Connect with us

Politique

Floyd Issa Kabuya Kalombo : L’empêcheur de tourner en rond dont Kinshasa a sacrément besoin

Published

on

Dans la tourmente politique de la ville-province de Kinshasa, émerge un candidat atypique, Floyd Issa Kabuya, qui défie les conventions établies et propose une approche radicalement nouvelle pour transformer la capitale de la RDCongo. Il propose un plan dynamique et innovant pour redonner à Kinshasa un nouveau visage.

Ce plan s’articule sur 3 axes :

Sécurité

Au cœur de sa vision, Floyd Issa Kabuya place la sécurité des citoyens comme priorité absolue. Son programme révolutionnaire vise à réformer en profondeur les forces de l’ordre, à renforcer la coopération avec les administrés, les différentes communautés et à mettre en place des stratégies innovantes pour lutter contre la criminalité endémique qui sévit dans les rues de Kinshasa

Assainissement de la Ville

Conscient des défis majeurs liés à l’insalubrité et à la gestion des déchets dans la capitale, Floyd Issa Kabuya propose une approche holistique pour assainir Kinshasa. Son plan ambitieux comprend des mesures drastiques pour améliorer la collecte des déchets, promouvoir le recyclage et sensibiliser la population à l’importance de préserver l’environnement urbain.

Économie Kinoise

En tant que fervent défenseur du développement économique local, Floyd Issa Kabuya s’engage à dynamiser l’économie kinoise en favorisant l’entrepreneuriat, en attirant les investissements et en créant des opportunités d’emploi pour les habitants de la ville. Sa vision novatrice vise à positionner Kinshasa comme un pôle économique majeur en Afrique, propulsant ainsi la ville vers un avenir prospère et durable.

En défiant les normes établies et en proposant une approche audacieuse et novatrice, Floyd Issa Kabuya incarne l’espoir d’un avenir meilleur pour Kinshasa. Son programme triple axé sur la sécurité, l’assainissement de la ville et le développement économique promet de transformer la capitale congolaise en un modèle de prospérité, d’harmonie et de croissance. À une époque où le changement est impératif, Floyd Issa Kabuya se positionne comme le leader visionnaire dont Kinshasa a désespérément besoin.

Dertrody M./L’objectif


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Politique

Sacrifier l’avenir pour vénérer l’argent : Le culte mortel de la corruption en RD Congo

Published

on

Dans les profondeurs des détournements de deniers publics en RD Congo réside un culte vénérant une divinité moderne : l’argent. Une religion sans âme qui dévore l’avenir du pays, sacrifiant impitoyablement ses citoyens sur l’autel de la cupidité. Les adeptes de ce culte ne reculent devant rien, pas même devant la mort.

Car pour eux, l’argent est le seul dieu qui vaille la peine. Au nom de cette religion pernicieuse, des individus sans scrupules pillent les ressources du pays, laissant derrière eux un sillage de destruction et de désolation. Les conséquences de leurs actes sont dévastatrices, engloutissant les espoirs et les rêves d’une nation déjà fragilisée par des décennies de mal-gouvernance.

Peu importe les individus sacrifiés, peu importe les dégâts infligés, peu importe le climat social et politique délétère engendré, le culte de l’argent en RD Congo poursuit sa quête insatiable de richesse et de pouvoir. Les valeurs humaines et morales sont piétinées, les institutions sont corrompues, et la confiance du peuple est trahie à maintes reprises.

Face à cette impitoyable dévotion envers l’argent, il est impératif de briser les chaînes de cette religion destructrice. La lutte contre la corruption et les détournements de fonds doit être intensifiée, les coupables doivent être tenus responsables de leurs actes, et un nouveau chapitre basé sur l’intégrité, la transparence et la justice doit être écrit pour le bien-être et l’avenir de tous les Congolais.

Il est grand temps de mettre fin à ce culte mortel de la corruption, de rétablir la primauté de la dignité humaine et de reconstruire un Congo où la richesse n’est pas un dieu à vénérer, mais un outil au service du progrès et de la prospérité pour tous. Le retour de Vital Kamerhe au perchoir de l’assemblée nationale de la RDC est un défi énorme pour le progrès sur la séparation de pouvoir.

Lui-même, devenu célèbre pour le présumé détournement de plus de 500 millions de dollars dans le dossier des maisons préfabriquées qui aboutit au « procès dit de 100 jours ». Il devrait naturellement autoriser la levée de toutes les immunités parlementaires de tous ceux qui, sans exception, sont cités dans n’importe quel dossier de détournement de deniers publics.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte