Connect with us

À la Une

DRC Mining Week 2024 : Kibali Gold Mine consacre un investissement record aux énergies renouvelables 

Published

on

Projets pour une transition vers les énergies 100% renouvelables”. Telle est expérience partagée par Kibali Gold Mine à l’ouverture du DRC Mining Week, ce mercredi 12 juin 2024, à Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga. Par l’entremise de l’ingénieur en électricité, Jean-Paul Ilunga Mbayo, cette société minière du Groupe Barrick Gold a décrit ses solutions à la problématique du déficit en énergie qui pose de plus en plus problème à l’industrie minière en RDC.

Sources d’énergie et évolution au fil du temps…

En effet, rappelle l’ingénieur, la mine d’or de Kibali a débuté son exploitation avec une centrale thermique composée de générateurs diesel d’une capacité totale de 43 MW.

En 2015, elle a initié une transition vers les énergies vertes dans le but de réduire sa dépendance aux générateurs, diminuer les coûts de production d’énergie et réduire les émissions de carbone.

Les investissements ont inclus:

– La Centrale hydroélectrique Nzoro 2: 22 MW, 2015.

– La Centrale hydroélectrique Ambarau: 10,3 MW, mi-2016

– La Centrale hydroélectrique Azambi: 10,1 MW, fin 2018.

Stabilité du Micro-Réseau de Kibali Gold Mine…

La demande énergétique de la mine est en moyenne de 43MW avec une oscillation de plus ou moins 4 MW toutes les 1,5 minutes en raison du treuil du puits vertical, créant des variations de charge des générateurs.

Pour stabiliser le réseau, un système de stockage d’énergie par batteries a été mis en place, absorbant les pics de demande négative et fournissant de l’énergie lors des pics positifs, tout en maintenant la charge des générateurs stable.

Cela a eu pour effet de diminuer les nombres de générateur tournant de façon significative et maximiser la production hydro et par conséquent, réduire le cout des énergies.

Projet de Centrale Solaire avec Système de Stockage par Batterie

Inspiré par le succés de la mine Sœur de Barrick au Mali, Kibali Gold Mine a lancé, en 2020, une étude de faisabilité d’une Centrale solaire (PV) de 19 MWc, 16 MW énergie, avec 15 MW/30 MWh de système de stockage d’énergie par batterie.

C’est en 2024 que le projet est mis en sur le site de la Centrale hydroélectrique Ambarau sur une surface de 42 hectares. Cependant, sa mise en service est planifiée pour le 2ème trimestre de 2025

Au sujet des avantages économiques de ce système, il cite, notamment :

– Le développement d’un modèle énergétique pour les prévisions sur 10 ans, retour sur investissement en 6 ans avec un taux de rentabilité interne (TRI) de 21% ;

– Economies annuelles prévues de 11,34 millions de dollars.

Investissements Énergétiques de Kibali pour l’avenir

Jean-Paul Ilunga révèle : “Kibali vise à atteindre 100% d’énergies vertes en investissant dans des infrastructures énergétiques innovantes”.

D’ores et déjà, il présente les projets prévus pour les années à venir:

1. Projet Hydrogen : Son objectif,  produire de l’hydrogène pour améliorer le rendement des générateurs et réduire la consommation de carburant de 10 à 12%.

2. Mise à Niveau de la Centrale Nzoro 1 : Il s’agit d’augmenter sa capacité de 600 kW à 4 MW pour une production accrue…

3. Bassin de Stockage d’Eau pour la Centrale Nzoro 2 afin d’augmenter la production d’énergie pendant la saison sèche pour améliorer la disponibilité de l’énergie renouvelable toute l’année.

4. Nouveaux Sites Hydroélectriques: Ici, la stratégie consiste à préparer des sites pour de nouvelles centrales afin de répondre à l’augmentation de la demande énergétique.

Située au nord-est de la RDC, 300 km à l’est d’isiro (capitale de la province du Haut-Uele) et 150 km à l’ouest d’Arua (ville frontalière ougandaise), la Mine de Kibali est une coentreprise entre Barrick, AngloGold Ashanti Limited et Société Paraétatique de Kilo-Moto.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

FP2030 : Les pays d’Afrique Centrale en réunion stratégique, du 15 au 17 juillet à Kinshasa, pour la promotion de la planification familiale

Published

on

Le Bureau Régional de l’Afrique du Nord, de l’ouest et centrale en collaboration avec le Ministère de la Santé Publique, de l’Hygiène et de la Prévention, et les partenaires, réunissent les délégués constituant la structure des points focaux nationaux du FP2030 de six États d’Afrique centrale à Kinshasa-RDC du 15 au 17 Juillet 2024 pour encourager la planification familiale volontaire et basée sur les droits dans la sous-région à travers le renforcement de la coordination des points focaux.

Cet atelier de trois jours vise à faciliter l’établissement de partenariats efficaces entre les acteurs de la planification familiale en Afrique centrale et à accroître l’accès et l’utilisation d’une contraception moderne volontaire, de qualité et fondée sur les droits pour toutes les personnes qui en ont besoin ou qui le souhaitent dans la région.

L’atelier comprendra des discours d’ouverture, des discussions de groupe et des séances de travail sur un large éventail de sujets liés à la planification familiale, notamment :
– Créer une obligation de rendre compte en renforçant et en établissant les plans d’action nationaux existants.
– Promouvoir l’utilisation de pratiques à fort impact pour la mise en œuvre et l’extension de la planification familiale ; et
– Financer les programmes de planification familiale, y compris la mobilisation des ressources nationales ;
– Comprendre les stratégies de mise en œuvre de la planification familiale dans les situations d’urgence et promouvoir la résilience.
– Aligner les plans d’action nationaux sur les nouveaux piliers d’action de la stratégie pour les adolescents et les jeunes en Afrique centrale.

Les efforts de collaboration de FP2030 et de ses partenaires soulignent l’importance de la planification familiale pour assurer la stabilité et la pérennité de la sous-région.

À propos de FP2030

FP2030 est le seul partenariat mondial centré uniquement sur la planification familiale. “Nous œuvrons pour que chacun, partout, puisse accéder à des contraceptifs volontaires, fondés sur les droits et de qualité, et les utiliser, quels que soient son lieu de résidence, son mode d’identification, son âge ou son statut de partenaire. Cet objectif unique nous permet de rassembler le plus grand nombre possible de partenaires dans toutes les disciplines et tous les secteurs, tout en plaçant la planification familiale au carrefour des programmes mondiaux de santé, de développement et d’égalité des sexes”, précisent ses animateurs.

Dorcas Ntumba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte