Connect with us

Société

GOMA: Denise Nyakeru Tshisekedi assiste les sinistrés du site KANYARUCINYA

Published

on

Ce lundi 21 juin, Denise Nyakeru Tshisekedi s’est rendue au site de l’E.P KANYARUCINYA qui héberge des familles sinistrées.

Ces familles occupent des salles de classe malgré la reprise des cours qui a eu lieu le lundi 14 juin dernier 21.

Devant l’urgence de la situation, des abris provisoires sont en construction sur le même site offert par le diocèse de Goma pour permettre aux élèves de reprendre le rythme normal des cours et aux sinistrés d’avoir un toit.

Ces travaux sont exécutés par le génie civil. Selon le général de brigade KUZANGANA KUBELA Jules, commandant second du corps de génie civil en charge de l’administration et logistique(superviseur des travaux de construction des abris provisoires ), les travaux de construction prendront plus au moins 30 jours.

L’épouse du chef de l’Etat a apporté à ces familles un lot important des vivres et non vivres composés notamment de : matelas, habits, babouches, bâches, riz, farine de mais, lait, sucres…

La Présidente de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi a également enregistré les doléances des familles, responsables du camp, élèves et autorités de l’école et a promis d’agir selon ses capacités et de faire le plaidoyer auprès des autorités compétentes sur certains problèmes.

“Je suis venue vous rendre visite après la tragédie qui s’est abattue sur Goma. Cette catastrophe nous a tous surpris. Je vous ai apporté quelques vivres et tout le monde sera servi. Pour les élèves,vos salles ne seront plus occupés. les hébergements sont déjà en construction et vous allez retrouver vos salles de classes. À vous finalistes du secondaire restez concentrer et assidus pour espérer bénéficier de la bourse Excellentia “, a-t-elle expliqué.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

RDC : 350 “Kulunas” kinois conduits à Kaniama Kasese pour une formation paramilitaire   

Published

on

Des jeunes délinquants embarqués à Kaniama Kasese, ce mardi 16 avril, pour un programme de rééducation et de formation à plusieurs métiers. Ce 1er groupe de 350 délinquants constitue une partie des 2.000 qui seront mis à la disposition du Service National( SN).

Ces 350 kulunas sont ceux remis par le gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila, au commandant du Service National, le général-major Jean-Pierre Kasongo Kabwik. Ils ont été emmenés mardi à Kaniama Kasese pour une formation paramilitaire qui sera suivie de l’apprentissage des métiers afin de faire d’eux des “Bâtisseurs de la Nation”.

Occasion pour le général Kasongo Kabwik de faire une mise en garde à ces nouveaux pensionnaires du centre de formation et d’encadrement “Félix Antoine Tshisekedi” afin d’éliminer de leurs esprits des attentes d’un parcours fait de roses.

Le gouverneur a dit qu’ils allaient être formés à des métiers. Ils ont acclamé.  Qu’ils ne pensent pas que tout sera rose à Kaniama Kasese. Ce n’est pas un hôtel à 5 étoiles, mais pas non plus un mouroir”, a d’entrée de jeu déclaré le Général Kasongo Kabwik.

Puis d’ajouter : ” Ce programme vise le changement des jeunes dans la rigueur et la discipline en vue d’aboutir à des bons citoyens engagés dans la reconstruction du pays. Cependant, une initiation au civisme et au patriotisme s’avère efficace en amont”.

Selon cet officier supérieur de l’armée, il faut amener les jeunes à la transformation dans la discipline. “Il faudra au préalable un encadrement civique et patriotique. Qu’ils comprennent et qu’ils reconnaissent leurs méfaits, qu’ils soient transformés. Et après, ils vont passer à la prochaine étape”.

Rappelant les objectifs du Service National et les valeurs sur lesquelles il se fonde, le général a martelé que le Service National n’est pas une poubelle, ni un dépotoire pour tous les Kulunas. ” Dans le briefing de la police, il est indiqué qu’il y avait un grand nombre qui est déféré devant la justice. Nous ne prendrons pas tout le monde et ce n’est pas tous les jours que nous reviendrons pour prendre des Kulunas”.

Il convient de noter que le Service National a réitéré sa disposition à remplir sa mission qui n’a pas pour finalité de mettre fin au mouvement de Kulunas, mais d’encadrer la jeunesse désœuvrée de façon globale.

Bubanji Kadiebu Monica/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte