Connect with us

Actualité

Goma : plusieurs personnes immobilisées au stade des Volcans pour non port des cache-nez

Published

on

La mesure portant port obligatoire des masques pour se prévenir contre Convid-19 est entrée en vigueur ce mercredi 12 août à Goma et dans les autres villes de la province du Nord-Kivu comme annoncé.

Dans la ville touristique, déjà tôt le matin de ce mercredi, la police a été visible dans plusieurs coins de la cité. Pendant ce temps, d’autres éléments des forces de l’ordre circulaient dans les véhicules pour interpeler certaines personnes qui ne portent pas des masques. Ces récalcitrants sont illico amenés au stade les Volcans où ils sont soumis à des séances de sensibilisation sur les mesures et gestes barrières.

Floribert Mugisho qui est aussi parmi ceux qui ont été isolés pour non-respect de cette mesure, reconnaît qu’il est récalcitrant car avait son masque suspendu sur son bras et non là où il fallait le mettre. « Je ne dis pas qu’ils m’ont arrêté injustement. Ils m’ont arrêté parce que j’avais le cache-nez et j’étais seul mais je sais que la mesure de porter le cache-nez est connue, lorsque nous sommes à deux, je dois porter et je suis seul, je ne suis pas obligé à le porter », a-t-il dit.

Parmi les personnes immobilisées par la police se trouve aussi une maman qui se dit, avec larmes aux yeux, être malade de l’asthme. Elle partait d’ailleurs à son lieu de travail pour prendre un bon médical en vue de récupérer les médicaments à l’hôpital pour se faire soigner. « Je suis en train de demander une dérogation car je suis malade mais ils ne veulent pas me comprendre. Vous voyez ces médicaments, je souffre de l’asthme et je vais prendre le bon médical à mon lieu de travail pour qu’on m’ajoute les médicaments à l’hôpital et il m’a arrêté alors que j’avais le masque au manteau parce que ça m’asphyxie surtout que j’ai l’asthme. Celui qui m’a arrêté ne portait même pas aussi de masque. C’est vraiment de l’injustice », regrette amèrement cette dame en pleurant.

Ils sont une centaine de personnes, hommes et femmes qui sont au stade les Volcans pour n’avoir pas porté des masques et vont y passer toute la journée en suivant la sensibilisation sur Covid-19, apprend-t-on d’une source proche de la police.

Le Nord-Kivu enregistre actuellement 472 cas de Covid-19 et occupe la deuxième position comme province la plus touchée par cette pandémie après Kinshasa, lit-on sur le dernier bulletin quotidien épidémiologique publié par l’INRB.

Dalmond Ndungo/CONGOPROGOND.NET


There is no ads to display, Please add some

Actualité

États Généraux des Sports : Nkonde et Mbayo dissipent les malentendus

Published

on

Les états généraux initiés par le président de la République et convoqués par le ministre des sports et Loisirs seront organisés, du 20 au 24 août prochain à Mbuela Lodge à Kisantu dans la province du Kongo Centrale. Et à ce sujet, plusieurs malentendus étaient évoqués par différents mouvements concernant ces assises salvatrices pour les sports.

Le vendredi 13 août, le ministre des sports et loisirs Serge Nkonde, a, dans son cabinet, reçu une délégation du Comité olympique congolais dirigé Amos Mbayo pour éclairer la lanterne du ministre et dissiper les malentendus. Cette délégation conduite par le secrétaire général du COC est sortie satisfaite et les deux parties se sont mises sur la même longueur d’onde à cet événement salvateur. “J’ai reçu ce vendredi 12 août 2022 une délégation du Comité olympique congolais conduite par le Secrétaire générale Alain Badiashile. Nous avons échangé sur quelques malentendus concernant les Etats généraux des sports. À l’issue de cet échange, toutes les préoccupations et les zones d’ombres ont trouvé gain de cause”, peut-on lire dans le tweet du ministre des sports et loisirs Serge Chembo Nkonde.

“Il s’est agi des préoccupations du mouvement sportif congolais, nous sommes venus échanger avec son excellence ministre pour toutes ces préoccupations, il a éclairé notre lanterne et nous avons harmonisé nos points de vues. Donc les zones d’ombres, les malentendus ont été aplanies. Donc, nous pensons qu’à la veille de ces états généraux, cette réunion était nécessaire. Le ministre a accédé à nos préoccupations, il était très ouvert, et pour le moment, nous nous mettons sur une même longueur d’onde à cet événement salutaire qui tombe à point nommé”, a dit Alain Badiashile, le secrétaire général du Comité olympique congolais à la sortie de cette audience.

À en croire certaines sources, le COC réclamait rien d’autres que l’intégration de ses membres au comité préparatoire de ces assises, estimant que c’était important puisque qu’ils représentent le mouvement sportif congolais.

Et selon, le secrétaire général aux sports Barthélémy Okito, lors de son passage à la Télé 50 ce samedi 13 août, « désormais deux membres du Comité olympique vont intégrer le comité préparatoire. Peut-on confirmer que nous allons dans ces états généraux avec des esprits apaisés pour l’intérêt du sport congolais dans son ensemble ».

Rex Désiré Owamba / CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising