Connect with us

À la Une

Haut-Katanga : Kyabula retouche son gouvernement !

Published

on

 

6 mois après le dernier remaniement ministériel opéré par le gouverneur de province, Jacques Kyabula Katwe, le même chef de l’exécutif provincial du Haut-Katanga, vient, ce mercredi 25 novembre, par un arrêté lu à la télévision nationale congolaise/ station de Lubumbashi,de remanier pour la unième foi son équipe gouvernementale.

Un exécutif des 10 ministres dans la province du Haut-Katanga.
Si 7 ont conservé leurs postes, 3 sont renvoyés en chômage. Il s’agit de : Fulbert Nkunda Milundu (6 mois à la tête du ministère provincial de l’Intérieur), madame Aziza Munana du ministère du Genre, Femme et Famille, qui laisse place à Madame Léopoldine NKONDE SALILA, et, enfin, René Banza du ministère des Mines.

Voici la liste complète du gouvernement provincial du Haut-Katanga :1) BRUNO Choma Choma : Ministre provincial des Finances, Fonction publique, Industries et moyennes entreprises.

2) Moïse Mpanga : ministre provincial de l’Intérieur et sécurité, affaires coutumières, descentralisation, relation avec la société civile

3) Michel Momat kakudji : Ministre provincial du Plan, Budget, coordination de partenariat, relation avec l’Assemblée provinciale

4) Thierry Makoma Mukanza : Ministre provincial de l’Economie et commerces

5) Michel Katemb Kashal : Ministre provincial des Infrastructures, urbanisme et habitat

6) Coalise Mwamba : Ministre provincial de la Jeunesse, éducation recherche scientifique et nouvelle citoyenneté

7) Ghislain Kengenge: Ministre provincial des Hydrocarbures et communication

8) Joseph Nsambi : Ministre provincial de la Santé, coordination des agences des Nations Unies et d’autres partenaires dans la santé

9) Joseph Ars Kayumba: Ministre provincial de l’Agriculture, pêche, élevage, alimentation, emploi et prévoyance sociale

10) Léopoldine NKONDE SALILA : Ministre provincial du Genre famille et enfants.

Notons que ce remaniement du gouvernement Kyabula intervient après celui opéré au mois de mai.

JOSEPH MALABA/ congoprofond.net