Connect with us

À la Une

Division Provinciale de la Santé Kinshasa: acteurs et partenaires évaluent les activités planifiées en 2020

Published

on

C’est depuis le mardi 25 mai dernier, en la salle de formation Kaizen de la clinique Ngaliema, que la Direction Provinciale de la Santé Kinshasa(DPSK) passe en revue ses activités planifiées en 2020. Session rehaussée par la présence de la ministre provinciale de la Santé, Bernadette Panzu, elle rassemble des médecins chefs de zone de santé, des membres de l’équipe cadre de la DPS, des activistes de la Société civile, des partenaires technique et financier, etc.

Dans le lot des objectifs spécifiques de cette revue, indiquent les organisateurs, il y a l’évaluation des recommandations formulées lors de la revue semestrielle d’octobre 2020; l’évaluation du niveau de réalisation des PAO 2020 des zones de santé et de la DPS; l’élaboration et la validation du plan de redressement issu de la Revue annuelle 2020; l’alimentation et la finalisation du rapport annuel 2020; l’appréciation de l’impact de la Covid-19 sur les performances des zones de santé et de la DPS; la consolidation des résultats des travaux de groupe ; etc.

 

La ministre provinciale de la Santé, Bernadette Panzu ( Au centre)

Prenant la parole à cette occasion, la patronne provinciale de la Santé, Bernadette Panzu, a promis l’accompagnement des officiels dans la vulgarisation des normes des soins complets d’avortements.

Rappelant que la RDC dispose depuis 2010 de la seconde Stratégie nationale de renforcement du système de santé ( SRSS-2) et récemment du second Plan national de développement sanitaire ( PNDS 2016-2020) comme cadre stratégique de référence pour la planification et la mise en oeuvre des interventions dans le secteur de la santé, Bernadette Panzu a salué cette volonté collective de contribuer à l’amélioration de la santé de la population de la ville de Kinshasa et de la mise en œuvre du Plan opérationnel issu du PNDS recadré 2019-2022 dans la vision d’accroître la couverture et l’utilisation des services et soins de santé de qualité par la population avec équité et protection financière et à son appropriation par toutes les parties prenantes aux interventions sanitaires dans la ville.

Faisant une présentation de l’Ong de droit américain IPAS/RDC, Dr Aimée Ngenda, conseillère en système de santé, a fait savoir à l’auditoire que cette organisation fondée en 1973, mais présente en RDC depuis 2016, a pour mission de faire bénéficier aux femmes et aux jeunes filles d’une santé et de droits de meilleure qualité en matière de sexualité et de reproduction, grâce à l’amélioration de l’accès et de l’utilisation de l’avortement sécurisé et des soins contraceptifs.

IPAS intervient, essentiellement, dans l’amélioration du cadre légal, l’amélioration de l’accès et de la qualité des services et l’engagement communautaire.

Dr Aimée Ngenda, conseillère en système de santé

Il convient de souligner qu’à l’issue de ces 4 jours de travaux, les participants vont, entre autres, faire des recommandations pertinentes et documenter des innovations.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Transition écologique et du développement durable : Marie-Pascale Malanda et l’ACTEDD ouvrent le débat public national ce vendredi 30 septembre

Published

on

L’Agence congolaise de la transition écologique et du développement durable (ACTEDD) annonce la tenue, le 30 septembre 2022 à Kinshasa/Gombe, de sa première conférence de presse.

Cette rencontre avec les chevaliers de la plume et du micro sera consacrée à la transition énergétique et au positionnement de la République démocratique du Congo dans cet enjeu planétaire.

A en croire sa coordinatrice Marie-Pascale Malanda, pour ce premier rendez-vous avec la presse, l’objectif poursuivi par ACTEDD est la mise à niveau des médias sur les enjeux énergétiques et climatiques, lesquels ont une dynamique internationale forte pour un « Pays-Solution» comme le nôtre.  » Voilà pourquoi, ACTEDD veut lancer et conduire le débat public national sur des questions aussi fondamentales en commençant par la mobilisation des médias, compte tenu de leur rôle crucial dans la diffusion de l’information et du renforcement des connaissances », a-t-elle martelé.

Pour rappel, l’Agence Congolaise de la Transition Ecologique et du Developpement Durable ( A.C.T.E.D.D) est un service spécialisé de la Présidence de la République mise en place par l’ordonnance n° 20/013 du 28 février 2020.

Elle a pour mission de concevoir, de coordonner et d’implémenter les politiques publiques nationales relatives à la transition écologique en République Démocratique du Congo. Elle est chargée d’étudier, d’analyser et évaluer toutes les questions qui lui sont soumises par le Président de la République en rapport avec la transition écologique et le développement durable. L’Agence comprend le Comité de pilotage et la Coordination.

Ses membres sont nommés par odronnances n° 20/021 du 06 avril 2020.

Il s’agit de :

1. Madame Marie-Pascal MALANDA DIATUKA, Coordonnateur
2. Monsieur Jean de Dieu MINENGU MAYULU, Cordonnateur Adjoint

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising