Connect with us

À la Une

Haut-Katanga: le territoire de Pweto coupé du reste de la province !

Published

on

Suite à la panne de la principale barge, depuis quelques semaines, qui servait à la traversée sur la rivière Luvua, le territoire de Pweto est coupé du reste de la province du Haut-Katanga. Quant à la route nationale numéro 5, en état de délabrement très avancé, elle est pratiquement impraticable. Pourtant, le gouverneur Jacques Kyabula, lors de son passage à Pweto, avait promis sa réhabilitation, voire de jetter un pont sur la rivière Luvua pour faciliter le passage des camions et passagers Aucune de ces promesses n’est tenue jusqu’à ce jour !

La population de Pweto exprime sa désolation et se sent oubliée par son gouvernement provincial.

Signalons qu’une entreprise est entrain d’exploiter les minerais dans ce coin du pays sans aucune trace d’impact social positif alors que la redevance minière est payée.

La population de Pweto demande aux autorités provinciale de trouver une solution rapide pour que ce territoire se reconnecte au reste de sa province.

Situé au nord-est du Katanga, jusqu’il y a deux décennies, l’agriculture et surtout la pêche étaient les principales activités des habitants du territoire de Pweto. Les noms des poissons comme Pale, Makobo, Ntembwa et Kisense sont célèbres dans tout le grand Katanga, voire à des milliers de kilomètres, à Kinshasa dans la capitale. La surexploitation au pire moment des années Mobutu a conduit à une diminution plus que sensible de la faune halieutique et à la disparition des plusieurs espèces.

A l’avènement de l’AFDL, en 1997, Anvil Mining Congo reprend à son compte l’ancienne Mine de Dikulushi et des années plus tard, le site de Kapulo, à Pweto.

Olivier MWAPE/ Congoprofond.net