Connect with us

À la Une

Fermeture des frontières, interdiction des vols et des mouvements migratoires, etc. : État d’urgence décrété en RDC

Published

on

 

Afin de combattre efficacement la progression à grand pas du coronavirus en RDC, le Chef de l’Etat a décrété, ce mardi 24 mars, l’État d’urgence sur l’ensemble du territoire national.

À l’en croire, en effet, le pays est dans une situation de guerre. Il s’agit d’une guerre asymétrique aux conséquences désastreuses que nous pouvons éviter. L’ennemi, l’adversaire étant invisible, le Chef de l’Etat a décrété une nouvelle série de mesures pour le contenir.

*LE PRESIDENT A DECIDE :*

1. Interdiction de tous les voyages de Kinshasa vers les Provinces et des Provinces vers Kinshasa, afin de permettre le confinement de la Ville de Kinshasa, foyer de la pandémie. Ceci implique :

2. L’interdiction de tous les vols des passagers dans les deux sens Kinshasa – Provinces,
à l’exception des avions transportant du fret et dont les équipages seront soumis à
un contrôle d’usage strict au départ comme à l’arrivée ;
• L’interdiction de tous les mouvements migratoires, par les transports en com-
mun, des bus, camions et autres véhicules de l’intérieur vers Kinshasa et
de Kinshasa vers l’intérieur. Des barrières doivent être érigées par les Gouver-
neurs, et les équipages devront se soumettre au contrôle de rigueur en matière
du Coronavirus ;
• L’interdiction des tous les transports fluviaux des passagers de Kinshasa vers
les Provinces et vice-versa.
Seuls les bateaux et les embarcations transportant les marchandises avec
équipages et convoyeurs seront autorisés ;

3. La fermeture de toutes les frontières du pays aux passagers et à toute personne, sauf
pour les camions, navires, avions cargos avec fret ;

4. L’obligation pour le Gouverneur de la Ville Province de Kinshasa d’instruire tous
les Bourgmestres de chaque commune de la Ville d’éviter tout attroupement.
Et de placer plusieurs points de lavage des mains avec désinfectant ou savon, surtout
dans des agglomérations à grandes affluences où le manque d’eau et d’électricité est
quasi permanent.
Ici, j’instruis le Gouvernement de trouver les moyens de ravitailler ces quartiers pour
assurer l’hygiène. En même temps, il faudra multiplier les points de lavage des mains
à l’aéroport International de N’Djili et appuyer les équipes de la RVA et de la DGM pour
que nul n’échappe au contrôle d’hygiène

5. Mise en place d’un service minimum au sein du gouvernement et des institutions pour
palier au confinement, à leurs domiciles des autres agents de l’État.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Transition écologique et du développement durable : Marie-Pascale Malanda et l’ACTEDD ouvrent le débat public national ce vendredi 30 septembre

Published

on

L’Agence congolaise de la transition écologique et du développement durable (ACTEDD) annonce la tenue, le 30 septembre 2022 à Kinshasa/Gombe, de sa première conférence de presse.

Cette rencontre avec les chevaliers de la plume et du micro sera consacrée à la transition énergétique et au positionnement de la République démocratique du Congo dans cet enjeu planétaire.

A en croire sa coordinatrice Marie-Pascale Malanda, pour ce premier rendez-vous avec la presse, l’objectif poursuivi par ACTEDD est la mise à niveau des médias sur les enjeux énergétiques et climatiques, lesquels ont une dynamique internationale forte pour un « Pays-Solution» comme le nôtre.  » Voilà pourquoi, ACTEDD veut lancer et conduire le débat public national sur des questions aussi fondamentales en commençant par la mobilisation des médias, compte tenu de leur rôle crucial dans la diffusion de l’information et du renforcement des connaissances », a-t-elle martelé.

Pour rappel, l’Agence Congolaise de la Transition Ecologique et du Developpement Durable ( A.C.T.E.D.D) est un service spécialisé de la Présidence de la République mise en place par l’ordonnance n° 20/013 du 28 février 2020.

Elle a pour mission de concevoir, de coordonner et d’implémenter les politiques publiques nationales relatives à la transition écologique en République Démocratique du Congo. Elle est chargée d’étudier, d’analyser et évaluer toutes les questions qui lui sont soumises par le Président de la République en rapport avec la transition écologique et le développement durable. L’Agence comprend le Comité de pilotage et la Coordination.

Ses membres sont nommés par odronnances n° 20/021 du 06 avril 2020.

Il s’agit de :

1. Madame Marie-Pascal MALANDA DIATUKA, Coordonnateur
2. Monsieur Jean de Dieu MINENGU MAYULU, Cordonnateur Adjoint

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising