Connect with us

À la Une

Football : l’UFC indignée contre les anciens joueurs et réitère son soutien à Constant Omari

Published

on

Réagissant à la déclaration du président de l’association des anciens footballeurs et sportifs de la RDC/aille France, Sele Kamango, l’Union des footballeurs du Congo ( UFC ) réitère plutôt son soutien au président de la Fédération Congolaise de Football Association(FECOFA), Constant Omari Selemani. Ses membres l’ont déclaré dans une déclaration lue, ce mercredi 30 décembre au restaurant café Mozart dans la commune de la Gombe, par Jean-Claude Mukanya, Co-président de l’UFC.

L’union des footballeurs du Congo s’est dit indignée et surprise de la déclaration faite par son co-président, Sele Kamango, bien que ce dernier avait agit au nom de l’association des anciens footballeurs et sportifs de la RDC, une plate forme dont il est président.

“C’est avec surprise et une forte indignation que l’Union des Footballeurs du Congo (UFC) a pris connaissance via les réseaux sociaux de la déclaration en rapport avec la gestion du football  congolais par la FECOFA, faite par son Coprésident Kamango  Bate Sele. Même si ce dernier a agi, selon ses propres dires, en qualité de Président de l’Association des Anciens Sportifs de France AASF-RDC, une telle déclaration ne peut pas manquer d’impacter négativement les relations entre l’Union des Footballeurs du Congo et la Fédération Congolaise de Football Association. Ce que nous regrettons profondément”, s’indigne-t-elle.

Constant Omari Selemani /FECOFA


L’union des footballeurs du Congo rejette en bloc la déclaration de son co-président, et précise que l’UFC n’est donc pas responsable des propos tenus par Sele Kamango.

“L’UFC tient à fixer l’opinion que cette déclaration n’a jamais fait l’objet d’une discussion au sein de son Comité Exécutif, qui n’a de fait pas validé son contenu et ne peut donc en aucun cas être tenu responsable de propos qui n’engage ni le dit Comité, ni le personnel de l’UFC, ni encore les joueurs adhérents à notre association, mais le seul Kamango Bate Sele.”

L’Union des Footballeurs du Congo confirme qu’elle reste avant tout force de réflexions et de propositions et qu’elle est ouverte à un dialogue constructif pour le bien des footballeurs et du football au Congo. Comme la FIFPRO Afrique, avec la CAF et la FIFA, l’UFC est un partenaire de la FECOFA, dans l’esprit du protocole d’accord FIFA-FIFPRO de novembre 2006, des protocoles d’accord CAF-FIFPRO Afrique du 23 février 2011 et du 30 septembre 2018.

Pour conclure, l’Union des Footballeurs du Congo tient exclusivement à sa mission et s’est dit qu’elle ne manquera pas de solliciter une réunion conjointe avec la FECOFA pour dissiper, s’il y a lieu, tout malentendu, confirmer les termes de sa collaboration pour mieux la conforter et tirer les conséquences qui s’imposent afin de maintenir des discussions cordiales et constructives pour le développement du football congolais en général et l’amélioration de la situation sociale du footballeur congolais en particulier.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kaniama Kasese : 200 volontaires de Kasumbalesa en route pour le Centre de formation “Félix Tshisekedi”

Published

on

Après ceux de Kinshasa, Mbuji-Mayi et Lubumbashi, c’est au tour de quelques jeunes de Kasumbalesa de se voir doter de la tenue bleue et jaune, symbole du Service National, fièrement portée par les “Bâtisseurs” de la République. Parmi ces jeunes, 60 % sont des volontaires désireux de servir la nation à travers cette structure étatique. Ils seront soumis à une formation paramilitaire, laquelle sera suivie d’un apprentissage des métiers au sein du Centre de formation “Félix Tshisekedi” à Kaniama Kasese.

C’est dans une ambiance des chants, des cantiques de remerciements aux autorités que chacun de ces jeunes volontaires a reçu des tenues bleues et jaunes, symbole du service national, et ont embarqué pour Kaniama Kasese en vue d’un séjour qui vise une transformation civique.

Ces volontaires viennent donc tordre le coup aux rumeurs qui laissaient croire que leurs prédécesseurs, récemment transférés à Kaniama Kasese, ont été victimes de l’arbitraire et seraient sous le coup de la torture.

Éduqués aux métiers, ces jeunes seront envoyés à travers le pays afin de contribuer au développement de la nation en cultivant, en construisant des écoles et des hôpitaux après leur temps de rééducation et de formation à Kaniama Kasese.

De son côté, le général major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, commandant du Service National, rassure que tout est fait selon les instructions du Président de la République, c’est-à-dire celles relatives au respect des droits de l’homme.

Ces nouveaux pensionnaires du centre de formation et d’encadrement Félix Antoine Tshisekedi rejoignent une autre vague de Lubumbashi pour Kaniama Kasese. À leur arrivée, ces nouveaux locataires du Centre d’Instruction et de Formation Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo seront soumis à des formations élémentaires sur le civisme, la maçonnerie, l’électricité, la mécanique automobile. Ces formations seront sanctionnées par des brevets.

Il sied de rappeler que ces nouveaux pensionnaires venus du Haut-Katanga et de Kasumbalesa rejoignent les groupes qui sont déjà arrivés de Kinshasa et du Kasaï oriental. L’objectif de cette fusion est de consolider l’unité et la cohésion nationale, mission capitale du Service National, qui est directement liée à la présidence de la République.

Monica Bubanji/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte