Connect with us

À la Une

Félix TSHISEKEDI: un pouvoir qui s’affermit du jour au jour( par Henry Mutombo, écrivain et chercheur en fiscalité)

Published

on

 

Depuis le 24 janvier 2019, date de la passation de pouvoir entre le président actuel et son prédécesseur, l’ex président Joseph Kabila, la République Démocratique du Congo vit sa première alternance, voulue par sa constitution et son peuple, qui n’a ménagé aucun effort pour traduire sa volonté d’imposer le respect de la loi fondamentale, ce au prix du sang, le seul moyen qui lui restait pour engager son pays vers sa destinée, que les ennemis de la démocratie tenaient à tout prix empêcher.

 

Le Congo a un nouveau chef suprême, qui s’appelle Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, dont le pouvoir s’affermit aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, par les signes d’une nouvelle ère et l’ouverture de beaucoup de chantiers, notamment le changement de mentalité consacré dans la lutte contre la corruption que plusieurs caciques du régime Kabila refusent d’abandonner, étant donné que c’est, pour eux, l’unique voie pour se maintenir au pouvoir.

 

Tous les Congolais ont assisté avec effroi à leur arrogance lors de l’annulation de l’installation des sénateurs, une décision prise au cours d’une réunion interinstitutionnelle. Au regard de l’affaiblissement graduel de leur sentiment de surestimation, avec le peuple congolais, ils ont compris que : ce n’est qu’un fait d’inertie.

 

Au demeurant le pouvoir de l’administration TSHISEKEDI, s’affermit sans bruit mais par les faits. Le programme de 100 jours exécuté par les nationaux, fait couler les larmes de joie, car le peuple dit : le président s’est exercé à intérioriser l’exaspération de sa population.

 

La CENCO, qui regardait subrepticement le début de la construction du nouveau leadership, a franchi la porte afin de rassembler tout le peuple autour de son chef, celui par la divinité porte désormais le bâton de commandement afin d’amener les Congolais vers un avenir meilleur tant attendu. Et reconnait les bonnes décisions fermes prises par le président TSHISEKEDI qui engagent le pays vers une bonne direction.

 

Face à cet affermissement du pouvoir du cinquième président congolais, certains thuriféraires de l’ancien régime, les plus réalistes, se confient en leurs proches : « nous n’avons plus de parapluie » apprend-t-on de salon de leur famille politique.

 

Concernant le modèle politique et économique, le peuple sent que le rêve du président est extraordinairement contagieux, et cela lui donne des ailes afin de s’inscrire dans la mission de porter les couleurs de la République Démocratique du Congo et de prouver au monde que le Congo transformé a sa place au plus haut niveau et est capable de jouer une partition volubile dans le concert de nation.

 

L’affermissement de son pouvoir passe aussi par le bon choix du chef de gouvernement, pas forcément celui choisi par son partenaire politique, au nom d’une quelconque force politique, bien entendu celui que sa conviction déterminera irréversiblement le choix en vue de rencontrer les préoccupations de son peuple envers qui, il a le devoir de redevabilité.

 

Par ailleurs, les Congolais souhaitent que leur président ne change pas de trajectoire de sa gouvernance au risque de compromettre les espoirs suscités par lui, jusqu’à la fin de son premier quinquennat.

 

L’opinion publique a profondément adopté les actions d’urgence du président de la république, dont les tentacules touchent déjà au quotidien la vie de chaque citoyen.

 

D’aucuns ne doutent de sa capacité de faire mieux de tel enseigne que le soutien populaire lui accordé, s’enracine afin d’affermir davantage son pouvoir, dont le contenu véritable est le bien être durable du peuple congolais qui l’a placé au sommet de l’Etat pour amener au bon port, sa communauté de destin.

 

 

Par Henry MUTOMBO : Personnalité politique, Ecrivain et chercheur en fiscalité.

Coordonnateur de « POUR CONSTRUIRE », plateforme de lutte contre la corruption en milieu scolaire et universitaire.


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Le Salon des Médias et du Business ouvert ce jeudi à Kinshasa 

Published

on

C’est sur le thème: « Les médias, un atout pour la croissance des entreprises en RDC » que le Salon des Médias et du Business s’est ouvert ce jeudi 26 au 27 janvier 2023 à l’hôtel Fleuve Congo.

Événement incontournable de la scène des médias, le Salon des Médias et du Business est l’unique salon en RDC qui rassemble toute la presse et les opérateurs économiques pour discuter des possibilités d’une relation gagnant-gagnant.

Ce salon est organisé par l’Association des médias en ligne (MILRDC) en collaboration avec la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), avec l’appui technique d’Internews sur financement de l’Union Européenne dans le cadre du projet Medias Indépendants et Innovants (Medias 2I).

Prennent part à cette rencontre, environ une centaine de journalistes, communicateurs et chefs d’entreprises.

L’objectif visé par les organisateurs est double : « d’abord évaluer les avancées de l’écosystème médiatique et son impact éventuel sur la croissance des entreprises du pays et ensuite initier un espace d’échange sur diverses thématiques en vue d’améliorer la relation entre le secteur privé et les médias », a déclaré Noémie Kilembe, directrice adjointe d’Internews.

Durant les deux jours du Salon, les participants prendront part aux echanges à travers quatre panels. Les deux premiers prévus ce jeudi ont tablé sur « la réglementation de la publicité en RDC et son impact sur les revenus des médias »; et aussi « les médias face aux régies publicitaires et GAFAS ».

Pour ce vendredi, le premier panel traitera de la diversification des services et des offres des médias, alors que le deuxième planchera sur la gouvernance et la gestion des médias en tant qu’entreprise.

Ce Salon, convient-il de rappeler, rentre dans le cadre du projet M2I débuté en janvier 2020 et qui s’achève à la fin du mois de janvier 2023.

Déborah Kabuya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising