Connect with us

Actualité

Foot féminin : Kabulo Mwana Kabulo à la clôture du tournoi interuniversitaire à Kinshasa

Published

on

 

Le Ministre des Sports et Loisirs, François Claude Kabulo Mwana Kabulo, a honoré, le samedi 22 avril 2023 au stade des Martyrs à Kinshasa, les étudiants, en clôturant la première édition du tournoi interuniversitaire de football féminin dénommé “Talent F”.

En finale du tournoi, le match intense entre l’ISAM et l’INBTP a tenu toutes ses promesses, les deux équipes se sont livrées une bataille acharnée, produisant un jeu de qualité. À la fin du temps réglementaire, le score a été d’un but partout. Divine Baguma a ouvert le score pour l’INBTP à la 26e minute et trois minutes plus tard, Elias Ngoyi a permis à l’ISAM de revenir au score, sur un coup de pied arrêté. C’est à la séance des tirs au but que les deux protagonistes se sont départagés : 4 tirs réussis pour les ingénieurs en batiment contre un seul pour les modélistes.

En compagnie de sa collègue de Genre et Famille Mireille Masangu Bibi Muloko, le numéro un des sports congolais Kabulo mwana Kabulo a remis des enveloppes consistantes aux trois premières équipes classées, des médailles et une coupe à l’équipe championne, un geste d’encouragement pour les athlètes.

Nous sommes honorées par la présence du Ministre des sports. Nous ne pouvons que dire merci pour sa présence. Nous avons organisé ce tournoi dans le but de promouvoir le football des dames au sein des universités et de faire régner un bon climat entre les étudiantes, parce que le football, c’est une discipline qui réunit tout le monde”, a déclaré la présidente de la Ligue nationale de football féminin, Olive Kiloha.

Signalons que le go de ce tournoi organisé par la Ligue nationale de football féminin (Linaff), en collaboration avec la représentation des étudiants du Congo (REC) a été donné, le 18 février dernier. Douze universités et Instituts supérieurs y ont pris part.

Désiré Rex Owamba/Congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

La corruption à son paroxysme : Quand le pouvoir corrompt même les plus hauts organes de décision

Published

on

Dans un récent scandale révélé au grand jour, le camp du candidat déclaré provisoirement Gouverneur de la province du Haut-Uélé Jean Bakomito Gambu malgré les irrégularités et la fraude industrielle orchestrée lors des élections du 29 Avril 2024 a été pris en flagrant délit de tentative de corruption au sein du Conseil d’État, dépassant ainsi tout ce que l’on aurait pu imaginer. Après une audience décisive, les membres de ce camp se sont retrouvés dans l’impasse financière, manquant des fonds nécessaires pour soudoyer les membres du Conseil d’état.

Face à cette situation critique, ils se sont tournés vers un allié de poids, l’ancien Gouverneur Christophe Baseane Nangaa, mais ce dernier a refusé de prêter la somme colossale exigée. Sans alternative, ils ont décidé de s’endetter auprès de la principale entreprise minière de la province, Kibali Gold Mine compromettant ainsi leur intégrité et leur légitimité.

Cette affaire d’une gravité extrême a attiré l’attention de toutes les autorités de la république, mettant en lumière l’étendue des ravages causés par la corruption dans les rouages du pouvoir. Elle soulève des questions essentielles sur l’éthique et la transparence des processus politiques, et appelle à une réaction ferme et sans équivoque de la part des institutions chargées de veiller à l’intégrité de notre démocratie.

Cette affaire révèle une triste réalité : la corruption a atteint des sommets insoupçonnés, menaçant les bases mêmes de notre système démocratique. Il est temps de prendre des mesures radicales pour lutter contre ce fléau qui gangrène notre société et compromet notre avenir collectif.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte