K-WA Advertising

Connect with us

À la Une

Diaspora: zoom sur le professeur Martin Mulumba

Published

on

Docteur en Droit Public, spécialité Droit constitutionnel et institutions politiques de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne,  il a fait une thèse de doctorat sur la conception de la fonction présidentielle en Afrique noire francophone. Cas de la République démocratique du Congo (Depuis l’indépendance en juin 1960 jusqu’en décembre 2018). Thèse dirigée par Madame la professeure Marie Anne Cohendet, et qui a été soutenue publiquement devant un jury présidé par le grand constitutionnaliste français Jean GICQUEL. Il  a obtenu une mention Très honorable avec l’autorisation de publier.

Docteur Martin MULUMBA  est aussi détenteur d’un Master 2 de recherche de Droit constitutionnel et droits fondamentaux, et d’un Diplôme universitaire d’Administrateur d’élections et bonne gouvernance, tous obtenus à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il est également titulaire d’un Certificat universitaire en Justice internationale et droits des victimes de l’Université de Montréal au Canada.

Membre du Centre de recherche de Droit constitutionnel de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (CRDC), il est aussi membre du Réseau Africain de Droit constitutionnel, et de l’Association française de Droit constitutionnel.

Avocat de profession, il a assisté et défendu au procès qui s’est tenu à Kinshasa de 2002 à 2003 devant la Cour d’Ordre Militaire de la République démocratique du Congo , le seul et unique témoin présent au bureau du président Laurent Désiré Kabila lors de son assassinat.

Grand défenseur des droits humains, Martin MULUMBA milite en faveur de l’Etat de droit, la démocratie et la bonne gouvernance !

 

CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

RDC : Déjà en ordre de bataille, le MCU Civuila Ilunga pose une condition pour soutenir Fatshi en 2023 !

Published

on

Ouverts le samedi 14 mai, les États-généraux du Mouvement des Congolais Unis (MCU) se poursuivent ce lundi 16 mai 2022 à Kinshasa. Y prennent part, les cadres inter-federeaux, fédéraux et nationaux de cette formation politique membre de l’Union Sacrée.

À l’ouverture de ces assises Jean-Paul Civuila Ilunga a invité les participants de son parti à abattre un travail de fond, en mettant un accent particulier sur les élections générales prévues en 2023. Pour le numéro 1 du MCU, ces assises seront porteuses d’une vision claire sur le processus électoral de 2023 et annonceront un programme ambitieux de ce parti pour les élections à venir.

S’agissant du candidat à la présidence de 2023, Jean-Paul Civuila pose une condition pour soutenir l’actuel président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, à l’élection présidentielle de 2023. Pour lui, le MCU soutiendra la candidature de Félix Antoine Tshisekedi à la seule condition qu’il soit ” Indépendant”. ” S’il est candidat de l’UDPS, le MCU présentera son propre candidat !”, a-t-il souligné.

Concernant l’actualité politique nationale, le patron du MCU est revenu sur le bilan du premier ministre SAMA LUKONDE. Tout en le jugeant négatif, il a demandé haut et fort sa démission et celle de son gouvernement.

Fidèle à son cheval de bataille, Jean-Paul Civuila a réiteré son appel au président Tshisekedi, lui demandant de se débarrasser de ses amis dans son entourage. ” Je voudrais revenir sur une situation avant de passer à un autre point. Ce pays ne peut être dirigé, si le président ne nous écoute pas. Nous avons parlé du Premier ministre, nous avons parlé de l’entourage du président…”, souligne-t-il.

A travers ces États généraux, convient-il de souligner, le MCU se met en ordre de bataille et démontre sa détermination de participer aux élections 2023 avec sérénité pour une victoire.

Notons que ces assises prendront fin ce mardi 17 mai à Kinshasa.

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET

Continue Reading

K-WA Advertising