Connect with us

À la Une

Haut-Katanga : Le député Nanou Memba plaide pour l’emploi de la main d’oeuvre locale dans l’entreprise KICO SA à Kipushi

Published

on

Le député national Nanou MEMBA hausse le ton et saisi le directeur Général de KICO avec copies pour information au président de l’Assemblée nationale, au premier Ministre et au directeur général de la Gecamines sur la situation relative à la sous-traitance et offre d’emplois de la main d’oeuvre locale par KICO SA.

En défenseur du plan de la population de Kipushi sa base électorale, cet élu du peuple s’est dit préoccupé par la marginalisation des enfants de Kipushi dans l’offre d’emploi en faveur de ceux là qui viennent d’ailleurs.

Dans sa correspondance dont une copie est parvenue à la rédaction de CONGOPROFOND.NET, Nanou MEMBA présente son indignation sur la gestion des offres d’emplois dans cette entreprise. Pour lui, le territoire de Kipushi étant une entité à vocation minière, dépend à plus de 80% des activités de la Gecamines. L’arrêt des activités de la GCM avait impacté négativement sur le social de la population.

Avec la reprise de l’exploitation de la mine et des activités par KICO, il y a une lueur d’espoir au sein de la population, disposée à fournir ses services en tant que main d’oeuvre locale à cette entreprise.

Mais hélas, le constat sur terrain est autre. La population locale se sent marginalisée par KICO aussi bien en ce qui concerne l’emploi ( engagement) que la sous-traitance des services. Et pourtant, c’est elle qui devrait être la première bénéficiaire d’autant plus que ce n’est pas de la compétence ni la capacité qui manquent. Malheureusement, KICO SA recourt à une main d’oeuvre et à des partenaires venant d’ailleurs.

Révolté par cette situation, le député Nanou MEMBA sollicite impérativement la mise à sa disposition de : la liste complète de toutes les sociétés partenaires et sous traitance de KICO SA;

La liste du personnel engagé avec tous les détails nécessaires ( PV, date d’engagement, catégorie, fonction rémunération)

Joseph MALABA/Congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

La corruption à son paroxysme : Quand le pouvoir corrompt même les plus hauts organes de décision

Published

on

Dans un récent scandale révélé au grand jour, le camp du candidat déclaré provisoirement Gouverneur de la province du Haut-Uélé Jean Bakomito Gambu malgré les irrégularités et la fraude industrielle orchestrée lors des élections du 29 Avril 2024 a été pris en flagrant délit de tentative de corruption au sein du Conseil d’État, dépassant ainsi tout ce que l’on aurait pu imaginer. Après une audience décisive, les membres de ce camp se sont retrouvés dans l’impasse financière, manquant des fonds nécessaires pour soudoyer les membres du Conseil d’état.

Face à cette situation critique, ils se sont tournés vers un allié de poids, l’ancien Gouverneur Christophe Baseane Nangaa, mais ce dernier a refusé de prêter la somme colossale exigée. Sans alternative, ils ont décidé de s’endetter auprès de la principale entreprise minière de la province, Kibali Gold Mine compromettant ainsi leur intégrité et leur légitimité.

Cette affaire d’une gravité extrême a attiré l’attention de toutes les autorités de la république, mettant en lumière l’étendue des ravages causés par la corruption dans les rouages du pouvoir. Elle soulève des questions essentielles sur l’éthique et la transparence des processus politiques, et appelle à une réaction ferme et sans équivoque de la part des institutions chargées de veiller à l’intégrité de notre démocratie.

Cette affaire révèle une triste réalité : la corruption a atteint des sommets insoupçonnés, menaçant les bases mêmes de notre système démocratique. Il est temps de prendre des mesures radicales pour lutter contre ce fléau qui gangrène notre société et compromet notre avenir collectif.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte