Connect with us

À la Une

Foner : bientôt 30 millions USD dans les caisses !

Published

on

Les efforts de maximisation des recettes entrepris par Georgine SELEMANI TULIA, DG ai. du Fonds national d’entretien routier (FONER), captent enfin un signal retour.

En effet, c’est depuis 2020 que la DG ai. du FONER a lancé une campagne de recouvrement du manque à gagner de son établissement d’une part, et d’autre part, de juguler la fraude dans le secteur pétrolier dont la contribution est de 98% aux ressources du FONER.

Au cours de la même année 2020, la patronne du FONER a doté son institution de la connexion au logiciel douanier SYDONIA WORD, ce qui lui a permis d’établir depuis 2009 à ce jour la hauteur du manque à gagner qui se chiffre à 800 millions USD !

Le FONER était monté au créneau pour crier haut et fort à qui voulait l’entendre afin de mettre fin à cette situation qui ne faisait que s’aggraver.

Alors que jadis la fraude était organisée autour des exonérations accordées aux provinces, lesquelles étaient bradées sur les marchés ainsi que les mécanismes de facilitation mis en place pour les marchés à financement extérieur, aujourd’hui, cette fraude devenue virale a changé de forme. Les entreprises s’organisent pour lever les produits pétroliers sous-douane, les placent dans les entrepôts pour les faire disparaître par la suite avec la complicité de certains agents véreux de l’Administration.

C’est dans ce contexte que les missions diligentées par l’Inspection générale des finances (IGF), dans la province du Haut-Katanga ,ont permis au FONER de recouvrer 30 millions USD pour seulement 2021.

Si de janvier à septembre 2021, et pour la seule province du Haut-Katanga, le FONER peut recouvrer 30 MILLIONS DE DOLLARS, qu’en sera-t-il des autres provinces notamment celles du Kongo Central, de la Grande Province Orientale et du Grand Kivu, portes d’entrée principales des produits pétroliers ?

Il faut rappeler que lors de son audition au Sénat en septembre dernier sur la collecte des fonds FONER et leur gestion , Georgine SELEMANI TULIA, DG ai. du FONER, avait rassuré les honorables sénateurs qu’avec leur implication, son établissement était capable de mobiliser 300 millions de dollars l’an contre 120 Millions aujourd’hui collectés.

Par ailleurs, il sied de noter depuis son avènement à la tête du ministère des Infrastructures et Travaux Publics, le ministre d’Etat Alexis GISARO a fait de la maximisation des recettes du FONER une de ses priorités.

Nous osons croire qu’en synergie avec  le ministre des Finances, le ministre d’État des ITP met tout en œuvre afin de permettre au FONER de maximiser ses recettes, gage de la pérennisation de l’entretien des routes pour le développement d’un Congo plus beau qu’avant .

David Mayele/ Congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Tshisekedi-Kagame: Rencontre de “vérité” ce mercredi à Luanda !

Published

on

La situation sécuritaire à l’Est de la République démocratique du Congo sera au centre d’un mini -sommet tripartite convoqué ce mercredi 6 juillet 2022 à Luanda en Angola, rapporte la cellule de presse Présidentielle.

Initiée par le président Angolais Joâo Lourenco, cette réunion mettra en face le président Félix Tshisekedi et son homologue du Rwanda.

En froid depuis le regain de violences à l’Est de la RDC et l’appui avéré du Rwanda au M23, les deux chefs d’État ne se sont plus retrouvés en tête-à-tête.

C’est pour participer à cette rencontre voulue “de vérité” que le président de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est arrivé depuis ce mardi 5 juillet en fin de journée à Luanda en Angola.

 

Paul Kagame accueille Félix Tshisekedi au poste-frontière de Rubavu, au Rwanda, le 25 juin 2021.
Paul Kagame accueille Félix Tshisekedi au poste-frontière de Rubavu, au Rwanda, le 25 juin 2021

Les présidents congolais et rwandais se retrouveront donc à Luanda, en Angola, mercredi 6 juillet 2022, aux côtés du président angolais Joao Lourenço, désigné médiateur par l’Union africaine dans la crise qui oppose les deux pays. Depuis des mois, Kinshasa accuse Kigali de soutenir le groupe rebelle M23, en pleine résurgence dans l’est de la RDC. Un soutien nié par les Rwandais.

La rencontre devrait commencer par un face-à-face, à la mi-journée, entre Félix Tshisekedi et Paul Kagame, en présence du président angolais Joao Lourenço. S’ensuivra une bilatérale élargie avec les délégations des deux parties. Selon une bonne source, le président congolais arrivera avec des membres du ministère des Affaires étrangères, de l’armée, de l’immigration et des renseignements. Des équipes sont d’ailleurs déjà à Luanda depuis plusieurs jours pour préparer le terrain.

Clarification demandée

Selon un bon connaisseur du dossier, la partie congolaise exigera une chose : que le Rwanda clarifie ses liens avec le M23 et mette fin à son soutien. « Les preuves s’accumulent. Il faut que cela cesse et que Kigali tienne un langage de vérité », indique un représentant du Congo, rapporte RFI. Kinshasa affirme même avoir présenté des preuves au médiateur angolais.

Le président Joâo Lourenco a été désigné par l’Union Africaine comme médiateur, en vue de renouer le dialogue entre les deux parties et faire baisser la tension au sein de la sous-région.

Le président de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est accompagné du ministre des affaires étrangères Christophe Lutundula et de son mandataire spécial Serge Tshibangu.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising