Connect with us

À la Une

FECOLUTTA : les têtes de la ministre des Sports ai et du Secrétaire général réclamées

Published

on

Le dossier de la Fédération congolaise de luttes associées continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive dans le milieu sportif. Qualifiés pour la coupe d’Afrique Tunisie 2019 qui démarre dans moins de quatre jours, soit le 25 mars prochain, les athlètes congolais risquent de rater cette messe africaine de luttes associées.

Le comité fédéral, jusque-là légal, que dirige le président Henry Nko Nkiete et les athlètes qui devraient participer à cette coupe d’Afrique, sont allés le mardi 19 mars 2019 devant le ministère de la Culture et art que dirige Astrid Madiya, qui assume également l’intérim au ministère des Sports et loisirs, en remplacement de Papy Niango qui, lui, a choisi l’assemblée nationale.

Sur leur passage, les athlètes ont brandi des banderoles faisant lien au départ de la ministre ai des Soucis, mais aussi du secrétaire général des Sports, les accusant d’être à la base de cette cacophonie. Puisque que l’ex-président de cette fédération qui a été radié par le mouvement sportif, Léon Mvila, ensemble avec le secrétaire général aux Sports, ont demandé au Dircab du chef de L’État les moyens pour faire participer l’équipe nationale ( frange Léon Mvila) à cette Coupe d’Afrique.

“Nous arrivons, elle s’est enfermée dans son bureau, elle ne nous reçoit pas. Elle doit nous recevoir pour comprendre ce qui se passe, elle a été soit induit en erreur, soit elle est complice”, a expliqué Henry Nko Nkiente.

Le Comité Olympique Congolais qui est saisi pour ce dossier, va certainement se prononcer, selon nos sources, dans les 10 jours. Mais entre-temps, les athlètes doivent participer à cette compétition, au risque de payer des amandes, s’ils ne sont pas partis.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Urgent/ Kasaï : Une femme tuée par un camion en pleine ville à Tshikapa

Published

on

Une femme non identifiée a été tragiquement heurtée par un camion sur le boulevard Lumumba, au centre-ville de Tshikapa, dans un accident de la circulation survenu ce samedi 2 mars 2024.

Selon les témoins, la dame se trouvait à bord d’un taxi-moto en provenance du marché Kamalenga. Il y a eu une collision entre la moto et le camion qui venait de la commune de Dibumba. La dame a malheureusement perdu la vie sur place, tandis que le conducteur du taxi-moto, gravement blessé avec les deux jambes fracturées, a été conduit à l’hôpital général de Tshikapa.

Les témoins indiquent que l’excès de vitesse de la part des deux conducteurs est la principale cause de cet accident.

Entre-temps, le conducteur du camion, qui tentait de s’échapper, a été appréhendé par la population à Kamalenga.

À l’heure actuelle (18h à Tshikapa), le corps sans vie de la dame gît sur le sol, suscitant un profond regret au sein de la population du Kasaï.

Clementus Lusamba Lua Mbombo/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte