K-WA Advertising

Connect with us

non classé

Eruption volcanique de Goma : Vodacom Congo, la Fondation Vodafone et le HCR apportent leur soutien aux communautés sinistrées

Published

on

Le Groupe Vodafone, entreprise mère de Vodacom Congo, à travers sa Fondation Vodafone, a apporté son soutien à la République Démocratique du Congo (RDC), touchée par l’éruption du volcan Nyiragongo dans la province du Nord Kivu, en faisant un don de 50.000 dollars, en assistance aux communautés affectées, ainsi qu’aux populations déplacées. En vue de mieux réaliser cet objectif d’assistance sociale, les fonds seront gérés par le HCR, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés, qui à ce jour, effectue déjà des actions humanitaires pour la protection des populations déplacées touchées par la catastrophe, entre autre, en leurs fournissant des kits de survie, y compris des matériaux d’abri d’urgence, des couvertures, des matelas et des articles sanitaires.

Il sied de rappeler que le samedi 22 mai 2021, le Nyiragongo a connu une éruption, engendrant en conséquence une situation précaire où des milliers de Congolais ont été contraints d’abandonner leurs habitations lorsque le volcan, considéré comme l’un des volcans les plus actifs et les plus dangereux du monde, est entré en éruption. La coulée de lave a balayé des villages entiers près de la ville de Goma, faisant de nombreuses personnes des «sans abri». A ce titre, des mesures de protection de la population ont été immédiatement prises, notamment une évacuation massive de la ville de Goma située à 10 km du volcan, qui abrite près de 2 millions d’habitants.

M. Andrew DUNNETT, Directeur de la Fondation Vodafone, a déclaré : « Nous sommes conscients des perturbations importantes que ce volcan a provoquées chez les habitants du Nord-Kivu, détruisant des villages, divisant des familles, créant des pénuries d’électricité et d’eau et obligeant des milliers de personnes à être sans-abris. Aussi ce don que la Fondation Vodafone permettra de soutenir les personnes déplacées pendant ces jours difficiles. Nos pensées vont vers nos collègues et nos communautés touchées par cette tragédie ».

Aussi, dans le but de mieux soutenir les habitants de Goma et des environs, et partant du don fait par la Fondation Vodafone, Vodacom Congo, filiale de Vodafone, est sur le point de lancer une grande campagne de collecte de fonds par M-PESA, baptisée «Pole Sana Goma», du Swahili « De tout cœur avec vous Goma».

Il convient également de noter que, dès le premier jour de la catastrophe, Vodacom Congo a fourni des forfaits gratuits d’appels, d’internet et de SMS à ses abonnés de la région sinistrée, afin de les aider à rester en contact avec leurs familles. Egalement, un soutien supplémentaire sera donné aux utilisateurs de M-PESA qui pourront effectuer toutes leurs transactions de personne à personne gratuitement et 24/24h pour les villes de Goma, Bukavu, Sake, Idjwi à partir du 29 mai. En outre, l’entreprise s’engage à soutenir l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG), en lui fournissant une connectivité gratuite, afin de garantir une surveillance efficace des futures activités volcaniques.

M. Anwar SOUSSA, Directeur Général de Vodacom Congo, de déclarer : « Depuis 19 ans, l’objectif principal de Vodacom Congo en RDC reste le bien-être des communautés, et cette fois n’est pas différente. Ainsi, nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider le gouvernement de la RDC dans ses efforts pour surmonter cette crise »

Quant à Jackie Keegan, représentante du HCR à Goma, dans la province du Nord-Kivu, elle a déclaré : «Nous sommes reconnaissants du don reçu de la Fondation Vodafone, l’une des premières entreprises donatrices à agir en réponse à cette catastrophe naturelle. L’éruption du volcan est une urgence humanitaire tragique, rendant les conditions déjà précaires de la région, encore plus désastreuse pour les personnes forcées de fuir. Rien que dans le nord-est de la RDC, où se trouve la ville de Goma, plus de 450.000 personnes ont déjà été déplacées de force cette année, avant l’éruption du volcan, en raison des conflits, sur un total de plus de 2 millions de personnes déplacées dans toute la province. Le HCR n’a reçu que 17% des 204,8 millions de dollars (167,1 millions d’euros) nécessaires pour ses opérations en RDC en 2021. Il est urgent de renforcer le soutien des donateurs et des partenaires».

La coulée de lave du mont Nyiragongo s’est arrêtée dimanche, mais des tremblements de terre se sont répétés depuis l’éruption et le lac de lave dans le cratère du volcan semble s’être rempli, ce qui fait craindre l’ouverture de nouvelles fissures ou une autre éruption qui pourrait entraîner une évacuation massive de la ville.

Vodacom Congo, la Fondation Vodafone et le HCR encouragent la communauté humanitaire et toutes les personnes de bonne volonté à se joindre à l’effort de l’initiative « Pôle Sana Goma » au profit de la population de l’Est du Congo.

Les relations publiques

non classé

Santé sexuelle et reproductive des Ados et Jeunes : Le bulletin du PNSA édition du 2ème semestre 2021 déjà disponible

Published

on

L’Edition du deuxième semestre 2021 du Bulletin “Ados & Jeune” est disponible en téléchargement gratuit sur le site du RJSSR. Ce numéro présente les activités réalisées par le Programme national de santé de l’adolescent (PNSA) au cours du deuxième semestre 2021, ainsi que celles auxquelles le Programme a participé. Vous y trouverez : les réalisations du PNSA dans les quatre provinces appuyées par la Banque Mondiale, la politique nationale de nutrition pour les adolescents et jeunes en RDC, une rubrique Echos de partenaires et bien plus.

Ados & Jeunes S2 2021 | Bulletin d’informations sur la SSR

Les adolescents représentent près du tiers de la population congolaise soit plus ou moins 20 millions de personnes (32,8%). Amener les adolescents et les jeunes à avoir accès à des services de santé de qualité et à disposer des informations complètes en matière de sexualité et de reproduction en vue d’une vie saine pour un développement durable du pays constitue la vision du Programme National de Santé de l’Adolescent en RDC (PNSA). L’objectif du PNSA est, selon son directeur Fidèle MBADU et suivant le plan stratégique 2021-2025, de réaliser une riposte nationale susceptible de donner une réponse satisfaisante aux problèmes en rapport avec la santé sexuelle les adolescents et jeunes, et ainsi aider ces derniers à adopter un comportement responsable et favorable à leur bien-être.

Ce numéro présente les activités réalisées par le PNSA au cours du deuxième semestre 2021, ainsi que celles auxquelles le Programme a participé. Vous y trouverez : les réalisations du PNSA dans les quatre provinces appuyées par la Banque Mondiale, la politique nationale de nutrition pour les adolescents et jeunes en RDC, une rubrique Echos de partenaires et bien plus.

Ce numéro enrichissant que nous vous proposons de lire reprend : les réalisations du PNSA, en tant que institution qui a pour vision d’amener les adolescents et les jeunes à avoir accès à des services de santé de qualité; la politique nationale de nutrition pour les adolescents et jeunes ; les échos des partenaires ; la task force et bien être des adolescents et jeunes ; et enfin l’analyse des données de santé des Ados et Jeunes. Parmi ses réalisations, le PNSA que coordonne le directeur Mbadu Muanda Fidèle, appuyé depuis 2017 par la banque mondiale à travers le projet de développement des soins de santé, a offert des soins de santé dans quatre divisions provinciales de la santé du pays dans les provinces du Kwango, du Kwilu, du Maindombe, et de la Tshuapa avec pour objectifs d’accroitre la couverture des services de santé adaptés aux besoins de l’adolescent, mais aussi, rapprocher les services de santé des adolescents auprès des bénéficiaires.

A travers la politique nationale de nutrition pour les adolescents et jeunes, cette revue révèle des pistes nécessaires pour une bonne alimentation. D’après elle, les problèmes nutritionnels chez les adolescents et jeunes se posent en termes de sous-nutrition et de surnutrition. Ainsi, l’amélioration de la nutrition pendant l’adolescence procure des effets bénéfiques à l’âge adulte et permet une transmission des avantages à la génération suivante. Echos de partenaires, intitulé de la quatrième rubrique, étale clairement les différentes exécutions des projets des partenaires du PNSA. « Hello Ado » et « Hello Ado Games », deux applications mobiles de l’Unesco au service des jeunes face aux risques d’exposition aux problèmes de santé sexuelle et reproductive et des violences basées sur le genre. Initiative All in, une stratégie de l’Unicef pour placer la problématique du VIH chez les adolescents et jeunes à l’agenda des décideurs politique. Dans la cinquième rubrique, ce numéro du bulletin d’informations sur la santé sexuelle et reproductive des Ados et Jeunes du deuxième semestre 2021 présente la Task force santé et bien-être des adolescents et jeunes comme un cadre constitué pour assurer la coordination des intervenants, le suivi et l’évaluation des interventions des organisations et structures impliquées dans la promotion de la santé des adolescents et jeunes. La dernière rubrique, quant à elle, nous édifie sur les chiffres des jeunes qui ont pris les gouts d’utiliser les méthodes contraceptives. « Si tous les partenaires rendent disponibles les ressources prévues dans le plan stratégique nationale santé et bien-être des adolescents et jeunes 2021 – 2025, le PNSA sera en mesure de réaliser une riposte nationale susceptible de donner une réponse satisfaisante aux problèmes en rapport avec la santé sexuelle les adolescents et jeunes, et ainsi aider ces derniers à adopter un comportement responsable et favorable à leur bien-être », martèle le directeur national du PNSA, Fidèle Mbadu Muanda.

Un clic suffit pour lire et télécharger le bulletin : https://rjssr.org/download/ados-jeunes-s2-2021-bulletin-informations-ssr/

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET

Continue Reading

K-WA Advertising