Connect with us

Actualité

Halte à la corruption !

Published

on

 

L’érosion de la confiance due à la corruption en République Démocratique du Congo est une pierre angulaire de l’instabilité politique et socio-économique qui entrave le potentiel de ce pays.

Les élections de décembre 2023 ont cruellement révélé l’étendue de cette dépravation au sein de l’élite congolaise, sapant ainsi la foi du peuple et des partenaires internationaux. La corruption endémique, chronique et institutionnelle perpétue un cercle vicieux d’injustice, de méfiance et d’inégalité, minant les efforts des acteurs qui aspirent à un renouveau pour ce géant africain.

À chaque niveau de la société, la corruption mine la confiance en l’État et en ses institutions, sapant ainsi la légitimité de la gouvernance. Cette érosion de la confiance entrave le progrès économique et social, en détournant les ressources vitales des infrastructures, de l’éducation et des soins de santé. De ce fait, la population congolaise subit les conséquences les plus graves de cette dépravation, entravant ainsi tout potentiel de développement durable.

La communauté internationale, quant à elle, se trouve confrontée à l’obligation morale de réagir face à cette crise de confiance. Les partenaires multilatéraux, investis dans la promotion de la démocratie et du développement, sont eux aussi affectés par cette désillusion. La confiance étant la base de toute coopération fructueuse, la présence de la corruption entrave les efforts visant à soutenir la RDC dans sa quête de progrès et de stabilité.

Pour que la RDC puisse réaliser pleinement son potentiel et répondre aux aspirations de son peuple, la lutte contre la corruption doit être une priorité absolue. Il est impératif que les dirigeants congolais s’unissent pour mettre en place des réformes institutionnelles profondes, renforcer l’État de droit et promouvoir une culture de responsabilité et de transparence. Seul un engagement ferme en faveur de l’intégrité et de la bonne gouvernance pourra restaurer la confiance, à la fois au sein du pays et à l’échelle internationale. C’est seulement à travers ces actions résolues que la RDC pourra réaliser son potentiel et que l’espoir en un renouveau pourra être restauré.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Moise Mbiye enflamme le Stade des Martyrs : Un concert légendaire qui restera dans l’histoire

Published

on

By

Le concert de Moise Mbiye au Stade des Martyrs a été un véritable événement historique pour la musique congolaise. Non seulement la présence de plus de 120 personnes a témoigné de la popularité de l’artiste, mais la soirée a également été marquée par une ambiance exceptionnelle et une présentation remarquable.

Malgré les nouvelles inquiétantes qui ont circulé tôt le matin concernant l’attaque présumée du Palais de la Nation, le concert a été maintenu grâce à l’assurance donnée par le ministre de l’Intérieur, Peter Kazadi. Cette décision a permis de rassurer le public et de maintenir l’engouement pour l’événement.

Dès l’ouverture des portes du stade, une foule enthousiaste s’est précipitée pour entrer, formant plusieurs files d’attente. À 15 heures, le stade était déjà plein, et les organisateurs ont dû ouvrir les portes de la pelouse pour accueillir davantage de personnes. L’affluence massive à l’intérieur du stade témoignait de l’attente et de l’excitation du public.

Malheureusement, la première partie du concert a été décevante. Les problèmes techniques ont rendu le son inaudible, et certains artistes ont été victimes de l’organisation chaotique. Le maître de cérémonie n’était pas à la hauteur, et le DJ Amaroula, bien qu’étant l’un des meilleurs du pays, a eu du mal à satisfaire les attentes du public en jouant des musiques. Cependant, la performance de Lumino a réussi à attirer l’attention et à mettre le feu au stade, malgré le fait qu’il ne soit pas un artiste de musique chrétienne d’après certains.

C’est à 17h50 que Moise Mbiye est monté sur scène, créant une entrée spectaculaire qui a suscité la polémique. Accompagné de danseurs vêtus de blanc, l’artiste a commencé avec la chanson “O mérite” et a enchaîné avec plusieurs autres succès de son répertoire, tels que “Molimo”, “Akosi nga te”, “Esimbi te”, “Sécurisé”, “Bilaka” et “Oza Mosantu”. Trois invités spéciaux, dont la sœur Simiane Tatu, le frère Van Walesa et le frère Patrice, ont rejoint Moise Mbiye sur scène pour des collaborations mémorables.

Sur le plan artistique, Moise Mbiye a véritablement assuré. Son talent vocal, sa présence charismatique et son engagement ont conquis le public présent. Les paroles de ses chansons, empreintes de foi et d’espoir, ont touché les cœurs de tous les spectateurs, créant une atmosphère de fête et d’émotion.

Ce concert restera gravé dans les mémoires comme l’un des meilleurs jamais organisés en République démocratique du Congo. Malgré les difficultés techniques rencontrées en début de soirée, Moise Mbiye a su transcender les obstacles et offrir une performance exceptionnelle. Son talent et sa passion pour la musique chrétienne ont été salués par le public, qui a été transporté par ses chants inspirants.

En résumé, le concert de Moise Mbiye au Stade des Martyrs a été un événement historique marqué par une participation massive, une ambiance électrique et une prestation artistique remarquable. Malgré les obstacles, Moise Mbiye a su captiver le public et offrir un moment inoubliable de musique et de spiritualité.

Désiré Rex Owamba /CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte