Connect with us

À la Une

Gouverneur Itsundala: “É. Tshisekedi est une icône qui a légué à la postérité des valeurs démocratiques à préserver…”

Published

on

En marge de la commémoration du 4è anniversaire de la mort d’Étienne Tshisekedi Wa Mulumba, le gouverneur du Kwilu, Willy Itsundala Asang, dit reconnaître de l’illustre disparu, des valeurs démocratiques de hautes factures léguées à la postérité. Il a dit lors de la messe d’action de grâce organisée ce lundi 01 février à l’église Saint Hippolyte en mémoire du Sphinx de Limete.

Pour lui, “Étienne Tshisekedi a légué des valeurs démocratiques au pays. L’Union sacrée, actuelle vision du chef de l’État, a été déjà prônée par Etienne Tshisekedi vers les années 1990 avec l’Union sacrée de l’opposition radicale. C’est l’une des valeurs léguées à la postérité et qui mérite d’être pérennisée”.

Selon lui, sa vision cadre avec l’homélie du prêtre qui enseigne que “les grands hommes n’arrivent jamais à la terre promise mais balisent le chemin pour les autres d’en arriver. ” Etienne Tshisekedi l’a fait. Raison pour laquelle on parle aujourd’hui du Peuple d’abord. Conscient de ces valeurs nous léguées, je suis venu commémorer cette journée..”, a déclaré Willy Itsundala Asang, gouverneur du Kwilu, au sortir de la messe dite par l’abbé Papy Kayoko, qui, dans son homélie tirée de Jean 12/24-26, a développé la “philosophie de la grandeur dans l’histoire”.

“Les graines fertiles tombées sur le sable ne produisent pas mais si elles tombent en terre est qu’elles ne meurent pas, produira des fruits. Ce qui veut dire, les grands hommes n’arrivent pas dans la terre promise mais plutôt, ils balisent le chemin pour leurs disciples. Comment préparez-vous la relève?”, s’interroge-t-il.

Et de renchérir: “Tshisekedi n’est pas arrivé en depit de sa lutte pacifique mais après lui, c’est son fils qui accède au pouvoir sans violence.
Martin Luther King a milité pour les droits des noirs, mais c’est plus tard que Barack Obama deviendra président. Les grands hommes n’arrivent pas, plutôt les disciples qui arrivent. Si un Grand esprit arrive, il doit renoncer”, conclut cet officiant du jour.

Signalons, en dernier lieu, que cette messe d’action de grâce a drainé plusieurs cadres de la province, mais également les militants de l’UDPS et des sympathisants de l’idéologie “le Peuple d’abord” prôné par Etienne Tshisekedi.

David Mayele/ congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central «DGRKAC» : La Commission Kayombo dédouane le gouverneur sortant John Kabeya de l’enquête

Published

on

La gestion du gouverneur sortant du Kasaï Central, John Kabeya Shikayi, n’a pas fait l’objet d’une enquête de l’Assemblée provinciale. C’est ce qu’a révélé le député provincial Bob Kayombo, président de la Commission spéciale mise en place par l’organe délibérant du Kasaï Central pour enquêter sur la gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central, «DGRKAC». Il l’a dit dans une interview accordée à la presse au lendemain de l’adoption des recommandations issues de cette enquête, le vendredi 14 Juin.

D’après cet élu de Kazumba, le travail effectué par sa Commission a été sapé. Bob Kayombo s’indigne de constater que les responsables directs cités dans son rapport ne soient pas mis en justice et parle d’un acharnement de certains élus provinciaux sur la personne de John Kabeya Shikayi.

” L’enquête que nous avons menée ne concerne nullement la gestion du Gouverneur Kabeya. J’ai été sidéré, séance tenante, de voir certains députés provinciaux citer le Gouverneur sortant et estimer qu’il soit déféré devant la justice pour des raisons que j’ignore jusqu’à présent. Mes regrets c’est de voir les dirigeants de la DGRKAC que nous devrions blâmer être blanchis pour des raisons inavouées. Mais les gens qui n’ont même pas fait objet d’une enquête soient assimilés aux gestionnaires directs de la DGRKAC. Nous n’avons pas enquêté sur la gestion du gouverneur Kabeya…”, explique-t-il sous un ton fort.

Concernant la gestion de la DGRKAC qui a fait l’objet de l’enquête de sa Commission instituée par la Première institution du Kasaï Central, le député Bob Kayombo s’est indigné des révélations recueillies lors de cette enquête et met plutôt en cause l’équipe dirigeante de cette régie financière provinciale.

On ne peut pas accepter que notre seule source de revenus soit dirigée avec légèreté et amateurisme. Nous avons constaté un dysfonctionnement dans l’appareil de gestion de cette régie, commençant par la Direction générale jusqu’aux agents commis aux postes de péages. Nous sommes allés sur terrain, où les agents se servent à souhait les fonds de l’État. Il y a eu exactement des détournement sûrement, les fonds perçus dans les centres Kazumba et Luiza n’ont pas été tracés.”, martèle-t-il.

Pour rappel, c’est après son départ de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central le 30 avril passé, qu’un cafouillage a été constaté dans la gestion de la régie financière entretenue, d’une part, par le ministère provincial des Finances, les responsables de la DGRKAC et le gouverneur ad intérim.

J.M.(C.P.)/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte