Connect with us

Actualité

Discours d’investiture : Felix Tshisekedi confirme l’extension de la gratuité au secondaire général

Published

on

A l’occasion de son investiture à la magistrature suprême, le samedi 20 janvier 2023, pour exercer son deuxième mandat et réitérant ses promesses faites au moment de la campagne électorale, le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, s’est fixé six objectifs pour les cinq prochaines années, prenant en compte l’extension de la gratuité de l’enseignement.

En effet, dans un stade des martyrs à Kinshasa rempli comme un œuf, le Président de la République, après avoir prêté serment devant la Cour Constitutionnelle, a dans son discours d’investiture, déballé les six objectifs à atteindre durant son deuxième quinquennat et dont le cinquième est : « de garantir plus d’accès aux services de base : en veillant à l’extension des programmes tels que ceux de la Couver¬ture Santé Universelle, de la Gratuité de l’Enseignement et du PDL 145T», a-t-il indiqué.

Notons que cette réaffirmation d’étendre la gratuité de l’enseignement au niveau du secondaire général, c’est-à-dire dans les classes de 7ème et 8ème, est une très bonne nouvelle pour des milliers d’enseignants nouvelles unités (N.U) et non payés (N.P) du secondaire qui n’ont pas été servis durant son premier mandat, en dépit des efforts considérables consentis par le Gouvernement et du fait qu’ils avaient été en son temps identifiés et disposent des numéros matricule octroyés par la Direction Nationale de Contrôle et de Suivi de la Paie des enseignants (DINACOPE).

Au micro de la rédaction de CONGOPROFOND.NET, ces enseignants ont sollicité l’intervention du Garant de la Nation pour la régularisation de leur situation salariale, ayant été ignorés durant ce mandat qui appartient au passé.

Aussi, avaient-ils souhaité un changement à la tête du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, qui doit désormais être confié à un Ministre humble, pédagogue, expérimenté et faisant preuve d’humanisme.

Ayant requis l’anonymat, un Préfet des Etudes de la commune de Matete, stigmatise l’injustice dont ont été victimes ses enseignants non payés et pense que le Chef de l’Etat doit tenir compte des aspirations de la base pour la nomination du nouveau Ministre de l’EPST.

« J’ai deux catégories du personnel dans mon établissement scolaire, les enseignants payés et ceux non payés qui sont minoritaires, mais qui rendent le même service que ceux qui sont payés. Toutes les promesses faites par l’autorité pour leur prise en charge sont restées sans succès. Nous espérons que le Président de la République pensera à eux pour ce deuxième mandat marqué par l’extension de la gratuité, en nommant un Ministre qui réussira à résoudre ce problème », a-t-il déclaré.

Et de marteler : « Devant la Nation, le Président de la République s’est engagé à travailler de telle sorte que les erreurs du passé ne se reproduisent plus. Nous pensons que pour réussir ce pari, aucun Ministre du Gouvernement Samba Lukonde, ne doit être reconduit. La prière faite par l’Apôtre Roland Dalo est un message fort : nous sommes fatigués de voleurs ».

Soulignons que dans son discours d’investiture, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a déclaré que : « Tirant les leçons de l’expérience passée et ayant à l’esprit vos aspira¬tions exprimées, je m’engage à user de tout ce qui est en mon pouvoir pour que les erreurs du passé ne se reproduisent plus et pour que les actions nécessaires à l’avancement de notre pays soient promptement prises ».

Pour rappel, dès son accession au pouvoir, le Président de la République Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo avait lancé au cours de l’année scolaire 2019-2020, le programme de la gratuité de l’enseignement. Quelques mesures d’accompagnement avaient été prises dont l’identification de nouvelles écoles et de nouvelles unités. Un effectif de 144.944 N.U, y compris celles du secondaire, était retenu et déclaré éligible à la paie, lors de la 30ème réunion du Conseil des Ministres, tenue à Kinshasa le vendredi 08 mai 2020.

Plusieurs enseignants N.U du primaire et des antennes de DINACOPE ont été payés durant ce premier mandat, tandis ceux du secondaire seulement quelques rares cas isolés en avril 2022 et la grande majorité continue à attendre jusqu’à ce jour.

Bref, le discours d’investiture du Président de la République de ce samedi 20 janvier 2024, est une lueur d’espoir à ces enseignants qui pensent qu’avec l’extension de la gratuité, le nouveau Gouvernement va réexaminer leur cas.

Jules KISEMA KINKATU/CONGOPROFOND.NET.


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Moise Mbiye enflamme le Stade des Martyrs : Un concert légendaire qui restera dans l’histoire

Published

on

By

Le concert de Moise Mbiye au Stade des Martyrs a été un véritable événement historique pour la musique congolaise. Non seulement la présence de plus de 120 personnes a témoigné de la popularité de l’artiste, mais la soirée a également été marquée par une ambiance exceptionnelle et une présentation remarquable.

Malgré les nouvelles inquiétantes qui ont circulé tôt le matin concernant l’attaque présumée du Palais de la Nation, le concert a été maintenu grâce à l’assurance donnée par le ministre de l’Intérieur, Peter Kazadi. Cette décision a permis de rassurer le public et de maintenir l’engouement pour l’événement.

Dès l’ouverture des portes du stade, une foule enthousiaste s’est précipitée pour entrer, formant plusieurs files d’attente. À 15 heures, le stade était déjà plein, et les organisateurs ont dû ouvrir les portes de la pelouse pour accueillir davantage de personnes. L’affluence massive à l’intérieur du stade témoignait de l’attente et de l’excitation du public.

Malheureusement, la première partie du concert a été décevante. Les problèmes techniques ont rendu le son inaudible, et certains artistes ont été victimes de l’organisation chaotique. Le maître de cérémonie n’était pas à la hauteur, et le DJ Amaroula, bien qu’étant l’un des meilleurs du pays, a eu du mal à satisfaire les attentes du public en jouant des musiques. Cependant, la performance de Lumino a réussi à attirer l’attention et à mettre le feu au stade, malgré le fait qu’il ne soit pas un artiste de musique chrétienne d’après certains.

C’est à 17h50 que Moise Mbiye est monté sur scène, créant une entrée spectaculaire qui a suscité la polémique. Accompagné de danseurs vêtus de blanc, l’artiste a commencé avec la chanson “O mérite” et a enchaîné avec plusieurs autres succès de son répertoire, tels que “Molimo”, “Akosi nga te”, “Esimbi te”, “Sécurisé”, “Bilaka” et “Oza Mosantu”. Trois invités spéciaux, dont la sœur Simiane Tatu, le frère Van Walesa et le frère Patrice, ont rejoint Moise Mbiye sur scène pour des collaborations mémorables.

Sur le plan artistique, Moise Mbiye a véritablement assuré. Son talent vocal, sa présence charismatique et son engagement ont conquis le public présent. Les paroles de ses chansons, empreintes de foi et d’espoir, ont touché les cœurs de tous les spectateurs, créant une atmosphère de fête et d’émotion.

Ce concert restera gravé dans les mémoires comme l’un des meilleurs jamais organisés en République démocratique du Congo. Malgré les difficultés techniques rencontrées en début de soirée, Moise Mbiye a su transcender les obstacles et offrir une performance exceptionnelle. Son talent et sa passion pour la musique chrétienne ont été salués par le public, qui a été transporté par ses chants inspirants.

En résumé, le concert de Moise Mbiye au Stade des Martyrs a été un événement historique marqué par une participation massive, une ambiance électrique et une prestation artistique remarquable. Malgré les obstacles, Moise Mbiye a su captiver le public et offrir un moment inoubliable de musique et de spiritualité.

Désiré Rex Owamba /CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte