Connect with us

À la Une

Discours de haine en RDC: influenceurs, décideurs socio-politiques, intellectuels, etc. préparent un Plan de Riposte !

Published

on

En plein essor en RDC, les discours de la haine ont la faculté d’inciter à la violence, de saper la cohésion sociale et la tolérance, et de causer des dommages psychologiques, émotionnels et physiques à travers la xénophobie, le racisme, la haine et d’autres formes d’intolérance et de discrimination. Pour contrer ces discours de haine aujourd’hui, le Bureau de l’UNESCO à Kinshasa, en collaboration avec l’UNOCA, le BCNUDH et la MONUSCO a ouvert, ce mercredi 22 septembre au Pullman Hôtel de Kinshasa, un atelier sur les “stratégies de lutte contre les discours de haine en RDC”. Y prennent part: des acteurs politiques, membres de la société civile, responsables religieux, professeurs d’université, journalistes, influenceurs et leaders
d’opinions, etc.

Son objectif : est de susciter un consensus sur les stratégies, initiatives
et actions concrètes à prendre pour lutter efficacement contre l’émergence et la propagation des discours haineux ainsi que pour promouvoir la paix et le
vivre ensemble en RDC.

L’atelier va en outre développer une approche de dialogue interculturel afin de collecter de différentes expériences et connaissances auprès d’acteurs
engagés en vue de prévenir et d’éliminer le discours de haine dans la société congolaise.

Dans son mot de bienvenue, le représentant résident de l’UNESCO en RDC, Dr Jean-Pierre Ilboudo, a appelé l’assistance à traiter les discours de haine comme nous traitons tous les actes de malveillance : en les condamnant, en refusant
de les alimenter, en leur opposant la vérité et en encourageant leurs auteurs à changer de comportement.

Tout en appelant à la promotion de la coexistence pacifique, Jean-Pierre Ilboudo a exprimé son voeu de voir cette volonté de combattre la haine s’inscrire dans la durée. “La haine est un danger pour tous – et c’est donc l’affaire de tous que de la combattre. Ensemble, nous pouvons maîtriser cet incendie de haine et préserver les valeurs qui nous unissent tous dans une
seule et même famille humaine”, a-t-il martelé.

Au nom du Premier ministre, la ministre près le Président de la République, Nana Manuanina, a relayé la vision du Chef de l’État sur les discours de haine.

Ce membre du gouvernement a appelé la cinquantaine de participants à cette session de faire un état des lieux sur les formes que prennent les discours de haine en RDC, d’en examinera les principales causes et d’esquisser les conséquences que ces discours de haine entrainent sur le plan de la cohésion sociale. Elle les a encouragés à mettre en place des stratégies et interventions concrètes à mettre en œuvre afin de réduire l’incidence des discours de haine, de lutter contre l’extrémisme et de promouvoir la paix et le
vivre ensemble en RDC.

Pour elle, enfin, il faut pour le pays un plan d’action spécifique à mettre en œuvre, en prévision des élections présidentielles prévues en 2023. Cet axe portera également sur quelques recommandations à verser aux discussions de la Conférence ministérielle mondiale prévue le 26 octobre 2021.

Notons que cet atelier va se clôturer ce vendredi 24 septembre sur fond de présentation de principales conclusions et recommandations de l’atelier au gouvernement.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

L’UNC Stéphane Mashukano formel : « Kagamé est en perte de vitesse et va vers sa chute !»

Published

on

Digérant mal les propos du président de la République rwandaise, Paul Kagamé, qui se considère victime de la guerre dans l’Est de la RDC, Heri Mashukano Stéphane, secrétaire interfédéral du parti politique Union pour la nation congolaise (UNC) au Nord-Kivu et coordonnateur de l’Union Sacrée dans la même province, est monté au créneau ce mercredi qualifiant cette sortie médiatique de “raté”. Il souligne même que le président Kagame a manqué l’occasion de se taire pour une fois de plus.

« C’est une nouvelle sortie ratée de la part de Kagame. Il a manqué la chance de se racheter, mais du moins il ne peut plus se racheter par ce qu’un léopard mourra toujours dans sa peau… Je ne sais pas si Monsieur Kagame pense que le monde tourne autour de lui. Je l’ai souvent dit que Hitler était arrogant, mais il avait fini dans l’acide. Monsieur Kagame doit éviter de terrasser le monstre de peur qu’il ne se réveille et qu’il lui demande des comptes », explique-t-il.

Heri Mashukano Stephane rappelle au président Rwandais que la RDC n’est pas « une sorte de chasse gardée pour lui ».

A l’en croire, le Rwanda, ou mieux son président ne fait pas peur aux Congolais. « Tout ce qu’il fait, souligne-t-il, c’est faire peur à soit même et à sa politique d’occupation ».

Pour cet acteur politique du Nord-Kivu, le président Kagame doit comprendre que tenter de déplacer les bornes est une malédiction. « Heureusement pour nous il tente, mais il n’y parviendra pas et nous sommes tous mobilisés pour faire échec à son projet machiavélique », souligne Heri Mashukano Stephane.

Dans la foulée, Heri Mashukano Stéphane renseigne que Kagame est un homme en perte de vitesse. Selon lui, il y eut un temps Kagame était le coq de la région des Grands Lacs, mais actuellement il n’a plus ses capacités. « A un certain moment il se prenait pour l’homme fort de la région. Mais aujourd’hui, il est en train d’y laisser ses plumes ; ce n’est plus le même Kagame , c’est un monsieur en perte de vitesse quand vous voyez ce qui se passe autour de lui et même dans son pays tout est claire Kagame va vers sa chute ! », lâche l’interfédéral de l’UNC au Nord-Kivu.

Pour rappel, sur demande de l’Union Africaine, une rencontre entre le président Congolais Felix Antoine Tshisekedi et son homologue Rwandais est prévue ce mercredi à Lusaka en Angola. Déjà, cette rencontre alimente le débat sur la toile coté congolais, plusieurs groupes et mouvements recommandent au président de la République de ne pas signer un quelconque accord avec le Rwanda au sujet de la situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Franck Kaky/CONGOPROND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising