mbet

Connect with us

À la Une

Haut-Katanga : le gouverneur Kyabula adhère à l’Union sacrée…

Published

on

Après la septième conférence des gouverneurs des provinces, organisée les 28 et 29 décembre 2020 à Kinshasa sous l’égide du président de la République Félix Antoine Tshisekedi, le gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe, a retracé les grandes lignes de cette rencontre, lors d’une conférence de presse tenue à Lubumbashi.

Le chef de l’exécutif provincial a, dans son message, confirmé son adhésion à l’Union sacrée prônée par le président de la République. D’après lui, il s’agit d’un concept de travail pour l’intérêt de la population. Pour le gouverneur du Haut-Katanga, l’heure est au travail pour le peuple, même si cet élan a déjà marqué ses empreintes.

“Nous sommes les représentants du président dans nos provinces respectives. En cette qualité, nous devons faire tout pour servir le peuple. Voilà pourquoi le chef de l’État nous a invité à doubler les efforts pour assurer le bien-être de la population”, a laissé entendre Jacques Kyabula

Et d’ajouter : “Nous avons posé les problèmes de notre province à l’instar d’autres collègues, dont l’insécurité, et le développement général de notre province. 2021, c’est une année de détermination, travaillons dans le concept de l’Union sacrée pour servir le peuple”.

Notons que le gouverneur du Haut-Katanga est parmi les 25 gouverneurs sur 26 qui ont signé leur adhésion à l’Union sacrée.

Joseph Malaba/Congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Ituri : Peine de mort et radiation de l’armée pour des militaires impliqués dans la vente d’armes aux miliciens !

Published

on

La cour militaire de l’Ituri a rendu son verdict, ce vendredi 27 mai, dans le procès ventes d’armes et munitions aux groupes armés dans la province de l’Ituri.

Parmi les 15 prévenus poursuivis pour association des malfaiteurs, participation aux mouvements insurrectionnels et crime de guerre par meurtre, 13 ont été condamnés et 2 autres acquittés pour insuffisance de preuves.

Sur la liste des condamnés, on y retrouve 8 militaires FARDC dont 3 officiers. Ils sont condamnés à des peines de mort et sont radiés définitivement de l’armée. Parmi eux, le lieutenant-Colonel Kalegamire Marcel.

Afoyo Deogratias et Makusi Lotsove, deux autres civils poursuivis pour les mêmes faits, ont également été condamnés à des mêmes peines.

Bénéficiant de circonstances atténuantes, les prévenues Biwaga et Michiline Yenga ont toutes deux écopé de 10 ans de service pénale principale et sont sommées au payement de 250 000 FC de frais d’instance.

Ces condamnés, désormais locataires officiels de la prison centrale de Bunia, disposent de 5 jours pour interjeter appel.

Cependant, sur la liste des acquittés, l’on retrouve un officier militaire et un civil. Il s’agit du major Ngoy Kabulo et le taximan Muloko Bongi Dieudonné dont la moto sera aussi restituée.

Un arrêt de la cour salué par certains habitants de la ville de Bunia. Nombreux estiment que la poursuite des audiences contre les personnes impliquées dans l’insécurité en Ituri et leur condamnation serviront d’exemples pour les autres qui pourront éventuellement s’engager dans cette pratique.

A signaler que ce procès très médiatisé a été ouvert depuis le 25 avril 20220.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising

K-WA Advertising