Connect with us

À la Une

FCC-CACH:le PPRD prêt à rompre le mariage !

Published

on

 

Le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) a suivi avec indignation les événements malheureux d’une milice d’un parti politique se réclamant du pouvoir, événements qui se sont déroulés dans la ville de Kinshasa en marge de l’examen par le parlement de trois propositions de loi portant sur la réforme de quelques textes de lois judiciaires en vue de leur conformité à la Constitution.

Cette milice, dit Emmanuel Ramazani Shadary SP du PPRD dans un communiqué mercredi 24 juin 2020, a allègrement pillé, vandalisé, détruit, saccagé les biens des particuliers sans une raison valable alors qu’elle (la milice) n’a ni lu les trois propositions de loi, ni examiné les raisons profondes en faveur de la réforme.

Le PPRD tient à rappeler que la République Démocratique du Congo est un Etat de droit qui protège les libertés et droits fondamentaux à chaque citoyen notamment la liberté d’opinion, la liberté de pensée, la liberté d’expression, le droit à la sécurité et à la vie.  » Où allons-nous avec cette fameuse majorité populaire constituée d’une milice ? », s’est-il questionné.

Le PPRD rappelle également que conformément à la Constitution, l’initiative parlementaire appartient concurremment au Gouvernement et aux parlementaires et qu’à ce titre, rien ne permet à un parti politique ni à un individu quelconque de s’opposer par des méthodes de rébellion, de chantage et de manipulation politicienne à l’exercice de ce droit constitutionnellement reconnu et garanti.

Concernant la coalition au pouvoir, le PPRD réaffirme son engagement à œuvrer pour la paix, l’unité, la concorde nationale et le développement de la RDC.  » Mais si le partenaire ne veut plus de celle-ci, en ce qui nous concerne et pour la paix, nous allons tirer les conséquences constitutionnelles qui s’imposent, c’est-à-dire, aller tout droit et sans hésitation à la cohabitation », a-t-il menacé.

Le PPRD demande enfin à tous les membres du parti à travers tout le territoire national et tous les Congolais de ne pas se laisser distraire par les actes de vol et de vandalisme mais de rester vigilants et soutenir les institutions de la République et continuer à défendre la démocratie et un Etat de droit dans un parti moderne, organisé et responsable qui considère que la violence est l’apanage de ceux qui veulent instaurer visiblement une autre dictature en RDC. « Et nous résisterons pour la mémoire de Mzee LDK, Patrice Emery Lumumba, Simon Kimbangu et autres », a-t-il conclu.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Médias : Le programme des obsèques de la journaliste Gladys Bwongo Bakana

Published

on

Jeudi 9/02/2023

21h00 : Arrivée du corps à l’aéroport international de N’Djili en provenance de Bruxelles

Vendredi 10/2/2023

22h00 : Nuit funèbre à la salle Happyday New Look à Kintambo sur l’avenue Lusambo non loin du Stade Velondrome

Samedi 11/2/2023

9h00 : Levée du corps de la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire, pour exposition à l’espace Ave Maria non loin de l’hôpital du cinquantenaire

L’enterrement interviendra juste après à la nécropole « Chemin du paradis » à Mitendi

Gladys Bwongo Bakana, à jamais dans nos cœurs !

Pour la famille

Thierry Bwongo Nziani


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising