Connect with us

Actualité

Gestion intégrée des déchets : l’Algerie et la RDC prêtes à coordonner leurs efforts

Published

on

La République Démocratique du Congo veut se doter d’un système national intégré de gestion de déchets. C’est la volonté claire qui ressort du ministre de l’Environnement et développement durable, Claude NYAMUGABO, prenant part au workshop virtuel sur l’état des lieux de la gestion des déchets en Algérie et en Rdc. Activité organisée par l’agence nationale des déchets de l’Algérie et la fédération des entreprises du Congo (FEC) en prélude du salon virtuel sur la gestion des déchets qui se tiendra au mois de juin 2021.

Pour le ministre congolais, ce système permettra d’inscrire les interventions de tous les acteurs dans la logique d’un système fonctionnel, avec les responsabilités réparties entre plusieurs niveaux de décisions et d’actions pour un objectif commun.

La vision a 3 pilliers importants notamment la communication pour un changement radical des comportements et des mentalités ainsi que l’adoption par tous les acteurs des pratiques positives; la coordination par l’État à partir du gouvernement central et à travers les entités territoriales décentralisées et déconcentrées des actions de tous les intervenants pour la mise en synergie des actions et moyens et la contribution à une vision et à des objectifs commun et enfin la collaboration avec la Société civile et le secteur Privé à travers diverses formes de partenariats et délégation des responsabilités.

A moyenne échéance comme le veut le Chef de l’État Felix TSHISEKEDI, le système national intégré de gestion des déchets permettra de transformer les déchets en opportunités économiques et à favoriser une économie circulaire qui permettra de créer de nouveaux emplois pour la jeunesse.

Déjà en 2019, la RDC avait adopté en Conseil des ministres une décision sur les préparatifs d’un Forum de haut niveau sur la gestion intégrée des déchets face au développement durable.

Lors de ce workshop virtuel un état des lieux sur la gestion des déchets en Algérie puis en RDC a été dégagé.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET