Connect with us

À la Une

Dossier « Transfert des crédits d’impôt »: Magloire Kabemba blanc comme neige !

Published

on

Après avoir éclairé la lanterne de l’opinion sur l’affaire de noyade des jumeaux Fwelo grâce à des preuves apportées, le candidat gouverneur de la ville de Kinshasa, Magloire Kabemba s’est vu innocenter sur un vieux dossier sur le transfert des crédits d’impôt (DGI), que ses détracteurs ont exhumé.

Cependant, pour eux, dans un document du procureur de la République signé depuis le 07/12/ 2006, ce dossier a été classé sans suite pour faits non établis. C’est qui veut dire que l’ancien vice-ministre provincial de l’Agriculture et aussi ancien DG de la Direction générale des recettes de Kinshasa(DGRK), Magloire Kabemba, a donc droit d’accéder a une responsabilité publique en République démocratique du Congo.

Il faut savoir que sur cette affaire qui portait sur le transfert des crédits d’impôt, l’opération a été régulièrement autorisée par le ministre des Finances et mise en application par les régies financières. Plusieurs cadres des régies du ministère des Finances étaient concernés et aujourd’hui, ils occupent paisiblement différents postes publics. Il s’agit, entre autres, de Bulambo Kilisho Jean-Marie devenu par la suite député national et ministre de l’Economie, puis ministre de Pêche et Elevage. Il y aussi François Kabala qui était devenu, après ce dossier, président de l’Assemblée provinciale du Kasaï Oriental; Baba Muananteba nommé actuellement par ordonnance présidentielle, Président du conseil d’administration de l’autorité de régulation de la sous-traîtance; Bavon Nsamputu devenu après député national et ministre de l’Environnement.

En tout, l’on peut dire que Magloire Kabemba jouit donc pleinement de son droit d’accéder à une responsabilité publique.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Le Salon des Médias et du Business ouvert ce jeudi à Kinshasa 

Published

on

C’est sur le thème: « Les médias, un atout pour la croissance des entreprises en RDC » que le Salon des Médias et du Business s’est ouvert ce jeudi 26 au 27 janvier 2023 à l’hôtel Fleuve Congo.

Événement incontournable de la scène des médias, le Salon des Médias et du Business est l’unique salon en RDC qui rassemble toute la presse et les opérateurs économiques pour discuter des possibilités d’une relation gagnant-gagnant.

Ce salon est organisé par l’Association des médias en ligne (MILRDC) en collaboration avec la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), avec l’appui technique d’Internews sur financement de l’Union Européenne dans le cadre du projet Medias Indépendants et Innovants (Medias 2I).

Prennent part à cette rencontre, environ une centaine de journalistes, communicateurs et chefs d’entreprises.

L’objectif visé par les organisateurs est double : « d’abord évaluer les avancées de l’écosystème médiatique et son impact éventuel sur la croissance des entreprises du pays et ensuite initier un espace d’échange sur diverses thématiques en vue d’améliorer la relation entre le secteur privé et les médias », a déclaré Noémie Kilembe, directrice adjointe d’Internews.

Durant les deux jours du Salon, les participants prendront part aux echanges à travers quatre panels. Les deux premiers prévus ce jeudi ont tablé sur « la réglementation de la publicité en RDC et son impact sur les revenus des médias »; et aussi « les médias face aux régies publicitaires et GAFAS ».

Pour ce vendredi, le premier panel traitera de la diversification des services et des offres des médias, alors que le deuxième planchera sur la gouvernance et la gestion des médias en tant qu’entreprise.

Ce Salon, convient-il de rappeler, rentre dans le cadre du projet M2I débuté en janvier 2020 et qui s’achève à la fin du mois de janvier 2023.

Déborah Kabuya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising