Connect with us

À la Une

Dossier 100 Jours : Marie-Josée Mengi relaxée, Hamida Chatur toujours attendue. Trahison ?

Published

on

 

Hamida Chatur, épouse de Vital Kamerhe, s’est fait représenter ce vendredi 26 juin 2020 par Maître Jean-Marie Kabengela, avocat de son époux, à l’invitation du parquet près la Cour d’appel de Kinshasa/Matete.

Des sources proches de ce dossier renseignent que malgré qu’elle se fait représenter, le parquet près la Cour d’appel de Kinshasa/Matete a renvoyé le rendez-vous pour le jeudi de la semaine prochaine. Cette invitation intervient quelques jours après, l’obtention de la liberté provisoire par Marie-José Mengi, l’une de ses collaboratrices placée sous contrôle judiciaire.

Si une frange de l’opinion crie à l’acharnement contre la famille de Vital Kamerhe, d’autres par contre estiment que la justice semble se pencher sur les proches du président de l’UNC intervenus dans le procès comme des renseignants.

Toutefois, les observateurs se demandent si l’interpellation d’Hamida Chatur n’est pas en relation avec la déposition de Mme Mengi devant le parquet général de Kinshasa/Matete. Celui-ci a peut-être accordé la liberté provisoire à Marie Josée Mengi pour sa “bonne collaboration”.

Rappelons-le, Vital Kamerhe, Président de l’Union pour la nation congolaise( UNC) a été condamné le 20 juin dernier à 20 ans de travaux forcés. Pendant ce temps, a-t-on appris, ses avocats ont déjà fait appel du jugement du Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

L’UNC Stéphane Mashukano formel : « Kagamé est en perte de vitesse et va vers sa chute !»

Published

on

Digérant mal les propos du président de la République rwandaise, Paul Kagamé, qui se considère victime de la guerre dans l’Est de la RDC, Heri Mashukano Stéphane, secrétaire interfédéral du parti politique Union pour la nation congolaise (UNC) au Nord-Kivu et coordonnateur de l’Union Sacrée dans la même province, est monté au créneau ce mercredi qualifiant cette sortie médiatique de “raté”. Il souligne même que le président Kagame a manqué l’occasion de se taire pour une fois de plus.

« C’est une nouvelle sortie ratée de la part de Kagame. Il a manqué la chance de se racheter, mais du moins il ne peut plus se racheter par ce qu’un léopard mourra toujours dans sa peau… Je ne sais pas si Monsieur Kagame pense que le monde tourne autour de lui. Je l’ai souvent dit que Hitler était arrogant, mais il avait fini dans l’acide. Monsieur Kagame doit éviter de terrasser le monstre de peur qu’il ne se réveille et qu’il lui demande des comptes », explique-t-il.

Heri Mashukano Stephane rappelle au président Rwandais que la RDC n’est pas « une sorte de chasse gardée pour lui ».

A l’en croire, le Rwanda, ou mieux son président ne fait pas peur aux Congolais. « Tout ce qu’il fait, souligne-t-il, c’est faire peur à soit même et à sa politique d’occupation ».

Pour cet acteur politique du Nord-Kivu, le président Kagame doit comprendre que tenter de déplacer les bornes est une malédiction. « Heureusement pour nous il tente, mais il n’y parviendra pas et nous sommes tous mobilisés pour faire échec à son projet machiavélique », souligne Heri Mashukano Stephane.

Dans la foulée, Heri Mashukano Stéphane renseigne que Kagame est un homme en perte de vitesse. Selon lui, il y eut un temps Kagame était le coq de la région des Grands Lacs, mais actuellement il n’a plus ses capacités. « A un certain moment il se prenait pour l’homme fort de la région. Mais aujourd’hui, il est en train d’y laisser ses plumes ; ce n’est plus le même Kagame , c’est un monsieur en perte de vitesse quand vous voyez ce qui se passe autour de lui et même dans son pays tout est claire Kagame va vers sa chute ! », lâche l’interfédéral de l’UNC au Nord-Kivu.

Pour rappel, sur demande de l’Union Africaine, une rencontre entre le président Congolais Felix Antoine Tshisekedi et son homologue Rwandais est prévue ce mercredi à Lusaka en Angola. Déjà, cette rencontre alimente le débat sur la toile coté congolais, plusieurs groupes et mouvements recommandent au président de la République de ne pas signer un quelconque accord avec le Rwanda au sujet de la situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Franck Kaky/CONGOPROND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising