsieur en perte de vitesse quand vous voyez ce qui se passe autour de lui et même dans son pays tout est claire Kagame va vers sa chute ! », lâche l’interfédéral de l’UNC au Nord-Kivu.

Pour rappel, sur demande de l’Union Africaine, une rencontre entre le président Congolais Felix Antoine Tshisekedi et son homologue Rwandais est prévue ce mercredi à Lusaka en Angola. Déjà, cette rencontre alimente le débat sur la toile coté congolais, plusieurs groupes et mouvements recommandent au président de la République de ne pas signer un quelconque accord avec le Rwanda au sujet de la situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Franck Kaky/CONGOPROND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising