mbet

Connect with us

À la Une

EPST/Paie de Nouvelles Unités : 68.500 enseignants alignés pour le mois d’avril 2022

Published

on

Le Gouvernement de la République vient de confirmer la régularisation de la situation des enseignants dits ” Nouvelles Unités “, dès la paie du mois d’avril en cours.

Cette information, qui reste à confirmer, est relayée depuis lundi 04 avril dans la soirée, à travers les réseaux sociaux, et aussi dans la matinée du mardi 05 avril, par les médias de la capitale, fait état de 45.000 N.U du primaire, 17.000 du secondaire, 15.000 du cycle maternel et 5.000 des bureaux gestionnaires.

Hormis la mécanisation des enseignants, les mêmes sources signalent également le réajustement des frais de fonctionnement des écoles primaires dont les structures varient entre une et onze classes, l’octroi de la prime de gratuité aux enseignants Nouvelles Unités, l’augmentation du budget pour la retraite des enseignants, ainsi que le réajustement des frais de la mutuelle de santé.

Rappelons que tout ceci constitue des engagements que le Gouvernement de la République avait pris lors des négociations de Mbuela Lodge à Kisantu, fin octobre et début novembre 2021.

C’est donc une bonne nouvelle pour les enseignants et ceci doit être considéré comme un début de solution, aux problèmes qui opposent les enseignants, qui sont des employés, au Gouvernement, qui est l’employeur.

Jules KISEMA KINKATU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Ituri : Peine de mort et radiation de l’armée pour des militaires impliqués dans la vente d’armes aux miliciens !

Published

on

La cour militaire de l’Ituri a rendu son verdict, ce vendredi 27 mai, dans le procès ventes d’armes et munitions aux groupes armés dans la province de l’Ituri.

Parmi les 15 prévenus poursuivis pour association des malfaiteurs, participation aux mouvements insurrectionnels et crime de guerre par meurtre, 13 ont été condamnés et 2 autres acquittés pour insuffisance de preuves.

Sur la liste des condamnés, on y retrouve 8 militaires FARDC dont 3 officiers. Ils sont condamnés à des peines de mort et sont radiés définitivement de l’armée. Parmi eux, le lieutenant-Colonel Kalegamire Marcel.

Afoyo Deogratias et Makusi Lotsove, deux autres civils poursuivis pour les mêmes faits, ont également été condamnés à des mêmes peines.

Bénéficiant de circonstances atténuantes, les prévenues Biwaga et Michiline Yenga ont toutes deux écopé de 10 ans de service pénale principale et sont sommées au payement de 250 000 FC de frais d’instance.

Ces condamnés, désormais locataires officiels de la prison centrale de Bunia, disposent de 5 jours pour interjeter appel.

Cependant, sur la liste des acquittés, l’on retrouve un officier militaire et un civil. Il s’agit du major Ngoy Kabulo et le taximan Muloko Bongi Dieudonné dont la moto sera aussi restituée.

Un arrêt de la cour salué par certains habitants de la ville de Bunia. Nombreux estiment que la poursuite des audiences contre les personnes impliquées dans l’insécurité en Ituri et leur condamnation serviront d’exemples pour les autres qui pourront éventuellement s’engager dans cette pratique.

A signaler que ce procès très médiatisé a été ouvert depuis le 25 avril 20220.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising

K-WA Advertising