Connect with us

À la Une

FPI : sale temps pour les débiteurs insolvables bientôt condamnés à l’emprisonnement

Published

on

Les débiteurs insolvables du FPI passent des sales temps. Après l’expiration du délai leur accordé pour un arrangement à l’amiable, l’institution financière de l’avenue Mongala leur avait accordé un sursis de 24h pour passer régler le litige avec les services financiers. Cet ultimatum est également arrivé à terme vendredi.

 

Des sources généralement bien informées annoncent que les avocats du FPI s’apprêtent à déposer une plainte à leur charge avec liste complète de ces débiteurs sans crédit. Cela ne saurait tarder.

 

Ces poursuites judiciaires et les condamnations qui vont en découler pourraient aider le Fonds à récupérer près de 150 millions de dollars. Au nombre de ces insolvables, un certain Kin-kiey Mulumba. Le patron du Soft a consacré la Une de sa parution de ce vendredi au dossier FPI-TMB, deux institutions à qui il doit des centaines de milliers de dollars contre hypothèque de sa maison perchée sur les hauteurs de Binza, non sans placer la photo de Patrice Kitebi avec celles des personnalités arrêtées dans le cadre des enquêtes sur les 100 jours.

 

Dans la ville haute, des compatriotes sont déçus de voir KKM s’en prendre méchamment à l’actuel DG du FPI et refuser de payer une dette librement contractée.

 

Un avocat estime, pour sa part, qu’autant les débiteurs insolvables ne pourront se tirer d’affaires, autant l’ancien Directeur général, Constantin Mbengele, escompte une condamnation pour son implication présumée dans le dossier de spoliation d’une partie du siège du FPI.

 

 

 

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET