Dev Solaire

Connect with us

Actualité

Déficit Budgétaire : Sele Yalaghuli annonce la signature d’un pacte entre gouvernement et BCC

Published

on

Au cours de webinaires Makutano, organisé ce samedi 15 août 2020 avec comme thème “Danse du franc et des prix en RDC”, le ministre des Finances José Sele Yalaghuli a annoncé la signature d’un pacte entre le gouvernement et le Banque centrale du Congo (Bcc) pour lutter contre le déficit budgétaire. Ce déficit, a-t-il dit, a atteint un niveau de 889 millions de dollars américains au premier trimestre de l’année 2020.

“Le pays a atteint un niveau infernal de déficit budgétaire évalué à environ 886 millions de dollars américains au cours de la période allant de janvier à mi-juillet 2020“, s’est expliqué, Sele Yalaghuli. Et il a précisé que les régies financières n’ont mobilisé que 410 milliards des Franc Congolais dont 90% sont consommés par les rémunérations. D’où la signature de ce pacte entre le gouvernement et la Banque centrale du Congo (BCC), avec comme gain d’éviter de creuser le déficit budgétaire et de permettre une bonne cohérence dans la mise en œuvre de politique économique.

Le ministre des Finances a fait observer que la dépréciation du Franc Congolais n’est pas un cas isolé. A la suite de la Covid-19, le Ghana, l’Angola et l’Afrique du Sud voient aussi leurs monnaies s’effondrer. José Sele Yalaghuli a aussi souligné que la déconnexion entre le budget voté et la réalisation a creusé le déficit par le fait d’une augmentation des dépenses sans contrepartie au niveau des recettes.

Par ailleurs, a-t-il recommandé d’une manière globale, la formulation des mesures de riposte contre la dépréciation du Franc congolais qui requiert fondamentalement une forte coordination institutionnelle et une cohérence temporelle dans la mise en œuvre des mesures de politique économique, mais aussi, une refonte totale du système fiscale congolais, pour le rendre plus compatible avec les défit du moment.

Et il faudra avoir le courage politique pour initier ces réformes qui peuvent heurter certains intérêts personnels, a-t-il laissé entendre, en se référant aux propos du président de la République qui leur a donné des instructions claires à ce sujet.

Notons que des grandes autres personnalités ont pris part à webinaires Makutano, entre autres, le gouverneur de la Banque centrale du Congo, Deogratias Mutombo, Albert Yuma, président de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) et autres…

Jolga Luvundisakio/Congoprofond.net

%d blogueurs aiment cette page :