Connect with us

À la Une

Du gaz lacrymogène et des coups de feu pour disperser des pro-Kamerhe ce jeudi à Bukavu

Published

on

Une centaine de jeunes membres de l’UNC Sud-Kivu a été dispersée par la police nationale congolaise dans la ville de Bukavu ce jeudi 18 juin 2020.

Ces jeunes ont pris d’assaut les artères principales de la ville de Bukavu en vue d’un sit-in au gouvernorat et à l’assemblée. Ils ont été stoppés net par les forces de la police qui n’ont pas hésité de lancer des lacrymogènes.

” Elle nous a tiré des balles réelles et des coups à gaz lacrymogènes alors que nous étions pacifiques”, témoigne un militant.

Depuis très tôt le matin, un dispositif important de la police était déployée dans la ville de Bukavu, pour étouffer cette nouvelle manifestation de colère des militants de l’UNC qui réclament la libération immédiate de leur leader Vital Kamerhe incarcéré à la prison centrale de Makala dans une affaire de détournement des deniers de l’Etat.

Shukuru Ntwali/CONGOPROFOND.NET

error:
%d blogueurs aiment cette page :