Connect with us

À la Une

Etudiants congolais expulsés: Une délégation attendue au Burundi pour s’enquérir de la situation

Published

on

Le Dossier des «etudiants» congolais vivant au Burundi, menacés de

rapatriement forcé en RDC était à l’ordre du jour de la 19e réunion du conseil des ministres, présidée vendredi 31 janvier 2020, par le Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, à la Cité de l’Union Africaine.

Dans son intervention, Marie Tumba Nzenza, ministre d’État, ministre des Affaires etrangères, a fait savoir aux membres du conseil que les étudiants congolais vivant au Burundi sont de plus en plus interpellés, arrêtés, séquestrés ou ramenés de force vers la RDC depuis le dernier trimestre 2019.

À l’en croire, les autorités burundaises estiment que près de 6.000 ressortissants congolais vivent en situation irrégulière sur leur sol. Pour remédier à cette situation, la ministre d’État, ministre des Affaires etrangères préconise, entre autres, l’octroi des passeports congolais aux concernés, après leur identification”.

 

Après examen du dossier, le Conseil des ministres l’a renvoyé à une prochaine réunion et a recommandé qu’une délégation congolaise se rende au Burundi pour s’enquérir au préalable de la situation avant toute décision.

 

De même, est-il envisagé la convocation de l’Ambassadeur du Burundi en République Démocratique du Congo pour s’entendre exposer la position des autorités congolaises.

 

 

CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Beni: Les inspecteurs du pool primaire boycottent l’ENAFEP pour non payement des primes

Published

on

Les inspecteurs du pool primaire de la ville de Beni ont décidé de boycotter la passation des épreuves de l’examen national de fin d’études primaires dont le début est annoncé pour ce mardi 5 juillet 2022.

Dans leur décision rendue publique ce lundi, ces inspecteurs revendiquent le non payement de leurs différentes primes le gouvernement congolais.

Ça fait plus de deux ans que nous ne sommes pas payés. Nous avons toujours intervenus lors de Tenafep mais en vain. On nous promet mais le gouvernement ne s’exécute pas”, s’indigne l’inspecteur Kakule Kombi, secrétaire permanent de syndicat des inspecteurs antenne de Beni.

D’après lui, ils réclament «le perdiem pour interventions aux TENAFEP de 2020, 2021 et puis 2022 et les primes selon l’ordonnance du président de la République»

Ces inspecteurs invitent le gouvernement à recaler ces épreuves en attendant le payement de leur prime.

Pour Kakule Kombi, ses collègues doivent «rester à la maison» en attendant que la solution soit trouvée.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising