Connect with us

À la Une

Élim. Qatar 2022: La RDC risque-t-elle une disqualification pour violation des règlements de la FIFA ?

Published

on

La République Démocratique du Congo a battu, ce dimanche 14 novembre au Stade des martyrs de Kinshasa, le Bénin par 2-0 pour le compte des éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022. Décrochant ainsi sa qualification pour les barrages de la Coupe du monde 2022. Mais les vainqueurs du jour ont-ils bien respecté tous les règlements en vigueur à l’occasion de cette rencontre décisive ? Il apparaît que non.

En effet, le sélectionneur Hector Cuper a effectué quatre changements lors de la seconde période, ce qui est aujourd’hui autorisé, mais l’a fait sur quatre périodes distinctes (Kayembe est entré à la 63e, Malango à la 74e, Muleka à la 84e et Kayamba à la 90e), alors que la FIFA n’en accorde que trois au maximum pour effectuer les remplacements (au nombre de cinq maximum).

Rappelons que l’International Board (IFAB), garant des lois du football, s’était prononcé pour que chaque compétition puisse opter sans limite de temps pour un passage à 5 remplaçants au lieu de 3. Cette mesure avait été adoptée temporairement en 2020 sur fond de pandémie de Covid-19.

Les entraîneurs pourront continuer à effectuer cinq remplacements par match jusqu’à fin 2022, y compris lors du Mondial au Qatar mais seulement répartis en 3 arrêts de jeux selon les règles

Face au Bénin, le sélectionneur Argentin de l’équipe nationale du Congo, Hector Cuper a bel et bien péché en sortant Mutusami à la 63′, Bolasie 77′, Mbokani à la 84′ et Ben Malango à la 90′. Donc 2 remplacement en 4 fenêtres, les règles sont violées et la RDC pourrait être disqualifiée.

La question est de savoir si le Bénin porte déjà réclamation ou pas. Déjà, les Écureuils du Bénin étaient très contestataires sur le premier penalty accordé à la RDC.

Vers un recours du Bénin ?

Un amendement à la Loi 3 des Lois du jeu, décidé suite à la pandémie de Covid-19 et présenté comme temporaire, pose en effet que « chaque équipe sera autorisée à utiliser un maximum de cinq remplaçants » et précise que « pour éviter de trop perturber le cours du match, chaque équipe aura au maximum trois opportunités de procéder à des remplacements pendant le match ; en outre, ces remplacements pourront être effectués à la mi-temps. » Au courant de cette irrégularité, la partie béninoise est fondée à introduire un recours après des instances compétentes.

Baby Mosha/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

L’ambassadeur Francis Nsita Mahungu honore la RDC au Future Aviation Forum 2024 à Riyad

Published

on

La troisième édition du Future Aviation Forum 2024 a débuté, ce mardi 21 mai à Riyad( Royaume d’Arabie Saoudite), accueillant plus de 5 000 leaders de l’industrie de 120 pays. L’événement met en lumière des opportunités d’investissement d’une valeur de plus de 100 milliards de dollars dans le secteur aéronautique saoudien. Etat entretenant d’excellentes relations avec le pays organisateur de ces assises internationales, la RDC y est représentée par son ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Mr Francis Nsita Mahungu.

L’événement réunit plus de 30 ministres, 77 dirigeants de l’aviation civile, PDG de compagnies aériennes, des diplomates et 5 000 experts de l’aviation du monde entier.

Parmi les annonces clés du premier jour, citons la signature par Saudi Arabian Airlines (Saudia) du plus gros contrat jamais réalisé avec Airbus. L’Arabie saoudite a également annoncé sa coopération avec Boeing et Airbus pour utiliser de l’aluminium et du titane produits localement dans leurs avions, dans le but de stimuler la fabrication locale.

De plus, des projets de lancement d’une nouvelle compagnie aérienne nationale plus tard cette année ont été révélés.

Saleh Al-Jasser, ministre des Transports et des Services logistiques et président de l’Autorité générale de l’aviation civile (GACA), a lancé la conférence de trois jours à Riyad.

Notons que la première journée du forum avait été marquée par un grand succès, avec de nombreux accords commerciaux, initiatives et accords visant à améliorer la connectivité mondiale.

Les accords annoncés lors du forum témoignent de la confiance dans les opportunités de croissance et d’investissement offertes par le secteur de l’aviation civile dans le Royaume, réaffirmant la position de leader du Royaume dans le secteur de l’aviation mondiale.

Saudi Arabian Airlines (Saudia), par exemple, a conclu un accord avec Airbus pour l’achat de 105 avions des modèles A320-Neo et A321-Neo afin d’étendre et de moderniser sa flotte, améliorant ainsi la connectivité aérienne mondiale avec divers pays.

Au cours du forum, la GACA a également lancé la première édition du rapport sur le secteur de l’aviation du Royaume, qui met en évidence la contribution du secteur de l’aviation civile à l’économie du Royaume, d’un montant de 53 milliards de dollars.

La GACA a également publié une feuille de route pour l’aviation générale, visant à développer le secteur de l’aviation d’affaires et des avions privés dans le Royaume, avec pour objectif de décupler sa taille d’ici 2030.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte